PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Les Judensau posent aujourd'hui problème

lundi 26 août 2019 à 18:04

Bonne question…

Est-ce qu’on doit tout détruire pour oublier et risquer que ça se reproduise. La question est dure, en effet >_<.

Plus sérieusement je pense que le passé ne doit pas être oublié. Il s’est produit, c’est trop tard : l’oublier ne le changera pas, mais cela peut influer le futur.

Par contre on peut tout laisser et ajouter une note historique sous la forme d’une pancarte ou d’un panneau à l’entrée des bâtiments qui les présentent. Ça me semble nettement plus intelligent.


— (permalink)

Marc Gozlan sur Twitter : "Le retour du scorbut en France :- Episode 1 (septembre 2018) https://t.co/TVzOfO7Wtm - Episode 2 (août 2019) https://t.co/7boWN6Z6EGTout savoir sur une maladie que l’on croyait disparue… https://t.co/x9thvPY6Jx"

dimanche 25 août 2019 à 14:31

Le scorbut ?

Le truc qu’on guérit en mangeant juste des fruits et des légumes (de la vitamine C en fait) ? C’est pas une maladie, c’est un choix de vie.


— (permalink)

How Strong Are Prince Rupert's Drops? Hydraulic Press Test! - YouTube

dimanche 25 août 2019 à 12:07

Purée !!!

Juste avant que la première pète, on voit qu’elle s’écrase un peu. En fait ce n’est pas qu’elle s’écrase : elle s’enfonce dans le bloc d’acier :-O
Il monte juste après le trou que ça fait dans le métal !

Autrement, je me demande : est-il possible de faire une bille comme ça, c’est à dire la "larme" sans la queue, et donc une bille quasi indestructible ?

Enfin, faites attention avec les calculs de pression : pour obtenir une pression importante, on peut augmenter la force (d’où la presse) mais on peut aussi réduire la surface d’application.
Si vous mettez votre poids sur un clou dont la section est 1 mm², la pression sera de ~10 000 bars, ce qui est suffisant pour casser à peu près n’importe quoi.

Il y a cette astuce pour casser une vitre de voiture : la vitre résistera à un coup de poing, un marteau ou une hache. Mais si vous jetez dessus un petit bout de diamant ou de céramique, la vite éclate : le faible poids et la faible vitesse du diamant sont compensés par une surface d’application très très petite de la pointe de diamant, et ça produit une pression considérable : https://youtu.be/llu-ckEe5cQ?t=350

Si vous avez vu la série britannique Sherlock (avec Benedict Cumberbatch), c’est cette astuce que Moriarty utilise pour voler la couronne royale : il colle un petit diamant sur le verre blindé (avec un chewin-gum) puis il donne un coup sec sur le diamant avec un extincteur : le verre blindé ne résiste pas.

Lien via Arfy : https://www.arfy.fr/dotclear/index.php?post/2019/08/25/Prince-Rupert-s-Drops-a-la-presse-hydraulique-150-tonnes


— (permalink)

Pourquoi je n’achèterais plus ces magazines - TkPx - Tiers-Lieu Ephemere

samedi 24 août 2019 à 21:37

Y a pas que la presse en ligne qui fait du copier-coller…

Ici, des magasines papiers "high-tech" qui font ça aussi. En fouillant, l’auteur de l’article constate que tous ces magasines appartiennent au même éditeur (gros lol).


— (permalink)

DGCCRF - Avis de rappel de mix apéritif non salé 120g de marque Bio Village | Le portail des ministères économiques et financiers

samedi 24 août 2019 à 16:21

L’ironie, c’est quand tu ne veux pas utiliser de pesticides dangereux sur tes fruits, et que du coup ces fruits sont infestés de champignons toxiques bien plus dangereux que les pesticides…

Et le marketing permet de faire passer tout ça pour « c’est naturel, c’est bon, bouh Monsanto ! ».

Les toxines, c’est bio, mangez-en !


— (permalink)

Dunkerque : la gratuité des transports en commun est un succès

samedi 24 août 2019 à 12:13

La gratuité des transports en communs a eu pour conséquence une baisse du nombre de voitures en centre ville et une hausse du nombre de clients chez les commerçants.

