PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

How tough is the new £5 note? - YouTube

jeudi 6 avril 2017 à 16:50

Science !


— (permalink)

mastodon/FAQ.md at e92a1cf436b99757e82d0234ca54b6c41b7ddb16 · tootsuite/mastodon · GitHub

mercredi 5 avril 2017 à 23:29
Atom feeds with ActivityStreams, Portable Contacts, Threads extensions for the actual content

Ah ben oui, donc Mastodon c’est juste un agrégateur Atom en temps réel :D


— (permalink)

Growing Ubuntu for Cloud and IoT, rather than Phone and convergence | Ubuntu Insights

mercredi 5 avril 2017 à 20:20
I’m writing to let you know that we will end our investment in Unity8 […].
We will shift our default Ubuntu desktop back to GNOME for Ubuntu 18.04 LTS.
I took the view that, if convergence was the future and we could deliver it as free software, that would be widely appreciated both in the free software community and in the technology industry […]. I was wrong on both counts.

In the community, our efforts were seen fragmentation not innovation. And industry has not rallied to the possibility, instead taking a ‘better the devil you know’ approach to those form factors, or investing in home-grown platforms.
We feel like a family, but this choice is shaped by commercial constraints, and those two are hard to reconcile.
The choice, ultimately, is to invest in the areas which are contributing to the growth of the company.

Voilà.
Ubuntu abandonne Unity (retour vers Gnome) et tourne vers le cloud et l’IoT.

La raison est compréhensible : Canonical est une entreprise et ils doivent faire du chiffre, ne serais-ce que pour pouvoir exister. C’est pour ça qu’ils se tournent vers là où se trouve l’intérêt des clients. C’est normal.

J’utilise Linux Mint, perso, donc je ne crois pas que ça va changer beaucoup de choses pour nous qui utilisons Mint, mais autrement, ça va faire bizarre.
J’attends de voir : est-ce qu’Ubuntu-desktop deviendra un sorte de Chrome OS (totalement orienté Cloud) ? Plutôt un truc semi-cloud comme W10 ?

(et non ce n’est pas un poisson)


— (permalink)

Installer une instance de Mastodon sous Debian 8 | Angristan

mercredi 5 avril 2017 à 18:26

Super travail, ce tuto :D


— (permalink)

Les ordinateurs ont bons cœurs | Grise Bouille

mardi 4 avril 2017 à 19:06

L’intérêt est multi-cœurs dans les CPU.

Faut pas confondre « vitesse » et « performance » aussi.


— (permalink)

Mastodon instances

mardi 4 avril 2017 à 16:44

Une liste des instances de Mastodon (le twitter décentralisé qui prend de l’ampleur depuis quelques jours).

Chaque instance est un sorte de « serveur » où on peut s’inscrire (certains peuvent être privés). Toutes les instances restent interconnectées entre-elles, donc aller sur l’une ou l’autre ne changera rien dans le fonctionnement.

Les deux plus populaires (mastodon.social & mastodon.xyz) subissent ou ont subies de gros problèmes de surcharge serveur. Le premier a d’ailleurs déjà fermé les inscriptions et le second va le faire également.

Le but n’étant pas de bloquer les gens, mais plutôt de répartir les inscriptions sur les autres instances.
Je répète, en soi le fonctionnement ne change rien d’une instance à l’autre : il est toujours possible de suivre, s’abonner, bloquer ou tooter (« tweeter ») aux gens sur les autres instances.

On peut aussi installer sa propre instance (privée ou non) sur son propre serveur. L’installation semble et me semble encore un peu compliquée, mais c’est possible, si vous ne voulez pas dépendre d’un serveur tiers.

==

Autrement perso je m’amuse bien sur le XYZ. C’est sympa, pas encore mainstream et y a pas mal de beau monde :).


— (permalink)

Next INpact devient accessible sur abonnement et repense son modèle économique

lundi 3 avril 2017 à 22:34

5 € par mois ça commence à faire beaucoup… psychologiquement.
Dans l’absolu, ce n’est pas grand chose : moins qu’un paquet de clopes ou qu’une boîte de chocolats :).

Je comprends autrement le besoin : le gratuit et les dons, ça marche pas, et la pub personne n’en veut (à raison). Donc forcément…

Je pense que tout ça a été étudié, mais j’aurais besoin d’un peu plus pour me convaincre que 1 abonné à 5 €/mois est plus simple à avoir et à garder que 5 abonnés à 1 €. Comme je le disais ici, d’ailleurs : https://lehollandaisvolant.net/?d=2016/03/21/20/20/25-vos-contenus-premium-sont-trop-chers

Enfin, je continue de trouver que NextInpact fait un travail génial, loin de ce qui peut se faire par ailleurs (pour des sites équivalents). Ma liste de sites de news geek/high-tech a drastiquement été réduite depuis quelques temps, mais celui-ci y restera.

