PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

belzebubs

mercredi 9 août 2017 à 12:10

Grandir dans une famille de black metal.


— (permalink)

Donald J. Trump sur Twitter : "The global warming we should be worried about is the global warming caused by NUCLEAR WEAPONS in the hands of crazy or incompetent leaders!"

mercredi 9 août 2017 à 09:51

Le moment de ressortir ça^^


— (permalink)

*facepalm* Entendu et lu "encore une personne foudroyée alors qu'il n'y avait pas d'alerte météo" - Arfy'z tranche du Net

mercredi 9 août 2017 à 09:42

+1

Les gens ont arrêté de réfléchir.
Sûrement trop occupé avec la télé réalité (Neymar, Macron, Koh Lanta...).


— (permalink)

How Many Batteries Could Power The World? (ft. MinutePhysics) - YouTube

mardi 8 août 2017 à 21:54

Y a un truc qui je pige pas trop : pourquoi à tout prix vouloir stocker l’électricité sous la forme d’énergie chimique (= batteries / accu / piles) ?

On peut utiliser l’énergie du vent pour élever une grande masse d’eau dans un barrage, et utiliser le barrage ensuite (à la demande) pour produire du courant (y compris quand y a pas de vent).
Ça se fait déjà en fait, quand la demande est faible mais la production importante malgré tout (grand soleil / beaucoup de vent) : certaines centrales remontent de l’eau dans les barrages…

Mais c’est pas tout.

En particulier avec le solaire photovoltaïque, qui délivre un courant continu, pourquoi on ne s’en sert pas pour électrolyser l’eau, et obtenir de l’hydrogène et de l’oxygène, puis stoker ça ?
La combustion de l’hydrogène est extrêmement exothermique. L’hydrogène est également léger, compacte, tout sauf rare, et le processus de fabrication est… simple : il suffit d’appliquer 1,23 V à l’eau et c’est bon (en théorie ; car en principe on ajoute un catalyseur et on augmente légèrement la tension : si on ajoute de l’acide sulfurique, on passe à 2,06 V).

Sans oublier un avantage énorme de l’hydrogène sur l’électrique, en particulier pour les bagnoles : le temps de charge.
S’il faut un temps de l’ordre de l’heure pour la voiture électrique, il faut un temps de l’ordre de la minute pour l’hydrogène (comme les voitures au pétrole en fait)…

Bon, oui, l’hydrogène ça explose… Mais une batterie mal utilisée ou mal conçue, ça fait pareil (on l’a vu avec Samsung y a pas encore bien longtemps). Et puis de l’essence aussi ça brûle et ça peut exploser, ça n’empêche d’être assis sur 50 L de ce liquide volatile et combustible lancé à 100 km dans sa voiture…


— (permalink)

Crunchy Nihongo! — Japanese Numbers: Millions!

mardi 8 août 2017 à 19:29

Tiens, marrant : si ici on espace les nombres tous les milliers (tous les 10³), en japonais c’est tous les 10 000 (10⁴).

500 000 devient alors 50 dix-milliers (go jyuu man) :

15 290 407
1529 0407
1529 万 0407
1000 + 500 + 20 + 9 万 + 400 + 7
sen | go hyaku | ni juu | kyuu | man | yon hyaku | nana

— (permalink)

Moteur de recherche : 10 alternatives à Google - Blog du Modérateur

lundi 7 août 2017 à 17:00

— (permalink)

Maître de conf' sur Twitter : "Bonjour, c'est pour savoir, votre bio-protection électromagnétique bien-être par CMO, elle est vegan et équitable, au moins ? https://t.co/NWklO1fNxm"

lundi 7 août 2017 à 14:07

Watt/m² the fuck !

> http://www.cem-vivant.com/


Chaque CMO contient une solution microcristalline qui, activée par le rayonnement de l’appareil, va générer un signal hyper-faible : c’est le signal de compensation.