Ça devrait être comme ça partout.


— (permalink)

Medicus sur Twitter : "- Scientifiques : Il faut manger des légumes. - Ecologistes : Il faut manger des légumes bio. - Biocoop : Les légumes bio sont meilleurs. Je les vends 30% plus cher. - Scientifiques : Euh non. Il faut manger des légumes peu importe qu'ils soient bio ou non." / Twitter

samedi 24 août 2019 à 12:12

Résumé (en thread) de l’économie du bio (où les marges sont ~70 % plus élevés qu’ailleurs).


— (permalink)

Tesla propose aux USA de louer les panneaux solaire - Arfy'z tranche du Net

samedi 24 août 2019 à 11:55

L’idée est sympa… pour Tesla !

Le prix des panneaux solaires dégringole depuis des années, et les rendements ne cessent de monter. En conservant un tarif de location unique, la baisse de prix est entièrement pour eux (même si ça peut rester très intéressant pour le client, évidement).

Si l’idée se défend pour Tesla, je serais plutôt d’avis qu’il faudrait louer nos toits à Tesla pour qu’ils utilisent cette surface pour produire leur électricité (qui serait alors à eux).

Dans l’hypothèse où l’on se dirige vers une économie énergétique ajustée localement (quelques grosses centrales nucléaires + d’innombrables petits productions ajustant la demande) et que la demande en électricité va exploser avec les voitures électriques (c’est une certitude, le marché nous y poussera), le réseau électrique ne tiendra pas le coup pour transporter le courant d’un point à l’autre du pays.

Un réseau de producteurs locaux d’électricité pour les super-chargeurs serait une solution.
Plutôt que de transporter des GW sur de gros réseaux, on n’aura qu’à transporter des kW sur des câbles déjà existants, avec le super-chargeur au milieu d’un réseau (oui, un réseau en forme d’étoile plutôt qu’un réseau en forme d’arbre).

Actuellement, les super-chargeurs sont juste d’énormes batteries qui se rechargent en permanence mais lentement, car il n’est pas possible de tirer 100 kW à la demande sur le réseau électrique en quelques secondes pour chaque voiture qui se connecte. D’ailleurs, ils font également ça pour les power-wall : des super-chargeurs à installer à la maison et qui se rechargent lors des heures creuses (ou en journée sur des panneaux), et capables (à terme) d’injecter aussi du courant dans le réseau lors des pics de consommation (histoire de lisser la production sur 24h).

Bref, juste pour dire que tout ça se tient pour Tesla, mais étant donnée que ce vont être eux qui auront besoin d’espace pour installer les panneaux, ce serait à nous de leur louer nos toits pour qu’ils puissent installer des chargeurs.


— (permalink)

Google tenu de déréférencer dynamiquement plusieurs sites de streaming illicite

vendredi 23 août 2019 à 22:01

Une petite liste à ne pas ajouter à vos marques pages, car c’est pas bien et car les artistes ont faim.


— (permalink)

Ivan du Roy sur Twitter : "[Thread #Amazonie] Ces petits points rouges, le long de la route BR 163 dans l'Etat du Para au 🇧🇷, sont autant de feux allumés par les "fazendeiros" (gros propriétaires terriens), qui promettaient ce 10 août un "dia de fogo", un jour de feu.… https://t.co/8jXmCW61Oh"

vendredi 23 août 2019 à 16:14

Voilà pourquoi je ne suis pas triste que l’Amazonie soit en feu.

Ce ne sont pas des feux de forêts, comme on trouve en France ou ailleurs : des accidents, des actes criminels, etc. qui ne profitent à personnes.

Ici, ce sont des actes économiques qui profitent à plein de monde. Ils ont choisit ça, maintenant faut assumer. Quant au reste du monde, c’est pareil : tant que ce salopard de Bolsonaro sera là, faut pas qu’ils viennent nous dire à nous de « prier pour l’amazonie » ou de donner quoi que ce soit.

Des ordures pareil ça devrait avoir sa place à La Haye, pas ailleurs.


