PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

L’hypersensibilité, on en parle ? – Matronix.fr

samedi 7 mars 2020 à 11:01

— (permalink)

the naive engineer

vendredi 6 mars 2020 à 19:12

J’ai ri :D


— (permalink)

If Cell Phone Commercials Were Honest - Honest Ads (iPhone, Android) - YouTube

jeudi 5 mars 2020 à 18:48

Cette série de vidéos est tristement vrai :'(

Ils en ont fait tout un tas en plus…


— (permalink)

The World's Biggest Gear Reduction - YouTube

jeudi 5 mars 2020 à 17:59

Un engrenage avec le plus petit rapport du monde, à savoir un googolième.

En fait, ce sont 100 engrenage d’un rapport 1/10 à la suite. Si la roue d’entrée fait un tour en une seconde, la dernière fait un tour en 10^100 secondes.
Dit autrement, pour que le dernière roue fasse un tour, il faut tourner à ce rythme durant 10^83 fois l’âge de l’univers.

Ce qu’il y a d’intéressant à dire :
– si le rapport de vitesse est réduit, la couple mécanique est augmenté. Ici donc, le couple de la roue de sortie serait astronomique. Sans faire les calculs, je pense que le couple serait très largement suffisant pour déplacer les planètes et les étoiles, si on pouvait les attacher par un fil et enrouler le fil autour de la dernière roue. Et de très loin.

– en pratique le jeu et les tensions élastiques vont empêcher les dernières roues de bouger. Ce que sera qu’après une dizaine de fois l’âge de l’univers que la dernière roue devrait bouger d’un seul iota.

– en réalité, même en faisant tourner la première roue à 100 000 tours par minutes (en imaginant que la roue n’éclate pas), alors la 5e roue ne fera qu’un tour par minute, soit aussi vite qu’une trotteuse sur une horloge. Et il reste 95 roues derrière…

– si on dit que les roues sont inusables mécaniquement, alors je peux dire avec certitude que même si la première roue tourne pour l’éternité, alors la dernière roue ne fera pas un seul tour : le plastique se sera dégradé tout seul avec le temps, même en l’absence d’UV, d’oxygène ou autre : l’entropie fait que tout se dégrade avec le temps.

De plus, à des échelles de temps de 10^91 années comme ici, les atomes de carbone, d’hydrogène, etc. composant la matière ici se sera entièrement dégradée. On n’est même pas sûr que le proton (la particule !) soit stable aussi longtemps (le neutron, lui, quand il est seul, a une durée de vie moyenne d’environ 15 minutes).
À ces échelles de temps, la matière aura également entamé de façon notable la fusion nucléaire froide par effet tunnel : les particules se baladent parfois en dehors de là où on dit qu’ils sont. Parfois ils "sautent" dans le noyau de l’atome d’à côté, et il peut se produire une fusion nucléaire comme ça, de façon ponctuelle.

Au final, le temps suffit à fissionner les gros atomes et à fusionner les petits. La limite se situe au niveau du fer : il est le plus stable de tous, et on pense qu’après des échelles de temps de l’ordre du googol de secondes (à quelques puissances de 10 secondes près, hein), tous les atomes sauf le fer 56 sont instables (j’en parle ici, dans mon article sur la fin des étoiles).

Dans le Soleil, la fusion nucléaire se produit tout le temps, car les atomes sont maintenus très proches par les forces en présence et l’on augmente ainsi les chances d’avoir un choc efficace entre les noyaux atomiques.
Mais ailleurs, ça se produit aussi, juste beaucoup moins souvent. Mais si on augmente la durée de mesure à 10^90 années, alors même un phénomène des plus rares de l’univers devient quelque chose de banal.


— (permalink)

Question de boucle | Les Joies du Code

mercredi 4 mars 2020 à 18:04

Belle illustration de la différence While / Do While :D


— (permalink)

Au Luxembourg, les transports en commun sont maintenant gratuits

mercredi 4 mars 2020 à 18:01

Vu dans les commentaires : le Luxembourg investit 3,8 milliards d’euros pour la mobilité (train, tram, etc.)… le tout dans un pays de la taille d’un ou deux départements français.


