PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Dois-je éteindre le wifi pour sauver la planète ? - Gui'M la science

samedi 22 octobre 2022 à 15:46

Hahaha : c’est trop drôle : dans ses mesures, la gain de 20 mW constaté quand il coupe le Wifi provient essentiellement de la LED du bouton « Wifi ».

En fait « éteindre le wifi quand on n’est pas là », ça revient à couper un truc qui est de toute façon déjà éteint, car on est déjà pas là, justement. En effet, la box coupe lui-même le Wifi quand rien n’est connecté dessus. Elle envoie juste des pulses pour signaler la présence du réseau environ 1/10 000e du temps.

Oui, les box sont déjà hyper-optimisées.

Aussi, un appareil de 5 W qui tourne 24/7 sur un an, ça consomme environ 1,5×5W = 7,5 € sur l’année. Autant dire que si on éteignait ça 24/7, on ne gagnerait que 7,5 €. Si on éteint la box seulement la nuit, on ne gagnerait que 3,7 €. Sur l’année.

Bref, toucher à sa box ne fait gagner que des centimes tous les mois.


— (permalink)

"Au début, je ne comprenais rien": les premiers pas compliqués des enseignants contractuels

samedi 22 octobre 2022 à 14:46

Les retours des profs contractuels engagés après 5 minutes de formation.

TLDR : le déchantement est total : Ils bossent tout l’été et tout le temps, sont lâchés devant la classe sans rien, et en plus gérer les élèves et enseigner est difficile.

J’attends de voir maintenant qu’ils découvrent le support de leur hiérarchie quand ils vont commencer à remonter le manque de matériel, les locaux qui tombent en ruine, les quelques élèves très en retard qui sont des surdoués-incompris selon les parents ou ceux qui sont ingérables ou violents mais interdit de dire quoi que ce soit. Sans même parler des salaires versés avec 6 mois de retard, ni la réponse de la reconduite du contrat donnée 3 semaines après le début des cours (l’an prochain).

Mais faut pas qu’ils s’inquiètent : bientôt il y aura des employés contractuels pour faire tourner les raffineries. Après tout, toucher 5000 €/mois pour faire la grève, c’est un job de rêve, non ?

(PS : ma mère a été prof contractuelle (je sais pas si ça s’appelait comme ça à l’époque) durant quelques années, et ces témoignages aujourd’hui dans les médias sont un écho à ce qu’elle racontait à son époque. À la fin, elle avait fini par arrêter l’enseignement dans les établissements et de se mettre à son compte pour des cours particuliers tellement le côté "avec les élèves" n’était rien du tout face au côté "avec les collègues, la hiérarchie, les parents, l’EN").

Via : https://www.matronix.fr/au-debut-je-ne-comprenais-rien-les-premiers-pas-compliques-des-enseignants-contractuels/


— (permalink)

Timo (@lehollandaisv): "Rouler à 110 au lieu de 130 et anticiper : résultat, 4,0 L/100… / Twitter

samedi 22 octobre 2022 à 13:13

La conduite économique s'apprend. Je pense que je ne suis pas mal.

BTW : c’est aussi pour dire que le poids de la voiture n’importe pas quand on roule de façon régulière et essentiellement sur le plat. Ce qui compte c’est surtout l’aérodynamisme (lignes + surface frontale).
Quand j’avais ma Clio 2 société, une voiture de 800 kilos moi inclus, je tournais à 4,4 L/100. Ici c’est une 508 SW de 1500 kilos.

Le poids est néfaste en ville par contre, ça on passe son temps à accélérer et ralentir, et c’est lors de ces phases là que le poids est un problème. Mais une fois lancé, on est lancé et le moteur sert surtout à compenser le vent relatif. Il y a aussi un peu de frottements des roues, mais on peut optimiser ça en gonflant ses pneus de façon homogène et adapté.

En ces périodes automnales, les températures baissent (enfin… normalement) et la pression aussi. N’hésitez pas à remettre un peu d’air dedans par rapport à l’été.

Dans le manuel de ma voiture (ma Hyundai), il est écrit 2,5 bars partout (la distribution de poids dans une hybride ou une électrique n’est pas pareil que dans une thermique — là aussi c’est un truc à savoir). Ils disent aussi que ça c’est à froid (donc sans avoir roulé). Quand on roule, les pneus se déforment et chauffent un peu, ce qui est suffisant pour monter la pression de 0,3 bars.
Donc dans mon cas, je met 2,5 bars à froid et si ça monte jusqu’à 2,8 bars, c’est normal (les voitures modernes peuvent montrer la pression sur la tableau de bord avec le système TPMS, obligatoire sur les véhicules de nos jours).