Continuez !


— (permalink)

Isolation - Mind Field (Ep 1) - YouTube

lundi 3 avril 2017 à 22:15
Si les gens préfèrent se torturer plutôt que de s’ennuyer, alors l’ennuie en soi est la torture ultime.

(le premier commentaire)

Toujours super intéressant, de la part de VSauce, mais là il se dépasse.


— (permalink)

Explosion à Villepinte - L'explication Scientifique - YouTube

lundi 3 avril 2017 à 17:35

Et ouiiiii…
Le mélange air + combustible, ça explose…

Si vous remplissez un ballon de baudruche avec du propane et que vous y mettez le feu, ça fera boom. Si vous remplissez le même ballon avec du propane et l’oxygène en bonnes proportions, ça fera un très gros boom.


— (permalink)

Des scientifiques ont filmé un « bang supersonique » de la lumière pour la toute première fois

lundi 3 avril 2017 à 17:10

O_o

Une visualisation du cône de Mach, mais pour la lumière.

Alors le cône de Mach (le même Mach que pour la vitesse des avions : mach1, mach2…) c’est le cône qui part d’un avion (ou tout autre objet supersonique) et qui se déplace en s’éloignant et grossissant.

C’est en fait le cône formé par la progression de l’onde de choc. Sur certaines photos d’un avion dépassant le mur du son, on arrive à le visualiser : c’est le cône où se condense de la vapeur d’eau (la pression acoustique étant tellement réduite à cet endroit que l’eau sature l’air très vite et se condense, formant de la vapeur).

Ensuite, pour la vitesse supraluminique, la lumière est produite par une particule se déplaçant plus que la lumière dans un milieu transparent. La particule se déplace plus vite que la lumière dans le milieu, mais moins vite que la lumière dans le vide.
Et tout comme un objet voyageant plus vite dans l’air que le son dans l’air produit un bang, rapporté à la lumière, ça fait un flash : c’est l’effet Cerenkov.


— (permalink)

Pour Orange, les forfaits data illimitée ont "peu de sens"

lundi 3 avril 2017 à 16:47

C’est clair que ça sert à rien (à moins de télécharger jour et nuit dessus), je suis d’accord.

Mais venant d’Orange, c’est plutôt une excuse pour conserver les forfaits limités et faire payer au prix fort tout ce qui dépasse.

De toute façon comme je disais déjà avant, l’avenir me semble être vers une course au débit, pas au volume. Exactement comme pour l’internet fixe.


— (permalink)

image - 1000x750px

dimanche 2 avril 2017 à 17:35

Suite de ça : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20170130170152

Ceci est un exemple de deux produits chimiques qui fonctionnent ensembles.

Les trois béchers contiennent des pièces de cuivre. La solution liquide varie :

De gauche à droite :
– du vinaigre
– du vinaigre + eau oxygénée
– eau oxygénée

On voit que la seule chose qui dissout le cuivre est le mélange des deux produits.

Les deux produits indépendamment ne peuvent pas dissoudre le cuivre.

Pour dissoudre le cuivre, il faut un acide et un oxydant. Ici l’oxydant est l’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène) et l’acide est le vinaigre (acide éthanoïque).

(certains composés, comme l’acide nitrique ou sulfurique sont à la fois acide et oxydants, ils peuvent, eux, dissoudre le cuivre seul)

==

Il y a le même phénomène avec l’eau régale, qui est le seul acide conventionnel capable de dissoudre de l’or. C’est un mélange d’acide chlorhydrique et d’acide nitrique. Les deux pris séparément ne peuvent rien contre l’or.


— (permalink)

tvn - Mastodon

dimanche 2 avril 2017 à 16:16

Je suis là aussi .o/
(juste histoire de réserver ce pseudo court :p)

Mais bon, je voulais aussi pondre un post à propos de la limite de caractères.

Tout le monde est en extase devant la limite de 500 caractères, contre 140 sur twitter : « woah, on peut faire ça ? omfg ! ».
Les gens ? C’est quoi votre problème ?

Ok, 140 c’est beaucoup trop court pour écrire un essai sur les bienfaits des vidéos de chats sur la digestion du camembert. Mais est-ce que 500 est une limite qui est mieux ?

BTW : →⋅←.

Voilà.
Là où vous voyez le point (entre les deux flèches), c’est là où j’arrive à 500 caractères.
Tout ce qui suit ne peut pas être publié sur Mastodon, du moins dans le même post.

Bref, revenons.
Déjà : pourquoi mettre une limite ?

La limite de Twitter correspond à la limite des vieux SMS. Twitter pouvait (me semble-t-il) autrefois être utilisé directement via SMS. Cette limite est restée. En soit, donc, pour parler, c’est trop peu.