— (permalink)

Au revoir, Qwant ! - Standblog

mercredi 4 mars 2020 à 17:55

Tristant Nitot quitte la direction de Qwant :o


— (permalink)

Gorgeous Clock, And Not A Line Of Code In Sight | Hackaday

mercredi 4 mars 2020 à 17:50

C’est beau ça : une horloge entièrement électronique, dans le sens où il fonctionnement exclusivement grâce à de la logique binaire matérielle, pas logicielle.

Pour en apprécier le fonctionnement, je peux vous conseiller ces articles :
https://couleur-science.eu/?d=3fe5fa--comment-fonctionnent-les-montres-a-quartz
https://couleur-science.eu/?d=775902--comment-fonctionne-un-transistor


— (permalink)

Revoking certain certificates on March 4 - Help - Let's Encrypt Community Support

mercredi 4 mars 2020 à 17:46

Attention si vous utilisez LetsEncrypt : ils vont révoquer 3 048 289 de certificats à cause d’un bug.

Pour voir si vous êtes concernés, tapez votre nom de domaine là : https://checkhost.unboundtest.com/


— (permalink)

Dangerous TikTok 'Salt Challenge' sees teens pouring salt directly into their mouths - Mirror Online

mardi 3 mars 2020 à 06:17

Si seulement les médecins ne perdaient pas leur temps à essayer de convaincre les gens de ne pas participer à ces "challenges" à la con, peut-être auraient-t-il le temps de soigner les patients qui s'entassent en salle d'attente tous les jours ?


— (permalink)

Grumpy Website

dimanche 1 mars 2020 à 17:46
It's amazing to see how Twitter continuously fails at most basic interactions.

It's a website that displays text, images and some embedded videos. And *that's it*.

Comment on en est arrivé à un stade où afficher du texte et des images dans une page web plantait 3 fois sur 4 ?

Ce problème apparaît très souvent sur Twitter Web sur PC. Il faut alors recharger l’onglet car le bouton sur la page ne change rien du tout. C’est n’importe quoi, vraiment.


— (permalink)

Why is CSS Frustrating? | CSS-Tricks

dimanche 1 mars 2020 à 11:40

Putain oui :

CSS is hard because its properties interact, often in unexpected ways. Because when you set one of them, you're never just setting that one thing. That one thing combines and bounces off of and contradicts with a dozen other things, including default things that you never actually set yourself.

One rule of thumb for mitigating this is, never be more explicit than you need to be. Web pages are responsive by default. Writing good CSS means leveraging that fact instead of overriding it. Use percentages or viewport units instead of a media query if possible. Use min-width instead of width where you can. Think in terms of rules, in terms of what you really mean to say, instead of just adding properties until things look right. Try to get a feel for how the browser resolves layout and sizing, and make your changes and additions on top of that judiciously. Work with CSS, instead of against it.

Le CSS a effectivement cette particularité où modifier un truc agit sur plusieurs autres trucs.
Par exemple, mettre un élement en « display: inline » annule toute déclaration de width et de height. Un « margin: auto » a des effets surprenants dans le cas des éléments flex/grid ou autre (en tout cas, c’est surprenant la première fois, mais au final c’est parfaitement logique !)

Ensuite, il dit que les pages web sont responsives et auto-zoomantes par défaut, et c’est vrai : une seule ligne <meta> suffit à rendre votre page lisible sur mobile.
Le problème c’est que généralement en CSS on commence par tout fixer en taille, puis, on rajoute encore plus de CSS pour tout détacher et rendre ça responsive. L’ensemble fonctionne, ça n’est pas le problème, mais on se retrouve avec 3 000 lignes de CSS impossible à maintenir correctement.

Si j’avais mon conseil à dire : acceptez le fait que certains éléments aient des styles propres à eux : que les titres aient des marges, que les tableaux aient des bordures, que les listes à puces soient indentés, que les paragraphes soient espacés.
Ne mettez pas des hauteurs fixes : préférez min-height et laissez le contenu dicter la hauteur des éléments. Laissez la taille de l’écran dicter la largeur de vos éléments.


— (permalink)

Why the GOV.UK Design System team changed the input type for numbers - Technology in government

dimanche 1 mars 2020 à 11:34

Pourquoi il est parfois préférable d’utiliser

<input type=”text” inputmode=”numeric” pattern="[0-9]*">

au lieu de

<input type=”number”>

Ça se tient.
Après le fait d’avoir deux solutions pour une même problématique me semble être le vrai problème dans l’histoire, mais bon.