Bref, si vous roulez à 9 L/100, ce n’est pas une fatalité et vous pouvez facilement diviser votre budget carburant par deux avec quelques réglages, quelques habitudes, et l’apprentissage d’une conduite économique.

Et vous pouvez faire le calcul : faire 500 km à 130, ça prend 3h50 (et consomme 5,4 L/100).
Faire 500 km à 110, ça prend 4h35 (et consomme 4 L/100).

À vous de voir : rouler à 130 permet de gagner 40 minutes, mais consomme 7 litres de plus (soit 14 €).
Ça devient rentable si vous gagnez plus de 21 € Net de l’heure.

(oui, c’est une façon que j’utilise pour savoir si quelque chose est rentable : un péage dont le coût par rapport au gain de temps dépasse mon taux horaire, ne vaut généralement pas le coup, d’autant que faire 500 km reste exceptionnel : sur un trajet de 100 km, on ne perd que 8 minutes, c’est à dire rien)

(désolé de digresser à chaque fois :p)


— (permalink)

RACG (@CharbonGaz): "🟢 Le saviez-vous ?Les #éoliennes ont une durée de vie pouvant aller jusqu'à… / Twitter

vendredi 21 octobre 2022 à 21:23

Ok, donc l’Allemagne est en train de démanteler prématurément un parc de 8 éoliennes pour pouvoir extraire le charbon qui se trouve en dessous. HAHAHA.

Qu’on ne vienne plus jamais me dire que l’éolienne n’est ni une vaste blague, ni une fumisterie.

~

D’ailleurs je reviens de long trajet là. J’ai traversé la moitié de la France (500 km). J’ai dû voir une trentaine d’éoliennes en tout.

Sur tout ça, environ la moitié étaient à l’arrêt. En fait, une éolienne est à l’arrêt environ 3/4 du temps (son facteur de charge est de 25 % environ). Cela signifie que pour produire 1 MW de puissance, il faut installer quatre éoliennes de 1 MW, pour qu’en moyenne sur l’année, on puisse dire que ces éoliennes aient tournées en produisant 1 MW de puissance.
Une seule éolienne, c’est typiquement 2 ou 5 MW. Soyons généreux, disons 5. Avec ceci donc, on peut diviser ça par 4, donc 1,25 MW « réel ».

Maintenant, une centrale nucléaire, c’est typiquement 2 à 6 réacteurs (disons 4) de 1 GW chacun. Soit 4 GW. Le facteur de charge du nucléaire est d’environ 75 %. Une installation de 4 GW produit donc en réalité 3 GW électrique.
Autrement dit, pour remplacer une seule centrale nucléaire il faut 2 400 éoliennes.

Les 30 éoliennes que j’ai vu, c’est donc 1,2 % d’une seule centrale nucléaire. Il en faudrait 100 fois plus pour la compenser.. Ah, et à chaque fois qu’il y avait une ferme d’éoliennes, les panneaux, pancartes, tags « non aux éoliennes » n’étaient jamais loin. Donc oui, l’éolienne est une blague.
C’est joli, c’est moderne, c’est en fibre de verre (une matière artificielle, non-recyclabe et non dégradable), mais en vrai ça ne sert à rien car ça produit presque rien 1/4 du temps et rien du tout les 3/4 restant du temps. Voilà.

Et le solaire ? Ça produit non pas 25 % du temps, mais 15 % du temps. Et on rase de forêts pour les installer. Je ne vois qu’un seul intérêt, c’est de recouvrir les toits des maisons avec et de consommer ça sur place avec des batteries style « power wall ». Mais des fermes solaires, c’est une grosse connerie.

PS : Oui, RACG est un compte parodique, mais l’info reste exacte. On la retrouve dans les médias allemands : https://taz.de/RWE-Aktion-im-Tagebau-Garzweiler/!5889893/


— (permalink)

Alexander Stahel 🇺🇦 (@BurggrabenH): "Let's talk electricity. Europe is in danger of rolling electricity shortages… / Twitter

jeudi 20 octobre 2022 à 06:47

Un long thread expliquant la merde que c'est pour l'électricité en Europe.

