PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant

Site original : le hollandais volant

⇐ retour index

La neutralité du net est enterrée aux USA…

mercredi 15 janvier 2014 à 13:32
La neutralité du net c’est le principe selon lequel certaines informations ne sont pas privilégié sur d’autres concernant la vitesse de transfert ou le l’accès à cette information par exemple.

Ainsi, si vous avez un fournisseur d’accès qui bride l’accès à Youtube ou à un autre site ou vous interdit d’utiliser le P2P ou bien les services de VoIP, ça signifie que les autres sites sont privilégiés sur celui là. La neutralité du net n’est alors pas respectée.

En gros, votre fournisseur d’accès ne doit agir que comme un transporteur de l’information, pas comme un juge qui décide si telle ou telle information a ou non le droit de passer (c’est comme si la Poste se permettait de refuser un colis en fonction du contenu, du destinataire ou de l’expéditeur : ce serait inadmissible).

Les USA viennent de refuser d’imposer ce principe de neutralité aux fournisseurs d’accès américains.

Ceci est :

  1. une gêne pour les internautes : certaines sites seront lents (les sites concurrents par exemple — même si ça ne sera pas avoué), d’autres peut-être rendus payants par le FAI et non le site lui-même (5€ par mois pour Wikipédia, 5€ par mois pour Youtube, 5€ par mois pour Google…).
  2. une atteinte à la liberté, et une possibilité de censure.

Pour le seconde point, c’est subtile mais bien réel : imaginez qu’un site aux idées contraire au régime en place deviennent soudainement très lent car les FAI auront décidés de le brider.
Que vont faire la majorité des internautes ? Ils vont zapper et ne reviendront pas. Le site sera comme censuré indirectement.

Imaginez maintenant que tous les FAI (ou les plus gros) appartiennent au gouvernement (tout ou en partie) ou ont tout intérêt à aller dans la direction imposée par le gouvernement… Il devient alors clair que les gouvernement auront un contrôle absolu sur tous les transferts d’informations : si un site ne leur plaît pas, ils peuvent discrètement brider l’accès à ce site et le censurer indirectement. L’internaute ne verra rien, juste que le site est lent et ne reviendra plus…

Cette décision des USA va dans le mauvais sens pour un internet Libre et ouvert. Espérons que le principe de neutralité du net (un principe de non-censure sélective, en fait) soit inscrite dans les lois de nos contrées.
C’est déjà le cas au Chili, aux Pays-Bas, en Slovénie… et c’est tout…