— (permalink)

Iran is prepared to work on French nuclear deal proposals: foreign minister - Reuters

jeudi 22 août 2019 à 21:44

Nickel, il ne manquait plus que ça.


— (permalink)

Apple avertit : son Apple Card ne doit pas être rangée dans du cuir - Tech - Numerama

jeudi 22 août 2019 à 18:08

Vous savez pourquoi on appelle les gaz Nobles, les gaz « Nobles » (hélium, néon, xénon…) ?
Car c’est gaz sont inertes et ne réagissent avec aucun autre élément (sauf cas très très rares, et pas tous).

Au XIXe siècle, ils les ont qualifié ainsi car ils se comportent comme les nobles : à rester entre eux et ne pas interagir avec la plèbe.

Ben Apple c’est un peu pareil : ils font une carte bancaire, mais faut pas la mettre en contact avec d’autres cartes, faut pas la mettre dans du cuir, faut pas faire ci, faut pas faire ça, faut pas faut pas.

Ceux qui auront cette carte auront donc des cartes normales dans un porte feuille normal, et leur iCarte dans un iWallet dans une iPoche ou iSac-iÀ-iMain.


— (permalink)

Administrations : vers un assouplissement de l’obligation de recourir au « cloud souverain »

mardi 20 août 2019 à 22:02

Every institution :

— go go go chez AWS / Azure !!


— (permalink)

Hydrogène : une technique pour l'extraire à grande échelle - Sciences et Avenir

mardi 20 août 2019 à 19:39
…à partir de sables bitumeux et des champs pétrolifères.

Donc en gros, ce qui pourrait être une énergie propre et gratuite (si produite localement avec un surplus d’énergie propre), devient une énergie aussi sale que le pétrole.

*facepalm*


— (permalink)

Fournitures de rentrée - Liens en vrac de sebsauvage

mardi 20 août 2019 à 17:54

Le cahier c’est le début…

J’avais une prof qui exigeait de la colle repositionnable. Elle avait la manie d’arracher les feuilles collées des pages des cahiers, si c’était pas au bon endroit ou mal découpé. La colle repositionnable prend tout son sens là, mais c’est quand-même galère.

Après j’avais une prof d’histoire qui voulait un cahier 2B (ou je ne sais pas quoi d’autre) car ça s’effaçait mieux sur les schémas et les cartes, le prof qui voulait des feuilles couleurs, ou encore le prof de math qui voulait une calculatrice graphique à 300 € alors qu’un convertisseur euro aurait suffit pour toute l’année (de toute façon les calculettes programmables sont interdites au examens désormais…).

Ah et je ne pige toujours pas pourquoi les collèges et lycées ne font pas des achats groupés pour proposer des « packs » de fournitures aux familles prétaillés pour chaque classe. Un peu comme en primaire (dans mon cas et y a 20 ans).

Ou alors que les établissements fassent un effort et interdisent au prof ce genre d’excentricités : grand cahier ou grand classeur, point.

Mais j’imagine que Mr Carrefour ou Mme Auchan en profitent tous les ans pour proposer 23495435098 références différentes.

ÉDIT : Seb (non pas Sauvage, un autre pour le coup) me dit que certaines associations de parents d’élèves font ça : ils commandent en gros, font des pack et vendent ça aux parents.


— (permalink)

Earth's Rotation Visualized in a Timelapse of the Milky Way Galaxy

lundi 19 août 2019 à 22:18

Quand on regarde le ciel durant des heures (en timelapse), le ciel tourne. Ici, ils ont fixé le ciel et du coup c’est le sol qui bouge.

C’est court, mais ça donne déjà un effet de « grandeur » au ciel. En tout cas c’est une bonne idée.


— (permalink)

📰 Une technologie de chargement automatisée pour les véhicules électriques

lundi 19 août 2019 à 18:19

L’idée est sympa : on se gare, ça recharge, mais l’induction, à part pour cuisiner, je ne pense pas que ce soit l’avenir.

Ils feraient mieux de mettre une prise de recharge sous la voiture et un petit bras articulé qui va se docker dessus quand la voiture est arrêtée.