Le réseau électrique est une machine assez complexe : d'une part, la production DOIT à chaque instant doit correspondre à la consommation. D'autres part, les différentes centrales de production doivent être en phases ensemble.
S'il y'a un équilibre quelque part, ça surcharge ou ça sous-charge, dans les deux cas ça se voit sur le réseau au niveau de la fréquence du signal 50 Hz, qui fluctue légèrement. Une trop large fluctuation signifie des pans entiers du réseau qui risquent de se mettre en défaut, réduisant la charge, et surchargeant le réseau, provoquant d'autres pannes et potentiellement des pannes en cascades qui sont incroyablement difficiles à résoudre.

Le problème aujourd'hui, c'est que que les pays historiquement exportateurs d'électricité (France, Allemagne, Norvège...) ne le sont plus. Ça pose problème pour eux, mais aussi pour les importateurs (Italie, Autriche, Finlande...).

La raison ? La diminution du nucléaire pour une bonne partie : fermer une centrale nucléaire, c'est comme fermer un hypermarché dans une ville : très vite, les gens vont dévaliser les épiceries qui ne peuvent pas subvenir à tout le monde et c'est la pénurie, à moins d'en construire un très grand nombre (chose qu'on ne fait pas avec l'énergie : 50 éoliennes c'est beau, mais pour remplacer une centrale nucléaire de 3 réacteur de 1 GW chacun, ce sont 5000 éoliennes qu'il faut, pas 50, prenant en compte le facteur de charge, mais pas l'intermittence ni l'impossibilité de piloter...)

Et pour une bonne part parce que le réseau fonctionne par prédictions de la consommation, basée sur la consommation de la veille, et même du jour de la semaine, et en ajustant la production chaque minute de l'année.

Problème : si le nucléaire, le fossile et l'hydro sont facilement pilotables, le vent et le solaire ne le sont pas du tout. Pire, leur intermittence doit être compensée par les autres sources, en plus du pilotage normal de la consommation. Résultat : une hausse de 50% dans les incidents sur 2021 par rapport aux années d'avant.

Dans l'ensemble, les choix politiques de fermer du nucléaire pour le remplacer par du vent et du solaire pnt rendu le réseau instable et sous dimensionné.
Quant à l'hydro, il souffre évidemment d'un été très sec et les barrages sont vides y compris dans le nord, en Norvège, qui produit sa majorité de l'électricité, y compris pour l'export, avec ça.

Il reste quoi ? Le fossile. Dont l'usage empêchera d'atteindre la neutralité carbone et ne feront qu'accentuer les problèmes actuels.

Ah et ces problèmes :
- fermeture des centrales nucléaires
- basculement sur du renouvelable instable
- sécheresse
S'observe partout dans le monde...


— (permalink)

Le gouvernement français veut soutenir l'industrie des NFT avec des fonds publics

mardi 18 octobre 2022 à 20:36

🤦
Ce gouvernement va toutes nous les faire, sérieux …
Et l'article est aussi wtf que le titre : créer, en 2030, une « NFT factory ». Je pense plutôt qu'en 2030, tout ce hype aura disparu comme les handspinners en 2022. Comme d'hab ils arrivent bien après la tempête.

Ils devraient plutôt nationaliser tout ça, comme ça ils la tueraient également, comme tous les autres services publics.


— (permalink)

Meta admet que son métavers est un « monde vide » et « triste »

lundi 17 octobre 2022 à 20:00

Tu mets 150 démarcheurs téléphoniques et 3 clients qui se sont perdus, dans une map vide sans texture de WoW ou t'as même pas le droit de dire merde/sex/sein/prout/bite/bordel, et tu obtiens un métavers façon Facebook... et on s'étonne que personne n'en veuille ?

Sinon : 15 milliards d'investissement pour 300k personnes, c'est 50 000€ investi par personne.
Dîtes, Zuckerberg : pour 40 000€ je m'y inscris et m'y connecte quotidiennement pendant un an 😂
A ce tarif je peux même trouver 2 ou 3 autres personnes intéressées pour ce qui est grossomodo un forum de discussion en 3D.


— (permalink)

Les États membres envisagent de supprimer l’objectif de 45% d’énergies renouvelables – EURACTIV.fr

lundi 17 octobre 2022 à 17:42

Franchement, leurs "zones propices" c'est une bonne chose.