Alors quoi ? Twitter n’est pas fait pour tirader en long, en large et en travers. C’est fait pour partager des choses de façon rapide et concise. Hop, un post lisible en un clin d’œil. Rien de plus.

La limite de Mastodon (500 caractères) permet de parler un peu plus, certes, mais elle retire cette faculté au lecteur de pouvoir cerner le sujet en 2 secondes ; tout en conservant quand-même le problème de ne pas pouvoir écrire autant que l’on veut.

Pour ma part, il n’y a que deux limites utiles :
– une limite courte, histoire de voir l’information passer directement de l’écran au cerveau (méthode utilisée en marketing matraquage publicitaire).
– pas de limite du tout, pour pouvoir dire ce qu’on veut, comme on veut.

Si vous aimez la première, Twitter et Mastodon (et les autres systèmes limités) sont faits pour vous.
Si vous préférez la seconde, Twitter et Mastodon ne sont pas vraiment fait pour vous

Perso je maintiens que tout le monde est libre d’utiliser ce qu’il veut pour faire ce qu’il veut. Je ne fais ici que donner mon avis sur un débat que je trouve ridicule (celle de la super limite de 500 chars).

Utilisant Twitter plus ou moins régulièrement, je me permet d’utiliser la limite de 140 chars à mon avantage. 140 chars c’est trop peu pour dire les choses ? Pas grave, il suffit de reformuler. Trouver des synonymes plus courts. Je me refuse au langage SMS (sauf très rares exceptions).
Je trouve que c’est un exercice de style assez intéressant, que de se donner des contraintes, comme ça.

la satisfaction est parfois très grande — et ridicule aussi — quand on arrive à faire une phrase qui tient pile dans 140 caractères.

D’ailleurs comptez la longueur de la précédente phrase.
Oui c’est voulu 8-).


— (permalink)

@numerama Les astronomes étudient un astéroïde de Jupiter à l'orbite atypique - Sciences - Numerama

samedi 1 avril 2017 à 20:58
Il s’agirait d’une comète ancienne, similaire à celle de Halley, qui est entrée en résonance magnétique avec Saturn

Si c’est pas poisson d’avril (le phénomène en soit n’est pas impossible), ça ne serait pas plutôt « résonance gravitationnelle » ?

Aussi, il faut un "e" à Saturne.

(Oui je poste ici : je n’arrive pas à commenter sur votre site. Je peux pas me connecter non plus (je reboucle sur la page où je ne suis pas identifié).
J’ai essayé 3 fois sans le bloqueur de pub : c’est juste IMPOSSIBLE. J’ai une connexion de merde en cambrousse auvergnate, ok ?
Ça prend 30 secondes pour que votre page s’affiche, déjà, et ensuite s’il faut répéter ça plusieurs fois (tous sans succès) je jette l’éponge.
J’apprécie ce que vous faites, je veux bien faire des efforts (des âges que j’attends une version abonné style NextInpact : sans pub à ~3€/mois) mais sans le bloqueur c’est impraticable. Juste IMPRATICABLE.
Z'êtes pas les seuls, loin de là, mais vous êtes les seuls que ça me m’emmerde car je vous apprécie.)


— (permalink)

Viral Style - Physic Clock

samedi 1 avril 2017 à 16:05

La zolie pendule !

1 : h¯ : 1,054 e−34 Js (constante de Dirac)
2 : phy_0 : 2,078 e−15 Wb (quantum de flux magnétique)
3 : pi : 3,14 (constante d’Archimède)
4 : m_alpha : (?) 4,00 (masse de particule alpha, en unité atomique)
5 : a_0 : 5,29 e−11 m (rayon de Bohr)
6 : Na : 6,02 (nombre d’Avogadro)
7 : G : 6,67 e−11 SI (constante de gravitation universelle), arrondi à 7 (ou si c’est G0 : 7,75 e−5 S (quantum de conductivité))
8 : R : 8,31 SI (constante universelle des gaz parfaits)
9 : me : 9,11 e−31 kg (masse de l’électron)
10 : g : 9,81 SI (accélération de la gravité moyenne sur Terre), arrondi à 10
11 : M : (?) 11 (nombre de dimensions dans la théorie M)
12 : mu_0 : 1,25 SI (constante de perméabilité magnétique du vide)

Certains choix me semble douteux par contre, comme la 7 ou la 10.
Ils auraient pu prendre des constantes directement égales à 7 ou 10.

Pour 7, je pense qu’il manque le 0 en indice, et pour le 10 ils auraient pu prendre la constante de Rydberg.

Pour la 11 je ne suis pas sûr non plus. C’est trop tiré par les cheveux. Là aussi, quelque chose comme la constante de couplage de Fermi aurait permis d’avoir une constante débutant par 11 directement.