L’induction, c’est déjà 30 % de pertes dans le meilleur des cas (en pratique, pour les téléphones, on perd entre 30 et 54 % d’énergie). Avance ta voiture 50 cm de trop ou pas assez et t’as encore plus de pertes.

Et puis j’espère qu’on rigole : les super-chargeurs (Tesla ou autres) délivrent 100 kW. C’est une puissance absolument colossale : c’est à peu près la consommation moyenne d’un immeuble de 100 appartements.

Faire passer dans un fil de cuivre c’est déjà quelque chose, faire passer ça en induction, j’attends de voir et de rire : les forces magnétiques doivent être tellement intenses que la voiture de 2 tonnes pourrait bien être projeté au plafond au moment de l’allumage.

PS : on peut bien-sûr recharger moins vite, mais si c’est pour rester parqué durant 15 heures, hormis la nuit, ce n’est pas intéressant.

Dans un monde où l’on devrait plutôt réduire les pertes au maximum, l’induction n’est clairement pas la solution. Vous imaginez : sur 58 réacteurs nucléaires en France, en avoir 20 qui tournent plein pot pour rien ? Juste parce que brancher un fil en sortant de sa voir c’est trop déjà trop en demander ?

Et puis payer 30 % en plus, ça reviendrait à réduire le principal avantage d’une voiture électrique, à savoir pourvoir faire le plein pour 10 €.

Bref, idée pratique à l’usage, mais catastrophique sur le plan énergétique, écologique et même philosophique (l’électrique est là pour réduire les émissions de GES, pas en exploser la production par une gestion débile de la recharge).

PS : l’induction est, en revanche, phénoménal pour cuisiner : le rendement est d’environ 90 %, là où le gaz est à 50 % et le reste (thermique / vitro / …) sont tous assez mauvais aussi.

Si l’induction marche bien ici, c’est parce que l’énergie est transmise directement à la casserole, et que le chauffage se fait directement dans la casserole. Il n’y a besoin de chauffer l’air, que l’air se déplace contre la casserole, chauffe la casserole par conduction, qui ensuite chauffe les aliments.

Il n’y a que très peu de pertes pour l’induction, et la poêle prend très vite la température voulue. Qui plus est, hormis un petit ventilo sur certains modèles, il n’y a aucune pièce mobile ni aucune pièce dans l’appareil qui chauffe. Seule la casserole chauffe (la plaque elle-même chauffe parce que la casserole est dessus, ce n’est pas comme une plaque en fonte à résistance électrique).


— (permalink)

Weather and climate: an analogy If weather is... | Sketchplanations - A weekly explanation in a sketch

dimanche 18 août 2019 à 12:34

— (permalink)

Les 10 plus grandes inventions du XVIIIe siècle – livres et science

dimanche 18 août 2019 à 12:07

Un blog sympa.

Voyez également les autres articles sur les grandes inventions à travers le temps :

https://livresetscience.com/2016/07/14/les-16-plus-grandes-inventions-de-lantiquite/
https://livresetscience.com/2016/12/05/les-10-plus-grandes-inventions-du-moyen-age/
https://livresetscience.com/2018/08/13/les-7-plus-grandes-inventions-du-xvie-siecle/
https://livresetscience.com/2018/09/10/les-8-plus-grandes-inventions-du-xviie-siecle/


— (permalink)

@physicsfun on Instagram: “Heat Pipe: a device that transfers heat with great efficiency- as demonstrated by this fantastic kit from @educational_innovations. Here a…”

samedi 17 août 2019 à 19:21

Les caloduc dans un système de refroidissement (de PC par exemple) sont creux. Ils contiennent un liquide à basse pression.

Si un côté est ne serait-ce que légèrement réchauffé d’un côté, le liquide s’évapore davantage à cet endroit. La vapeur (avec la chaleur) migre de l’autre côté où il se recondense et libère sa chaleur, où le ventilateur l’évacue dehors.

Sur cette vidéo, on note la rapidité avec laquelle tout cela se fait.