Ce signal de compensation va entrer en résonance avec les récepteurs des organismes vivants, et permettre ainsi aux cellules de l’organisme d’échanger de façon normale et naturelle, malgré la présence du rayonnement électromagnétique artificiel.

Le CMO ne modifie pas l'intensité des champs émis par les appareils : il ne perturbe pas leur fonctionnement et ne constitue pas une pollution électromagnétique supplémentaire. Le signal de compensation du CMO est un signal hyper-faible et bio-actif, qui s’oppose directement au stress électromagnétique généré par les rayonnements polluants.

Mon bullshitomètre a explosé. Quelqu’un connaît un réparateur ?

Sans déconner, on dirait un mélange de Kamoulox et de Pérusse (pardon François, on adore ce que tu fais <3).


— (permalink)

Terrorisme : ce qu'il faut retenir du rapport qui remet en cause le système d'alerte en France

lundi 7 août 2017 à 12:45

Ouais, c’est pas comme si le SMS fonctionnait partout ailleurs. Mais j’imagine que ce n’est pas assez #charlie pour ici.

Sinon je vois pas le problème soulevé avec les opérateurs télécom ? Ils ne peuvent pas envoyer un SMS à tous les connectés ? Comment ils font en période de Noël où il s’échange plus d’un milliard de SMS en l’espace de quelques heures ou minutes ?

Ah et sinon, comment ils font aux USA ou dans les autres Pays ? Ils doivent être magiciens…

#fail


— (permalink)

Prebake: Block EU Cookie Notices with Adblock

dimanche 6 août 2017 à 17:45

Une liste pour masquer les @%µ#* d’avertissements de cookie, avec µblock.


— (permalink)

Le Kelvin, c'est chaud - SI - 04 - YouTube

dimanche 6 août 2017 à 16:15

La vidéo est drôle, mais j’ai du mal à voir où est la physique dans tout ça. Le point triple par exemple : c’est l’état de température et de pression où un corps existe dans ses trois états simultanément. C’est la définition, et tout le montre trouve ça sur Wiki, mais pourquoi ? Comment ?

Sous pression de 1 atm, l’eau bout à ~100 °C.
Sous une pression de 0,5 atm, l’eau bout à ~80 °C.
Sous une pression de 0,01 atm, l’eau bout à ~7 °C

Dans chacun des cas, pour un couple (température ; pression) donné, l’eau coexiste sous les deux phases. Quand une partie de l’eau gazeuse devient liquide, il y a émission de chaleur (latente) et de l’eau liquide va capter ça et devenir gazeuse. Il y a un équilibre.

Plus la pression baisse, plus la température nécessaire pour faire bouillir l’eau est faible.

Pour la solidification de l’eau en glace, on a également un changement de température en fonction de la pression, mais elle est infime (et inversée). Si on maintient à 0 °C un mélange d’eau et de glaçons, il va y avoir autant de glaçons qui vont fondre que de l’eau qui va geler : il y a également un équilibre (sans que l’ensemble ne soit statique pour autant : de la chaleur se déplace de la glace qui se forme à celle qui fond).

Le truc maintenant, c’est qu’il existe une pression telle que l’eau bout à 0 °C, donc à température de solidification. Cette pression, c’est 0,006 atm (611 pascal).

À cette température, les transferts de chaleur de l’eau qui gèle ou de la vapeur qui se liquéfie ou se condense est absorbée par la glace qui fond ou se sublime et l’eau qui bout.
Les trois changements de phases se produisent simultanément, et les trois états de l’eau existent de façon stable.

Si on descend en pression (par exemple à 0,001 atm, alors le point d’ébullition passe sous le point de solidification. Ça signifie que si il y a de vapeur d’eau dans l’air qui « souhaitait » devenir liquide, ça n’est pas possible : le liquide se retrouverait directement gelé. Il n’y a à nouveau que deux états possibles, que sont le solide et le gaz. Les changements d’états possibles sont la condensation et la sublimation.

