PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

SNCF – Apps para Android no Google Play

jeudi 13 avril 2017 à 20:29

Juste pour dire que cette application est géniale.

Déjà, si vous avez un billet de train, scannez le code barre (ou flashcode sur les ebillets déjà imprimés) et vous l’avez dans l’appli. Ça passe dans le train : en 6 mois, je n’ai jamais eu de soucis avec les contrôleurs (je n’ai même jamais eu de question de posées).

Le seul reproche que je pourrais lui faire (mais elle semble logique) c’est qu’elle ne fait pas les billets autres que SNCF. Donc pas Thalys ou Eurostar (et probablement pas les autres non plus).

Ensuite, le trajet étant dans l’appli, vous avez toutes les informations dans le téléphone, y compris le numéro du quai (dès 20 minutes avant le départ), votre voiture et place, etc.
Si vous êtes à la bourre, regardez sur le téléphone plutôt que perdre encore plus de temps en gare.

Puis, vous pouvez attacher votre carte jeune ou autres cartes de voyageur à l’appli.

Ah et enfin, l’application intègre les plans des métros et réseaux de transports publics des grandes villes

Il y a aussi tout un tas d’information concernant les perturbations du trafic et l’historique de vos trajets (passés et futurs). On peut aussi y régler les dossiers « garantie G30 » en cas de retard du train.

Autrement l’application est silencieuse (pas de notifs à outrance : juste une avant le départ avec les infos essentielles : voiture, place…) et les autorisations sont raisonnables :
– position, pour vous guider vers la gare la plus proche
– réseau, pour la mise à jour des informations
– photos & caméra : ça c’est pour le flashcode
– luminosité et veille : ça c’est pour mettre la luminosité au max quand on affiche le flashcode pour le contrôleur.

Bref, du bon !


— (permalink)

Cortos pixar- The moon (La luna) - YouTube

jeudi 13 avril 2017 à 17:28

:)

On remarquera qu’ils n’ont pas fait l’erreur commune qui est de mettre des étoiles dans la partie sombre de la Lune (comme décrit sur ce XKCD, dernière case en bas).

Et quant au fait de se rapprocher de la Lune jusqu’à un point où l’on commence à tomber vers la Lune plutôt que vers la Terre, c’est un vrai truc. La position du point entre les deux astres dépend de la masse des astres. À l’endroit précis de ce point, on ne tombe vers aucun des deux astres et on se trouve en état d’apesanteur.

Ce point est appelé « Point de Lagrange 1 ». Lagrange étant le mathématicien qui a décrit ce phénomène physique et nommé ce point.

En tout, pour un système composé de deux astres, il existe cinq points où la pesanteur est nulle (L1, L2, L3, L4 et L5).

Le point L1 se trouve entre les deux astres.
Les points L2 et L3 sont à l’extérieur du système formé par les deux astres (un point du côté de chaque astre) et aligné avec ces derniers (l’équilibre étant provoqué par l’effet centrifuge dû à une rotation plus rapide, à cause de l’éloignement du barycentre des deux astres).
Les points L4 et L5 sont à 60° d’angles en avance ou en retard sur l’orbite du plus petit astre. Ici l’équilibre est obtenu comme pour les points L2 et L3, à cause de l’effet centrifuge, mais sur l’axe.

Les points L1, L2 et L3 sont méta-stables : on peut y rester si on ne bouge pas, mais s’en écarter un petit peu provoque un déséquilibre (comme un crayon qui tiendrait sur debout sur la pointe). Les points L4 et L5 sont stables : une fois qu’on y est, on tend à y rester : les forces de gravité nous replacent naturellement sur ces points, même quand on s’en écarte.

On retrouve souvent le point L1 dans la littérature. En particulier chez Jules Verne, dans De la Terre à la Lune et Autour de la Lune, qui décrit très bien ce phénomène.

Dans le système Solaire, certains astéroïdes dits « troyens » se regroupent en grand nombre au points de Lagrange 4 et 5, notamment autour de Jupiter.

Le téléscope spatial James Webb, qui va remplacer Hubble sera placé sur le point de Lagrange 3, de l’autre côté de la Lune, afin de bloquer les interférences radio émises depuis la Terre.