Cet après-midi, je me suis amusé avec un refroidisseur de PC, un module Peltier et une bougie. J’ai été réellement bluffé par l’efficacité du truc !

La face au dessus de la bougie est montée à environ 100 °C, mais la grille du refroidisseur est resté à environ 26 °C (le ressenti au toucher faisait état d’une surface froide !).

Bien-sûr, il y avait un petit ventilateur qui soufflait (alimenté par le module Peltier, lui-même, au passage — c’était ça l’objet de mon bricolage !), mais quand-même : réussir à la chaleur d’une pièce d’alu à 100 °C au dessus d’une bougie au point de maintenir la partie froide à 25-30 °C, ça c’est de la thermo :o

***

Concernant le fait que le module Peltier alimente le ventilateur destinée à refroidir la face froide dudit module… Ce n’est pas de la magie ni de l’énergie libre (j’écrirais un article sur ça).

Ce que j’ai trouvé amusant, c’est que si le ventilateur s’arrête de tourner, le radiateur n’est plus refroidit, et la face froide du module Peltier non plus. Il s’en suit une baisse de tension (tension qui est proportionnelle à la différence de température) et une impossibilité de remettre le ventilateur en route (tension trop basse).

Pour remettre l’ensemble en route, il faut fortement chauffer la face chaude d’un coup : ça va faire remonter subitement la tension et mettre le ventilateur en marche. Une fois qu’il tourne et commence à refroidir la grille, c’est bon : le refroidissement suffit pour maintenir une différence de température suffisante entre les deux faces.
On peut aussi refroidir manuellement la grille de refroidissement (avec un glaçon ou en soufflant dessus : ça fera remonter la tension, tourner le ventilo, et c’est bon).

Le système pourrait tourner indéfiniment (suffit de garder la bougie allumée). Mais si, pour une raison ou une autre, le ventilateur est arrêté trop longtemps (quelques secondes suffisent), il est impossible de le remettre en route. À ce moment là, l’ensemble chauffe et pourrait même exploser (les tubes de cuivre sont creux et contiennent du fluide qui peut bouillir et se dilater (en vrai, les tubes sont scellés à l’étain : ce dernier fond à 232 °C, ce qui ouvre le tube et permet de libérer la pression)..

***

Ce système, méta-stable (stable tant que ça marche, mais très instable à la moindre coupure) est exactement ce qui rend les centrales nucléaires actuelles dangereuses.

Les centrales actuelles sont des cocotes minutes refroidies. Si le refroidissement tombe, alors la cocote minute surchauffe et explose (projetant du matériel radioactif dans l’atmosphère).

Faut pas s’y tromper : les centrales nucléaires sont explosives par défaut, et on empêche continuellement l’explosion grâce au système de refroidissement (à Fukushima, c’est ce système de refroidissement qui a été cassé par le tsunami ; et à Chernobyl, ils l’ont volontairement éteint pour faire un test et n’ont pas été en mesure de le remettre en marche pour arrêter l’emballement qui a suivi).

Les centrales nucléaires à sels fondus au thorium, elles, n’ont pas ce soucis.
Là, c’est l’inverse : elles sont éteintes par défaut, et il faut les alimenter pour qu’elles s’allument et produisent du courant. Si le système s’arrête, le matériel radioactif se fige tout simplement. Il n’y a pas de risque d’emballement ni d’explosion.

Elles sont également plus propres, mais moins puissances et ne produisent pas autant de matériel radioactif destiné à l’usage militaire (probablement une des raisons pour laquelle les grandes puissances nucléaires ne veulent pas en entendre parler : France, Chine, USA, Grande-Bretagne…).

C’est comme un moteur de voiture : si on relâche l’accélérateur, le moteur n’est plus alimenté et on fini par s’arrêter. C’est sûr. Ça c’est un réacteur au thorium.

Maintenant imaginez un système inverse : un moteur qui est fortement alimenté par défaut (donc accélérateur à fond) et c’est à l’utilisateur de modérer manuellement l’accélérateur. S’il lâche la pédale, plus de modération et le moteur s’emballe. Ça, c’est un réacteur nucléaire actuel.


— (permalink)