PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Why Is There Liquid Nitrogen On the Street Corner? | Hackaday

mardi 21 juillet 2015 à 17:12
USA : le pays du gros hack bien crade mais qui marche. Même pas honte.
— (permalink)

Un éclairage pour vélo qui ne nécessite aucune batterie ni dynamo | {niKo[piK]} - Liens en vrac de sebsauvage

mardi 21 juillet 2015 à 16:09
Pas con en effet, mais j’aurais fait l’inverse : placer la LED sur le cadre avec la bobine et les aimants sur les rayons : pour faire une lumière fixe.

Il restera quand même certaines frottements magnétiques. Les mêmes qui sont utilisés pour freiner certains véhicules (camions, trains) par induction et courants de Foucault : https://www.youtube.com/watch?v=OgaJyRQJ28Q

Ici, la rotation du disque constitue une rotation de charges électriques (électrons) et l’aimant induit un courant. Ce courant va à son tour générer un champ magnétique, et ce champ magnétique est toujours opposé au champ de l’aimant qui donne source au courant. D’où le freinage. L’énergie de la rotation est perdue par effet joule dans le disque : un disque en cuivre freinerait beaucoup mieux qu’un disque en fer (moins de pertes, plus de magnétisme).
— (permalink)

Non, l'astéroïde qui a frôlé la Terre ne vaut pas 5.000 milliards d'euros - 20minutes.fr

mardi 21 juillet 2015 à 14:55
« Le second obstacle, c’est le droit. Depuis 1967, les Nations-Unies considèrent que les objets célestes –planètes, astéroïdes, lunes…- appartiennent à l’humanité dans son ensemble. »

Pourquoi ils ne font pas la même chose avec la planète sur laquelle nous sommes ?
Ah oui : parce qu’en 1967 il n’y avait que deux pays riches qui étaient capables de récupérer ces ressources.

Autrement, si l’astéroïde n’appartient à personne, si une entreprise la mine, le minerait lui appartient, non ?

Après tout, l’océan n’appartient à personne, pourtant les pêcheurs s’approprient le poisson. Et idem pour l’air : l’atmosphère n’est à personne, et pourtant des entreprises nous vendent de l’oxygène liquide, ou exploitent le vent pour nous vendre du courant… C’est bien un peu la même chose.

Enfin, 5000 G€, ça équivaut à un cube d’or de seulement 20 mètres de côté, au cours actuel. C’est donc rien du tout par rapport à la taille de l’astéroïde (400m sur 1000m environ).
— (permalink)

« Les Simpson »: La vraie bière « Duff » bientôt sur le marché - 20minutes.fr

lundi 20 juillet 2015 à 22:09
\o/

Mais c’est la bière officielle, car d’autres "Duff" existent depuis un moment déjà.
— (permalink)

Petite note aux hommes qui parlent de "filles" au lieu de femmes - Choses partagées

lundi 20 juillet 2015 à 20:49
Que dire alors des femmes qui disent « hé les garçon ! », alors que dans la pièce c’est moi le plus jeune et que j’ai 25 ans (les autres ont tous plus de 30 ans) ? Je dois lui dire quoi : qu’elle dégage parce que y a pas de garçons dans la pièce ? Ou dois-je appeler les flic parce que c’est une pédophile ?


En soi tu as raison : faut appeler une femme une femme, une fille une fille, un homme un homme et un garçon un garçon (et un con un con).

Mais faut arrêter de prendre les mots à la lettre tel un ordinateur qui parse du code sans aucune intelligence.
Il y a l’intonation, le but voulu, le type de phrase (interjection, question, insulte…) et tout le contexte.

On dispose, en tant qu’humains, d’humour, d’intelligence et on est capable de détecter les gestes et les expressions faciales. C’est ce qui nous différencie des robots pour le moment.

Je veux pas vivre dans une société aseptisée. Une société où tout le monde est égal, oui. Mais pas une société dénuée d’humour, de farces, d’intelligence et d’expressions qui sont ce qu’elles sont grâce à/à cause de nos ancêtres, où chaque mot mal choisit est reporté à la police des mots sans même être replacée dans son contexte.

Être intelligent ne sert à rien sinon. Mais c’est bien le type de société où on va : les robots deviennent intelligents, les humains deviennent des robots. Bah.
— (permalink)

Réenchanter le quotidien : la Bibliambule, fantastique bibliothèque mobile - Les univers du livre

lundi 20 juillet 2015 à 18:11
J’aime ce genre d’idée !