— (permalink)

Standard Notes, un Evernote chiffré et open source – Graphisme & interactivité

jeudi 13 avril 2017 à 17:09

Je ne vois pas de différence entre un logiciel de notes chiffrées et un CMS avec une couche de chiffrement (façon Zerobin) par dessus.

À la limite, on pourrait même transformer n’importe quel CMS en blog chiffré. Même pas besoin de mettre les articles en "brouillon" ou "caché" : chiffrées, les données sont inexploitables.

==

Autrement j’en ai raz-le-bol de tous ces outils qui ne font que 99 % de ce que je veux. Je veux un truc qui fasse 100 % de ce que je veux (mais pas 101 %).
Pour ça, je suis content d’avoir appris à coder des trucs

Apprenez à programmer, les gens !


— (permalink)

Vers un taux de CO2 jamais vu depuis 200 millions d’années

jeudi 13 avril 2017 à 17:04

Rhoo, mais puisqu’on vous dit que c’est un complot des chinois !?

Sinon ouais, en 150 ans, on est passé de 280 ppM à ~400 ppm. Soit une hausse de 30 %.

Et si une montée de 1~2 degrés de la température vous semble dérisoire, regardez vous quand votre température passe de 37 à 39 °C. Je ne pense pas que ce soit très glorieux.

Mais c’est vrai : la hausse du CO2 et de la température sont des coïncidences, c’est Donald qui l’a dit… Coin coin.


— (permalink)

#Flock nous résume sa semaine, faite de drames

mercredi 12 avril 2017 à 18:59

Awww yea : Flock bosse désormais pour NextInpact :D

Si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à l’abonnement : ils en valent largement le coup. Sinon, les articles seront toujours dispos, mais de façon différée (7 jours).


— (permalink)

si j'étais président - YouTube

mercredi 12 avril 2017 à 16:39
Si j’étais président, je nommerais Mickey premier Ministre

Yep, c’est ce qu’a fait Trump.

Du coup, Donald et Mickey règnent sur le monde :D


— (permalink)

Le numérique dans le programme de Jean-Luc Mélenchon

mardi 11 avril 2017 à 17:52

Concernant le domaine public payant, je trouve ça nul. À quoi ça sert alors, que ce soit dans le domaine public ?
Le domaine publique c’est justement pour permettre à tout le monde de pouvoir faire de nouvelles œuvres !

Et puis déjà, sur les sommes perçues par les ayants-droits, y a pas déjà des cotisations et autres charges dessus ?
À partir de là, autoriser la création sur des œuvres publiques, ça va engendrer une économie à son tour, etc.

À la limite, pourquoi pas faire une transition ?
– avant le décès de l’auteur : l’argent va à l’auteur.
– jusqu’à X années après le décès le l’auteur : l’argent va dans un fond pour les créateurs.
– après X années après le décès de l’auteur : l’œuvre est dans le domaine public.

Ceci serait valable pour les œuvres divulguées du vivant de l’auteur.
Si l’auteur meurt, l’œuvre devrait pouvoir être hérité par ses enfants (ou autres héritiers), qui pourront à leur tour choisir de divulguer l’œuvre (et toucher des droits) ou non (et le conserver comme tout bien héritable, sans toucher de droits, donc).

Et à mes yeux "X" doit rester dans le domaine du raisonnable, soit ~10 ans grand maximum (70 ans comme maintenant, c’est clairement du foutage de gueule).

Et concernant le fait de taxer le domaine public pour financer la numérisation des œuvres, là aussi c’est du bullshit. La version numérique d’une œuvre dans le domaine public est payante (ce qui devrait théoriquement déjà couvrir les frais) : sinon pourquoi ils nous feraient payer pour un album de Beethoven ?


— (permalink)

La France "pas responsable du Vél d'Hiv'" : très critiques, parfois moins, les candidats à la présidentielle réagissent aux propos de Marine Le Pen - LCI

mardi 11 avril 2017 à 17:01

Je rejoins ce que dit Nicolas D-A. Tant sur l’inutilité de l’ampleur que tout ça prend que quand il dit que Vichy n’est pas toute la France (c’est d’ailleurs ce que dit MLP également (entre autres conneries), si on se donnait la peine de regarde toute sa réponse et pas juste une phrase).