Le point où les trois états de l’eau coexistent est donc unique : 0,01 °C et 611 Pa (des conditions, au passage, qui règnent à certains endroits sur Mars).


— (permalink)

image - 636x417px

dimanche 6 août 2017 à 12:51
Un pays développé, ce n’est pas un endroit où les pauvres ont une voiture, mais un endroit où les riches prennent les transports en communs

Je changerai juste « pays » par « société », mais sinon j’approuve.

Malheureusement on en est loin.


— (permalink)

Liste des additifs alimentaires — Wikipédia

dimanche 6 août 2017 à 12:41

Prochaine idée : lancer une campagne « style dhmo » pour faire interdire les E153, E160a, E300, E301, E302, E440.

C’est quoi tout ça ? Juste le charbon végétal (E153), le bêta carotène (indispensable pour la vue, E160a), la vitamine C (vantée partout, E300, E301, E302) et la pectine (présente dans les pommes, E440).

En réponse aux illuminés qui cherchent sur tous les produits la présence des produis « Exxx ». Alors à moins d’avoir la liste complète avec soi et vérifier les fiches CAS de chaque composé, bannir tous les composés « Exxx » c’est idiot. Au pire, ça forcera les industriels à mettre le nom complet sur l’étiquette, mais ça sera encore moins compréhensible, même pour le Michu moyen : combien vont juste se tromper entre des trucs comme « éthanol » et « éthanal » ? Les deux sont cancérigènes pour l’être humain, mais l’un est beaucoup plus toxique que l’autre.


— (permalink)

La science ne sait pas ce que sont les shadow bands

dimanche 6 août 2017 à 11:21

Je suis pas fan de la phrase "la science ne sait pas que..." ou "la science n'explique pas...".

Car elle peut laisser penser qu'il y aurait un autre domaine qui, lui, saurait expliquer le phénomène. Or il me semble que ce ne soit pas le cas.

Que le père Michu ne sache pas, c'est une chose, qu'il n'y ait pas un membre de notre espèce qui sache, comme ici, c'est une autre chose...


— (permalink)

Qu’est-ce que l’eau lourde ? - Couleur-Science

samedi 5 août 2017 à 20:47

Vieil article, mais juste pour vous faire remarquer que votre corps contient 5 à 10 grammes d’eau lourde (enfin… semi-lourde).

Oui, le même truc utilisé dans l’industrie nucléaire et dans les détecteurs de particules (en particulier les détecteurs de neutrinos à eau lourde).

#naturel


— (permalink)

Is there a way to find out definitively when the OS was originally installed? : archlinux

samedi 5 août 2017 à 13:05
# fs=$(df / | tail -1 | cut -f1 -d' ') && tune2fs -l $fs | grep created

Affiche la date de l’installation du systèmes.
Plus précisément, ça sort la date de création du système de fichier (ce qui dans la majorité des cas, pour la partition "/" du moins, représente le moment où le système a été installé).


— (permalink)

Note : impots + administratoin

vendredi 4 août 2017 à 22:15

Je vais encore passer pour le sale étranger qui râle sur l’administration de la France…

Mais j’avais oublié que pour se connecter sur le site des impôts il fallait son numéro fistal. Ah oui, ce n’est pas le même que celui du site de la CAF. Ni le numéro sur de Pole-Emploi. Ni celui de Manpower. Ni ton assureur. Ni… en fait t’as un numéro pour chaque truc.

Comment ça se passe en Hollande ? Bah t’as un « numéro de service des citoyens » : BSN, pour BurgerServiceSummer, qui se trouve sur la carte d’identité et qui fonctionne pour tout, partout, et dans tous les exemples donnés plus haut. Y compris un grand nombre de services « privés » (leur pôle emploi, Manpower et toutes les autres boîtes du genres, les compagnies d’assurances, banques, etc.).