Dans le même genre des "neko-café" (il y en a un à Paris), je pense qu’une "neko-bibliothèque" serait vachement sympa : y a quoi chose de plus relaxant que lire un bouquin avec un chat qui ronronne sur les genoux ?

Après vous pouvez aussi tenter avec un "python-bibliothèque" ou "mygale-bibliothèque", mais je ne suis pas certains de vouloir venir dans ce cas là xD.
— (permalink)

Note : Firefox bug - Le Hollandais Volant

lundi 20 juillet 2015 à 17:40
Bref retour : j’ai désactivé manuellement tous les modules dans Firefox, j’ai relancé le navigateur : le code source était de nouveau normal.

J’ai ensuite relancé les modules complémentaires et le problème reste résolu.

Je ne sais pas d’où ça vient, mais en tout cas c’est résolu…


ÉDIT : en fait non.
Pour le reproduire (dans mon cas) :
- affichez une page derrière un login qui redirige sur une page de login si vous n’êtes pas connecté
‑ affichez la source (parfois ça marche, parfois non)
- rechargez la page (l’onglet, pas la source)
‑ affichez la source : là ça ne marche pas.

Visiblement, c’est lié à un bug vieux de 10 ans dans Firefox : https://ffdevtools.uservoice.com/forums/246087-firefox-developer-tools-ideas/suggestions/5899118-fix-bug-307089-debugger-and-view-source-re-re

https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=307089

Déjà, la page est rechargée quand on affiche la source, ce qui est MAL car on veut le code source de la page courante, ensuite, elle est parfois rechargée sans les cookies, ce qui est très MAL.


Ré-ÉDIT : en fait si ><.

Je suis allé dans about:config, j’ai cherché « extensions. » et j’ai réinitialisé toutes les clés des VIEUX modules. Faut savoir que Firefox conserver toutes les clés des modules, mêmes quand vous les désinstallez.
Dans mon cas, il restait des clés de modules que j’utilisais dans Firefox 3.5. Ça remonte un petit non ?

Il suffit de clic droit sur une clé, puis « réinitialiser ». Quand vous savez fait toues les clés, relacnez Firefox et les clés ont disparues.

Dans mon cas toujours, j’ai viré les clés de ABP, AB-Edge, Disconnect (j’ai des remplaçants pour eux), ainsi que Lazarus (idem), Firebug, HTML-Tidy et quelques autres.

Je n’ai pas (encore :'( ?) été en mesure de reproduire le bug maintenant.


Ré-ÉDIT : en fait non, mais si en fait :D

Je crois que j’ai trouvé : ça me bug seulement quand j’ai l’outil de développeur d’ouvert.
Il faut aller dans les paramètres de cet outil (icône de config, à droite), scroller un peu, aller dans la section « paramètres » et décocher la case « désactiver le cache lorsque la boîte à outil est ouverte ».

Je pense que c’est ça.
— (permalink)

La Grande-Bretagne déclare que la copie pour usage personnel de films ou de musique est à nouveau illégale | {niKo[piK]}

lundi 20 juillet 2015 à 15:20
Lol, et ça espère qu’on va massivement acheter des DVD/BRD ?
— (permalink)

Comment régler les problèmes avec Windows Update, WinUpdateFix - Liens en vrac de sebsauvage

lundi 20 juillet 2015 à 14:58
Dans le temps de XP/Vista (il y a trois éternités et demi, donc), Microsoft avait déjà sorti un outil miracle, Fixit : http://lehollandaisvolant.net/?d=2012/04/06/18/37/57-fixit-loutil-miracle-pour-reparer-windows

Ça marchait très bien.
Mais je vois pas pourquoi MS n’inclue pas un système de déboguage directement : si l’install marche pas, hop, in lance l’outil de nettoyage et on réessaye.

C’est pas pour troller, mais Windows Update a, de mon expérience, beaucoup plus de problèmes que Aptitude ou Apt-get, et ça date pas d’hier (le seul problème sous Linux, c’est que s’il y a un pète, il y a des chances que ça soit gros et qu’il faille se démerder dans un TTY en lignes de commandes)…
— (permalink)

Bug 660059 – Spellchecker don't work in PHP but do work when PHP is colored like HTML

dimanche 19 juillet 2015 à 22:43
Y'a 4 ans j'avais reporté un bug sous gnome. Je viens d'avoir la notif que le bug est validé.

4 ans bordel...
Je comprends mieux pourquoi certains bugs restent si longtemps dans les programmes.
— (permalink)

Note : JS

dimanche 19 juillet 2015 à 19:56
Et merde… Donc en JS on ne peut pas créer une fonction qui porte le même nom qu’un élément HTML avec un « name="" ».