Je pense que les actions d’un gouvernement en place ne reflètent pas forcément la vision de l’ensemble de la population. Et je dis heureusement. Ça permet au peuple de pouvoir dire « pas en mon nom » (not in my name) quand le gouvernement fait de la merde.

Et les exemples ne manquent pas :
Car c’est ça qui me permet d’être très critique envers Israël, sans être antisémite (Israël est juste un état en guerre comme les autres).
Car c’est ça qui permet de considérer le fait qu’une bonne partie des américains subissent et ne cautionnent pas ce que fait l’administration Trump.

Et comme ça va aussi dans l’autre sens :
Car c’est ça que nombre de français ont invoqué quand le FN a été le principal parti français à siéger à l’assemblée européenne (on se souvient des tweets « sorry Europa »).
Car c’est ça qui a permis à F. Hollande d’instaurer le mariage pour tous malgré les manifs des vieux cons dans les rues (qui je pense auraient été plus nombreux en cas de référendum, la majorité des gens s’en foutant et les personnes directement concernées restant en infériorité numérique).

En bref, je pense qu’il n’y aurait pas eu cette polémique totalement inutile si elle avait déclaré « les français » au lieu de « la France » ; ou au contraire bien pire si elle avait dit « l’État Français » (ie Vichy) au lieu de « la France ». Mais bon, ça n’aurait pas été du MLP si elle avait voulu écarter les doutes et éviter un buzz.

Perso je ne réduis pas la France à son gouvernement.

ÉDIT : Juste : distinguer « État Français » et « régime de Vichy », ça n’a pas de sens. À une époque, faut bien reconnaître que les deux aient été confondus et ça faut bien l’assumer, comme l’a fait Chirac.
Je maintiens cependant que le Vél d’hiv n’engage que ceux qui étaient au pouvoir, ceux qui collaboraient, et pas ceux qui résistaient à tout ça.

ÉDIT : voir ça : https://www.youtube.com/watch?v=rwJL6WzWICg


— (permalink)

estcequilarendulargent.fr

mardi 11 avril 2017 à 16:24

:D


— (permalink)

Note

samedi 8 avril 2017 à 18:49

En raison d’abus, je referme mon formulaire de contact.

Désolé pour les personnes qui me contactent normalement, mais certaines personnes n’ont rien d’autre à faire qu’envoyer des tonnes de menaces de mort, tous les jours.

Une plainte a été déposée.

En attendant, ce formulaire est fermé.

Twitter Lite : un site mobile allégé, avec un économiseur de données

vendredi 7 avril 2017 à 13:03

Je n’utilise pas les applications mobiles des réseaux sociaux. Je reste sur la version web, donc ça m’intéresse assez.

Par contre un truc me chiffonne toujours : pourquoi faire une version lite ? Pourquoi ne pas rendre "lite" la version "normal" ? Y en a qui ont le droit de gaspiller et pas d’autres ? Vous n’arrivez pas à faire une page qui soit légère et fonctionnelle ?


— (permalink)

Michael Faraday | A Documentary - YouTube

vendredi 7 avril 2017 à 12:58

Intéressant, sur celui qui a posé les fondations du XX siècle, en inventant l’électricité (je pense qu’on peut dire ça comme ça).


— (permalink)

Bloquage du root: la colère d'un utilisateur • Foxty

jeudi 6 avril 2017 à 17:22

Un énorme +1.


— (permalink)

How tough is the new £5 note? - YouTube

jeudi 6 avril 2017 à 16:50

Science !


— (permalink)

mastodon/FAQ.md at e92a1cf436b99757e82d0234ca54b6c41b7ddb16 · tootsuite/mastodon · GitHub

mercredi 5 avril 2017 à 23:29
Atom feeds with ActivityStreams, Portable Contacts, Threads extensions for the actual content

Ah ben oui, donc Mastodon c’est juste un agrégateur Atom en temps réel :D


— (permalink)

Growing Ubuntu for Cloud and IoT, rather than Phone and convergence | Ubuntu Insights

mercredi 5 avril 2017 à 20:20
I’m writing to let you know that we will end our investment in Unity8 […].
We will shift our default Ubuntu desktop back to GNOME for Ubuntu 18.04 LTS.
I took the view that, if convergence was the future and we could deliver it as free software, that would be widely appreciated both in the free software community and in the technology industry […]. I was wrong on both counts.