Via cet article sur quelques autres problèmes intrinsèque aux spec HTML ou à la façon dont les nav les implémentent : https://daverupert.com/2020/02/html-the-inaccessible-parts/


— (permalink)

Blake Fall-Conroy

dimanche 1 mars 2020 à 09:20

La machine à SMIC.

Une machine avec une manivelle qui te sort un centime toutes les 3,5 secondes. Les gens qui passent commencent à tourner, mais s'arrêtent quand ils voient que ça ne paye finalement que très peu.

Le truc c'est que 1 centimes par 3,5 secondes, ça correspond au SMIC.

(*j'ai converti ça en euro pour le smic français)


— (permalink)

Be Wary Of Radioactive Bracelets And Similar | Hackaday

samedi 29 février 2020 à 11:46

Les gens : « Y a Du TrItIuM dAnS mOn EaU eT lEs LiNkY mE tUeNt ! BoOoOuUuUh ! ».
Also les gens : « je vais porter un bracelet fait d’oxyde de thorium pour soigner le fait que je suis un bullshitopathe lunatique ».

Y a 100 ans, on vendait du Radithor : https://en.wikipedia.org/wiki/Radithor
De l’eau iradiée au thorium et au radium, censé revigorer et soigner tout un tas de trucs. Et je ne parle pas de la crème pour la peau, du chocolat, des pichets et autres trucs similairement radioactifs…

… tout a finalement été arrêté depuis que les dangers des radiations ont été découverts, mais on dirait que ça n’a pas suffit pour certains.

Entre ça et les antivax, je me demande si on peut encore parler de progrès.


— (permalink)

Science Étonnante est-il néfaste ? #DébattonsMieux - YouTube

jeudi 27 février 2020 à 18:59

(le titre a été réécrit depuis)

En gros : « est-ce que vulgariser est néfaste ? »

L’idée étant que vulgariser quelque chose donne l’impression (au public) de comprendre quelque chose alors que ce n’est pas forcément vrai (exemple avec une classe d’élèves dont les notes ne montent que très peu après un visionnage d’une vidéo éducative).

Je vais donner mon avis, étant vulgarisateur moi-même et ayant un but précis avec ça, mais n’ayant pas de thèse ni rien.

Déjà, pourquoi je vulgarise ? Parce que je cherche moi même à me faire une idée du fonctionnement du monde. Je suis curieux, et quand j’arrive à conceptualiser un phénomène quelconque, je met ça par écrit et ça donne mon blog. À l’école je ne me contentais pas des réponses : j’étais plutôt du style à aller jusqu’au bout et à (me) demander toujours « et pourquoi ? et pourquoi ? et pourquoi ? ». Jusqu’au lycée, je pouvais assez vite comprendre ce qui était dit en classe. En sup, déjà les maths ont une part plus importante mais la masse de choses à comprendre est plus grande et je n’avais plus le temps pour tout comprendre.
Il est très clair que si j’avais sû/compris certaines choses que je sais aujourd’hui, je n’aurais peut-être pas arrêté les études.

La science en sup c’est du calcul pur et (pas) simple. La plupart des profs s’arrêtent au côté mathématique des phénomènes physiques sans expliquer ce que ça implique ni d’où ça vient (parfois faute de temps, parfois d’envie, parfois autre chose, mais le résultat est le même).
Et je trouve ça regretable : autant les calculs sont nécessaires pour quantifier et prédire précisément ce qui va se produire (« une pomme lâchée touchera le sol après 1,3563 secondes ») quand j’initie un phénomène physique, autant ils ne le sont pas si on souhaite juste savoir qualitativement ce qui va se passer (« la pomme va accélérer vers le sol »).

Je pense que commencer par comprendre le phénomène de façon qualitative permet de mieux appréhender les calculs et surtout le résultat à la fin.
Si on pense que la pomme va s’envoler et que les équations montrent le contraire, alors soit l’idée de la pomme qui s’envole est fausse, soit le calcul, mais dans les deux cas, c’est là que les choses deviennent intéressantes. Si on ne fait que les calculs, on peut pas savoir si on s’est trompé et on accepte un résultat sans aucun jugement, ni débat sur ce que ça va impliquer pour la pomme.