J’avais ça :

<input onclick="annuler();" name="annuler" value="Annuler" type="button"/>


Ça marchait pas : le nom « annuler » était déjà réservé par le input, dans le « name="" ».
Mon code a fonctionné quand j’ai retiré cet attribut.

Je ne savais pas que le HTML et le JS partageaient un espace de nom communs. Et ça me l’a fait dans Firefox, Chromium et Opera Presto…


ÉDIT : Merci pour ça : http://links.e-jambon.com/?Psz3hg !

Donc c’est pas juste le "name" mais aussi les "id".
Tout ça à cause d’une rétrocompatibilité introduite par Netscape il y a maintenant 19 ans…

Blogotext++ image - 1626x1832px - Le Hollandais Volant - Links from tsyr2ko's wandering

dimanche 19 juillet 2015 à 16:35
Je maintiens mon usage global (j’ajoute juste les « > » qu’ils expliquent sur le MDN).

Le lien http://oli.jp/2011/ids/ est intéressant, mais il oublie commence fonctionne un navigateur à un nouveau encore plus bas et ça rend son explication incomplète et qui ne me convainc pas.

Concernant le fait que « #id a » est plus lent : ça ne sera pas plus lent qu’un « .class a » : ça fonctionne de droite à gauche quelque soit le sélecteur.

Lors du parsage du document, un navigateur constitue 4 tableaux pour trier les éléments dom : les ID, les classes, les éléments eux mêmes (a, div…) et les pseudo éléments.
Utiliser les ID permet de se positionner directement dans l’arbre dom, sans avoir à tout parcourir.

Mettre des classes partout, c’est lourd au niveau du parsage ! Moins au niveau du rendu, mais plus au niveau du parsage : plus de classe augmente la taille des arbres dom.

Le DOM contient non seulement les éléments (div, a, p…) mais aussi les classes, ID ainsi que tous les attributs et les événements (côté JS). C’est pour ça que les sélecteurs « a[href="http…"] » sont si lent comparés au reste : ce sélecteur doit trouver non seulement l’élément, mais en plus ouvrir les branches contenant les attributs, puis les valeurs de ces attributs et parser ces derniers.

Certes on peut les utiliser en CSS, aucun problème, mais on doit juste savoir que c’est lent.

Pour en revenir aux ID, il y a une chose à retenir, c’est ce qu’il explique dans le dernier paragraphe : la spécificité d’un sélecteur.

Faire « #id .classe {} » sera prioritaire sur « .classa1 .classe1 », lui même prioritaire sur « div a ».
C’est tout… Mais ça c’est si basique qu’aucun cours sur le CSS en parle, même celui du SDZ n’en parlait pas à l’époque.
Ainsi, mettre « #id > #autreId ». Mais là encore, ça a une application pour les spécificités.

Pour le reste, l’ID n’est qu’une classe avec une spécificité plus grande et avec des règles en plus (unicité dans le document, syntaxe de la valeur…). C’est pas "mal" de l’utiliser.
Tout dépend de sa page web, et son application : si le élément possède un ID pour le JS ou pour créer une ancre dans le document (usage légitime), pourquoi ne pas les utiliser en CSS aussi ?


Pour l’usage que j’en fais, j’ai du CSS pour tout mon programme, avec les formulaires et tout le bordel : je préfère utiliser des ID pour chaque page plutôt que d’utiliser des classes en grand nombre et avec des noms à ralonges, ce qui alourdirait à la fois le chargement du fichier (plus de code), le parsage (plus de longueur de texte à parser + d’avantage de classes), le rendu et la maintenance.
J’utilise les classes aussi, mais je rajoute un couche avec les ID pour être plus précis.
— (permalink)

La SNCF recrute des moutons pour désherber ses voies

dimanche 19 juillet 2015 à 16:30
Bon, si les wagons restaurant proposent bientôt des merguez et des kébab, on saura d’où ça vient :p.

M’enfin, ça reste une bonne idée face aux herbicides, même si des chèvres auraient été plus efficaces : ça bouffe tout une chèvre.

(via)
— (permalink)

image - 1053x719px

dimanche 19 juillet 2015 à 15:16
Rien à rajouter à la réponse du bas.
— (permalink)

3 in 1 Nano SIM to Micro Standard SIM MICROSIM Adaptor Adapter for iPhone 5-in Adapters from Phones & Telecommunications on Aliexpress.com | Alibaba Group

dimanche 19 juillet 2015 à 13:24
Lol : 24 centimes les 3 adaptateurs Sim (micro/nano/mini).
En plus, les FDP sont gratuits (par contre ça met environ 1 à 2 mois pour arriver).