In the community, our efforts were seen fragmentation not innovation. And industry has not rallied to the possibility, instead taking a ‘better the devil you know’ approach to those form factors, or investing in home-grown platforms.
We feel like a family, but this choice is shaped by commercial constraints, and those two are hard to reconcile.
The choice, ultimately, is to invest in the areas which are contributing to the growth of the company.

Voilà.
Ubuntu abandonne Unity (retour vers Gnome) et tourne vers le cloud et l’IoT.

La raison est compréhensible : Canonical est une entreprise et ils doivent faire du chiffre, ne serais-ce que pour pouvoir exister. C’est pour ça qu’ils se tournent vers là où se trouve l’intérêt des clients. C’est normal.

J’utilise Linux Mint, perso, donc je ne crois pas que ça va changer beaucoup de choses pour nous qui utilisons Mint, mais autrement, ça va faire bizarre.
J’attends de voir : est-ce qu’Ubuntu-desktop deviendra un sorte de Chrome OS (totalement orienté Cloud) ? Plutôt un truc semi-cloud comme W10 ?

(et non ce n’est pas un poisson)


— (permalink)

Installer une instance de Mastodon sous Debian 8 | Angristan

mercredi 5 avril 2017 à 18:26

Super travail, ce tuto :D


— (permalink)

Les ordinateurs ont bons cœurs | Grise Bouille

mardi 4 avril 2017 à 19:06

L’intérêt est multi-cœurs dans les CPU.

Faut pas confondre « vitesse » et « performance » aussi.


— (permalink)

Mastodon instances

mardi 4 avril 2017 à 16:44

Une liste des instances de Mastodon (le twitter décentralisé qui prend de l’ampleur depuis quelques jours).

Chaque instance est un sorte de « serveur » où on peut s’inscrire (certains peuvent être privés). Toutes les instances restent interconnectées entre-elles, donc aller sur l’une ou l’autre ne changera rien dans le fonctionnement.

Les deux plus populaires (mastodon.social & mastodon.xyz) subissent ou ont subies de gros problèmes de surcharge serveur. Le premier a d’ailleurs déjà fermé les inscriptions et le second va le faire également.

Le but n’étant pas de bloquer les gens, mais plutôt de répartir les inscriptions sur les autres instances.
Je répète, en soi le fonctionnement ne change rien d’une instance à l’autre : il est toujours possible de suivre, s’abonner, bloquer ou tooter (« tweeter ») aux gens sur les autres instances.

On peut aussi installer sa propre instance (privée ou non) sur son propre serveur. L’installation semble et me semble encore un peu compliquée, mais c’est possible, si vous ne voulez pas dépendre d’un serveur tiers.

==

Autrement perso je m’amuse bien sur le XYZ. C’est sympa, pas encore mainstream et y a pas mal de beau monde :).


— (permalink)

Next INpact devient accessible sur abonnement et repense son modèle économique

lundi 3 avril 2017 à 22:34

5 € par mois ça commence à faire beaucoup… psychologiquement.
Dans l’absolu, ce n’est pas grand chose : moins qu’un paquet de clopes ou qu’une boîte de chocolats :).

Je comprends autrement le besoin : le gratuit et les dons, ça marche pas, et la pub personne n’en veut (à raison). Donc forcément…

Je pense que tout ça a été étudié, mais j’aurais besoin d’un peu plus pour me convaincre que 1 abonné à 5 €/mois est plus simple à avoir et à garder que 5 abonnés à 1 €. Comme je le disais ici, d’ailleurs : https://lehollandaisvolant.net/?d=2016/03/21/20/20/25-vos-contenus-premium-sont-trop-chers

Enfin, je continue de trouver que NextInpact fait un travail génial, loin de ce qui peut se faire par ailleurs (pour des sites équivalents). Ma liste de sites de news geek/high-tech a drastiquement été réduite depuis quelques temps, mais celui-ci y restera.

Continuez !


— (permalink)