L’un de mes articles préférés sur ça c’est celui sur les équations de Maxwell. Les équations j’en ai bouffé en classe, mais ce n’est que bien après que j’ai pu les comprendre comme dans mon article, avec le temps.

Maintenant, si tout ça ne se ressent peut-être pas directement sur les notes lors d’un contrôle, c’est peut-être aussi parce que le contrôle porte sur des calculs, comme le cours du prof, et non sur la compréhension qualitatif du phénomène.

Pourtant, il y a 100 ans, les livres scolaires étaient des romans explicatifs où tout était clair comme du cristal, voir :
https://lehollandaisvolant.net/?d=2012/12/10/12/47/48-de-moins-en-moins-de-tp-a-lecole
https://lehollandaisvolant.net/?d=2011/10/25/19/01/16-un-mot-sur-lether

La nature, la physique, la science pourrait être un terrain d’inspiration pour le littérature, comme le sont les écrits de Jules Verne ou d’Isaac Asimov. Ces deux auteurs sont d’immenses vulgarisateurs et leur compréhension du monde se traduit non seulement par des bouquins où la science est claire, mais aussi par des talents de visionnaires incroyables (surtout Jules Verne) !

Je diverge, mais pour résumer, je pense que la vulgarisation se complète à un enseignement purement théorique. Idéalement, les deux ne devraient pas être dissociés (pour éviter les risques présentées dans la vidéo de Veritasium dont il parle ici), mais les équations numériques devraient au contraire être expliquées en direct par le prof, en montrant ce que signifie réellement les opérations qu’il fait.

Un peu comme faisait Newton ici, par exemple : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20160506204849

Au collège, j’avais un prof de maths génial pour ça.
Pour nous faire découvrir les cosinus, les sinus et la tangente, il nous avait fait tracer deux droites avec un angle de donné. Puis, une droite perpendiculaire à l’une des deux premières.
On se retrouvait alors avec un triangle rectangle. Le truc c’est qu’il n’avait donné aucune indication sur la position de la dernière droite. Du coup, personne n’avait un triangle de la même taille.
Enfin, il nous a dit de mesurer deux longueurs du triangle au choix et d’en faire le rapport.

C’est là que ça devenait intéressant : même si on était 24 dans la classe, et donc avec 24 triangles de taille différente, on se retrouvait avait seulement 3 valeurs différentes, selon les côtés choisi on trouvait soit le cosinus, soit le sinus, soit la tangente de l’angle donné. Nos 24 triangles différents pouvaient être distillés en seulement 3 nombres caractéristiques et commun à tout le monde ! C’est comme ça que j’ai découvert les cosinus et la trigonométrie pour la première fois en classe.

J’ai trouvé cette méthode superbe, mais je n’ai que très rarement revu ce genre de choses par la suite, et c’est bien dommage.


— (permalink)

Ali Noorani sur Twitter : "Very informative! Iranian health professional uses paint to demonstrate spots we often miss when washing hands in the wake of #Coronavirus outbreak. At the end she shows how to safely remove disposable gloves without touching the polluted surface. https://t.co/FfdzfSvKWS" / Twitter

jeudi 27 février 2020 à 18:11

Toute cette psychose aura au moins permis d’apprendre à se laver réellement les mains : ici, cette personne nous montre les zones oubliées par un lavage de main trop rapide, à l’aide de peinture, puis comment se laver correctement.


— (permalink)

@CNIL

jeudi 27 février 2020 à 06:59

Bonjour @Cnil ,
Question : est-il normal que la SNCF envoie des e-mails promotionnels qu'on n'a pas demandé ?
Qui plus est, sans lien pour se désinscrire ? Et avec pour seul moyen de le faire, l'envoie d'un parchemin par pigeon (courrier papier en 2020) ?


— (permalink)

aAgq9QR_460swp.webp (image)

mercredi 26 février 2020 à 18:58
When exposing a crime is treated as committing a crime, you are ruled by criminals.

Assange, Snowden et tellement d’autres approved.


— (permalink)

La liste des fournisseurs (sérieux) de DNS compatibles DNS-over-HTTPS (DoH) – Korben

mercredi 26 février 2020 à 18:32

La Hadopi en PLS.


— (permalink)