Quand je pense que dans les boutiques des opérateurs ils sont vendus 5 à 10€, soit cinquante fois ce prix…
— (permalink)

apache - Setting expire headers for fonts not working - Stack Overflow

dimanche 19 juillet 2015 à 00:51
Ajouter les polices de caractères à la liste des types de fichiers à mettre en cache.

<IfModule mod_expires.c>
  AddType application/x-font-woff .woff
  ExpiresActive On
  ExpiresByType application/x-font-woff "access plus 1 year"
</IfModule>



Certains de ces types de fichiers sont récents. Il faut donc les déclarer en tant que type, puis les ajouter à la liste (rôle du "addtype").
— (permalink)

Recette Crème Anglaise Vanille sans oeuf - Impérial Desserts

samedi 18 juillet 2015 à 16:17
J’adore ce produit : avec une seule poudre, on peut faire plein de desserts différents : crème anglaise, crème brûlée, flan pâtissier, crème pâtissière…

La poudre est à base de maïs. Vous pouvez aussi prendre de l’amidon de maïs nature (bio, ou autre) et ajouter de la vanille lors de la préparation : les recettes marchent pareil (testé avec la poudre pour le "Custard" anglais).

Et c’est vachement économique : 15 gramme de poudre pour 1/2 L de crème brûlée, il suffit d’apporter du sucre, du lait et de la crème. D’autres recettes demandent des quantités différentes de poudre.

Oh, et pour les scientifiques : cette poudre permet de faire du fluide non-newtonien aussi ;)
— (permalink)

D'étonnantes techniques pour sécher le béton du barrage du Colorado

samedi 18 juillet 2015 à 13:12
Je ne suis pas sûr ce l’eau serve à "sécher" le béton ici.

Déjà quand on mélange du ciment et de l’eau, le béton formé ne sèche pas : c’est une réaction chimique qui transforme l’eau et le ciment en béton. L’eau n’est pas du tout évaporée.

Ensuite, cette réaction chimique est exothermique : elle libère de la chaleur.
Au centre d’une barrage comme ça, lors de la prise, il peut faire plusieurs centaines de degrés, ce qui exerce des contraintes sur le béton et peut faire bouillir les bulles d’eau subsistantes.

À mon avis l’eau dans les tuyaux servait à refroidir le cœur du barrage.

Par ailleurs, quand on coule une dalle en béton et qu’il fait froid, on est obligé de chauffer la dalle, pour réduire l’écart de température entre l’extérieur de la dalle (rapidement refroidie) et le cœur (encore chaud) et éviter les craquements.

(ÉDIT : en lisant les sources, c’est bien ça : c’est une question de refroidissement du béton, pas de séchage…)
— (permalink)

Installer son propre serveur DNS sous Ubuntu - Le Hollandais Volant - Kalvn's links

samedi 18 juillet 2015 à 12:58
Aucune lourdeur particulière à déclarer chez moi.

Faut savoir qu’en temps normal, l’ordinateur contacte les serveurs DNS que tu as configuré (opendns, google…) et ces serveurs vont voir dans leur cache pour trouver le site que tu souhaite ou vont contacter les serveurs DNS racine.

Ici, le serveur DNS c’est toi : la connexion au serveur DNS se fait en localhost, donc instantanément, et le cache se trouve en mémoire. Si c’est la première fois que tu visites le site, alors ton ordi contacte les serveurs DNS racine. Donc soit c’est instantanné, soit c’est pas plus long que la normale.

La lourdeur se trouve plus au niveau des serveurs DNS racine, pas de ton ordi.

La seule lourdeur qu’il peut y avoir pour toi, c’est si ton ordinateur est le serveur DNS de tout un réseau (domestique, d’entreprise…) : là, tous les ordinateurs vont se connecter à ton PC et ça peut devenir lourd (mais dans ces cas, on évite de faire du serveur DNS un poste de travail).
— (permalink)

Je sais tout du patrimoine de Valérie Pécresse, mais je ne peux rien vous dire - Rue89 - L'Obs

samedi 18 juillet 2015 à 00:28
Ah ouais, donc on peut effectivement vérifier le patrimoine des élus.
Mais interdiction formelle de le divulguer, et vous êtes carrément fiché au moment de la consultation.

Heureusement que la république prévoit une ligne qui donne un droit de regard au citoyen sur ce qui se trame, sinon qu’est-ce que ça serait…

(merci Stéphane pour le lien)
— (permalink)