— (permalink)

Cloud desktop spécial emploi fictif : un bureau vraiment virtuel ! – OVH Blog

samedi 1 avril 2017 à 14:25

<3


— (permalink)

Déclaration universelle des droit et devoir de l'humain | HOP

vendredi 31 mars 2017 à 14:22

+1
Il faut aller au plus simple, comme ça personne n’a d’excuse si les gens ne comprennent pas.

Dans le même style, il y avait ça, où Dieu (interviewé pour l’occasion) regrettait d’avoir fait 10 commandements, là où un seul (qui les recouvrait tous) aurait suffit.


— (permalink)

Are GMOs Good or Bad? Genetic Engineering & Our Food - YouTube

vendredi 31 mars 2017 à 13:14

Voilà, comme j’expliquais ici, la sélection génétique existe depuis 10 000 ans, et aujourd’hui on a simplement supprimé le facteur « chance » et les paramètres aléatoires de l’équation. On peut donc produire des organismes qui font exactement ce qu’on veut (plantes avec plus de vitamines, par exemple).

Les seuls arguments anti-ogm qui restent relèvent d’un point de vu économique, et sont d’avantage liés au problème de l’agriculture dans son ensemble, pas spécifiquement aux OGM.


— (permalink)

ISO 3103 — Wikipédia

mercredi 29 mars 2017 à 17:50

ISO 3103, décrivant la méthode standardisée de préparation du thé.

Ah et aussi :

En 2003, la Royal Society of Chemistry a publiée un communiqué intitulé « How to make a Perfect Cup of Tea1 » — de l'anglais signifiant littéralement « comment faire une tasse de thé parfaite. »

Sans compter la nouvelle écrite par Orwell à propos du thé : A Nice Cup Of Tea.

On ne rigole pas avec ça, en Angleterre !


— (permalink)

Du prénom en capitales – Carnet de notes

mardi 28 mars 2017 à 21:27

Ça dépend des pays, oui.

En Hollande, je n’avais pas un seul formulaire sans la case « particule » (van, der, den, …).
Dans certains systèmes, mon patronyme ne comportait même pas le « van ». Ou alors c’était Timo Neerden (van).

Hier, ou avant-hier, je sais plus, j’étais tombé sur un site web avec un formulaire (à la con, on peut le dire) qui refusait que je mette un espace entre les deux parties de mon nom (c’était un formulaire de recherche et évidemment du coup les recherches étaient faussées).

Un autre exemple, celui des noms dans les pays scandinaves : traditionnellement (je ne sais pas si c’est encore vrai aujourd‘hui), le noms d’un fils correspond au prénom du père suivi de « son » ou « sen » (signifiant "fils de"). D’où tous les noms du genre en suédois ou danois : Larsen, Thomasson, Wilson, Ericson, Williamson…
Pour les filles, il y a également une particule, signifiant « fille de ». En islandais c’est « dotir », de mémoire…

Y a plein de choses sympas comme ça, dans les différentes langues et pays.
En grec pour un dernier exemple, les noms de famille finissent pratiquement tous avec un « s » (ou un sigma, du coup).

C’est amusant :)

ÉDIT :
Mais du coup, pour en revenir au web et au formulaire, faudrait peut-être arrêter un jour de séparer nom et prénom. Quel est l’intérêt ?

Si c’est pour savoir comment on doit s’adresser à moi, suffit de demander. Dans certains pays d’ailleurs, on s’adresse au gens par leur nom (typiquement dans certaines séries US) plus que par leur prénoms.

Ah et je ne parle pas non plus des suffixes en japonais ou coréen (-kun, -san, -sama, noona…) selon qui s’adresse à qui…

ÉDIT :
Mart-e me signale cette page, qui explique que le W3C recommande également de faire attention à ce qui est formulaires et distinctions nom/prénoms :
https://www.w3.org/International/questions/qa-personal-names

Ils recommandent d’aller au plus simple : de faire un seul champ « nom complet ».
Si vous avez absolument besoin de distinguer différentes parties dans le nom, soyez plus précis que « nom / prénom », car ça n’a pas de sens dans toutes les cultures. Un peu comme dans le Seigneur des Anneaux : les nains se présentent comme « Thorin, fils de Thráin, fils de Thrór ». Dans la version US de Pokémon, Sacha se présent comme « Ash from Pallet-Town ».

Pour un public français, on pourrait mettre « prénom / nom de famille », mais il conviendrait largement de localiser ça.

Une autre approche proposée est de mettre deux champs : « nom complet » et « comment devons nous vous appeler ? ». À mes yeux, ça semble être la mieux. Déjà ça donne le choix à la personne qui remplit le formulaire, et ensuite ça évite de se retrouver avec des noms/pseudo de 15 km à l’écran.


— (permalink)