Mieux, l’État centralise les informations et les concède à un service qui en fait la demande : plus besoin de formulaires à la con (date de naissance, nom…) : juste un putain de numéro et leur système ressort tout.
Ouais je sais, centralisation, bla bla… Mais cet argument est invalide : premièrement un système est plus difficile à hacker que 36 systèmes différents, mais en plus, quitte à partager les informations avec les services, autant que ça soit fait de façon informatisée.

Je sais qu’ici c’est la France et que vous avez des chevilles tellement énormes pour penser pouvoir non seulement réinventer, mais surtout ré-imaginer la roue. Je vous en supplie : ouvrez les yeux, regardez au delà de vos frontières et inspirez-vous, bon sang !
Personne n’est obligé de souffrir et de se faire chier. Y a pas un numéro sur la carte d’ID française ? Pourquoi pas utiliser ce numéro là partout, au lieu d’en inventer un à chaque nouveau service public ?

>_<

(ouais, sinon c’est de nouveau ce moment de l’année où on envoie un salaire à Macron pour qu’il puisse dîner en haut de la tour Eiffel avec Trump avec ce que t’a gagné en échange de quelques heures de ta vie… Bah.)

tom kat sur Twitter : "Dites @mondialrelay , j'apporte un colis dans un point relais, et «il faut l.ouvrir pour voir ce qui est dedans, vigie pirate»."

vendredi 4 août 2017 à 21:58

L'excuse du vigi-pirate, Bien-sûr...

Merci à la réponse de Maître Eolas.


— (permalink)

Aleksandar Todorović sur Twitter : "These two quotes should go into infosec-related textbooks. /cc @aral https://t.co/g1DNnuan3f"

jeudi 3 août 2017 à 17:44

Et merde…

Dans mon dernier article de blog, je dis que la gravité vous maintiens sur terre que vous y croyez ou non.

Ben là, un législateur est en train de dire que les lois des mathématiques ne sont pas applications en Australie.

*sigh*

On savait que l’Australie était habité par des animaux étranges, mais là c’est vraiment un spécimen étrange…


— (permalink)

You cannot downgrade Firefox 55 profiles - gHacks Tech News

jeudi 3 août 2017 à 12:39

Ça n’a jamais été le cas, mais comme FX est en grande transition actuellement, ça peut-être important de partager et de faire un éventuel backup du dossier de profile, au cas où.


— (permalink)

Les Etats-Unis ont dépensé 2 milliards de dollars dans un accélérateur de particules, en vain

mercredi 2 août 2017 à 18:33

C’était à l’époque de la guerre froide. Le progrès technique était encore un truc important à l’époque, à cause de la guerre.
Sauf qu’en 1989, le bloc Soviétique s’effondra et la paix éclata en Europe. Du coup ils ont arrêté de dépenser d’avantage.

Le premier moteur économique de notre civilisation, c’est la guerre.
C’est ça qui a permis d’envoyer des gens sur la Lune : quelle meilleur exemple d’un « gros missile pour impressionner l’URSS » que d’en faire un qui envoie des gens sur la Lune et les ramène vivant ?

Bon après, le programme spatial nous a donné les satellites météo (pratique pour voir les cyclones arriver et s’en protéger), les satellites de télécom, et tout le reste que la NASA a inventé (NASA, qui, à la base, faisait partie de l’US-Air-Force, donc les militaires)…

L’armée est aussi l’un des plus gros innovateurs en matière de médecine : jamais on n’aurait appris à soigner des bras cassés ou des plaies ouvertes si ce n’était pour soigner les blessés de guerre.

Notre premier moteur économique et technologie, en tant que civilisation, c’est celui de se foutre sur la gueule.
C’est triste à dire, mais ça montre que notre civilisation est encore assez loin d’être « sage » et « intelligente », quoi qu’on en dise.


— (permalink)