Oui, on arrivera à 45 % et même 110 % d'énergies renouvelables par endroit, mais on sera aussi à 0 % dans d'autres.
C'est le principe même du "j'utilise ce que j'ai, où je l'ai" propre aux énergies renouvelables.

Le truc c'est de savoir 1) qu'est-ce qu'on fait de l'excédent produit localement et 2) comment on alimente les zones qui n'ont pas d'énergie renouvelables ou trop peu ?

C'est l'intermittence dans le temps et l'espace et à moins de construire d'immenses fermes de batteries, et de surdimensionner par un facteur 5-10 la capacité de production (vent et solaire), ça ne fonctionnera pas.
Actuellement, on utilise le gaz. Beaucoup de gaz.

Le nucléaire n'est pas une variable d'ajustement, plutôt un socle de base, très solide, très gros, très peu intermittente mais aussi avec une inertie importante (le démarrage/arrêt est en jours, là où le gaz c'est en minutes).

Si on veut se passer de la facilité du gaz/charbon/fioul, c'est simple : il faut un moyen de stocker.

Et ça on a : ça s'appele soit des batteries, soit des barrages hydro (le pompage hydro est déjà utilisé), soit le stockage de masses en hauteur (masses sur rail, etc.), soit la compression de gaz sous terre (ça existe, en tout cas en projet), soit la conversion en hydrogène, soit le stockage magnétique (stockages de courants dans des bobines supraconductrices), soit le stockage en chaleur...

Bref, des solutions existent, mais pas à une échelle convenable. Pourtant certaines sont propres à faire et simples , sans besoin de beaucoup de matériel exotique comme du lithium.


— (permalink)

Pénurie de carburant : On a testé un stage d’écoconduite pour utiliser moins d’essence au kilomètre

dimanche 16 octobre 2022 à 21:34

C'est pourtant pas compliqué.

Pour ma part je viens de faire 500 km en faisant du 3,9 L/100 km en diesel, et 92 km/h de moyenne (sur une voiture qui n'est pas à moi). Rouler à 110 au lieu de 130 sur autoroute joue également beaucoup.

Mettre le régulateur également : le moteur est toujours mieux à régime constant, surtout sur le plat.

J'ai rarement conduit des essences non-hybrides, mais les trois fois où c'est arrivé, j'étais à 4,4 L sur les citadines (Opel Corsa et Hyundai i20) et 5,2 L sur un SUV (Hyundai Kona). Une grosse bagnole pas du tout aérodynamique consomme naturellement plus qu'une petite citadine. Les trajets étaient identiques à chaque fois, incluant l'autoroute.

D'ailleurs, l'autoroute n'est pas ce qui consomme le plus sur une thermique. Au contraire.
Faire 100 km à 100 km/h dure 1 h. Mais faire 100 km à 25 km/h dure 4 heures.
Or, rouler à 25 consomme pratiquement autant que rouler à 100, et comme on roule plus longtemps, bah on consomme davantage.

En électrique c'est différent : y'a pas de boîte de vitesses et donc le rapport est constant. Et du fait du fonctionnement totalement différent du moteur et de sa façon de créer la rotation, rouler 4x moins vite consomme environ 4x moins de courant.

ÉDIT : https://sebsauvage.net/links/?WcRV2g

Et pour le régulateur : vive le régulateur adaptatif !
C’est vraiment le top du top : la voiture reste elle-même à la distance de sécurité de la voiture précédente (en se limitant à la vitesse max définie).

Si on la règle à 80, elle roulera à 80. Si la voiture de devant ralenti, la tienne aussi (jusqu’à l’arrêt, selon les voitures — il faut une boîte automatique pour que la voiture le puisse). La mienne peut aussi repartir si la voiture devant redémarre. C’est pratique dans les bouchons : la voiture est presque totalement autonome sur l’avancement de la voiture.

Si la voiture devant passe de 60 à 100, toi tu passeras de 60 à 80 (car réglage à 80). En prime, contrairement à un régulateur simple où une forte descente te fait dépasser la vitesse paramétrée (à cause de la descente, je me fais avoir à chaque fois avec la voiture du boulot), le régulateur adaptatif maintiendra à la vitesse max en actionnant les freins.
Dans une hybride ou une électrique, ça utilisera la régénération et captera le surplus d’énergie potentiel plutôt que d’utiliser le frein plaquette. J’ai déjà gagné 10 km d’électricité sur une descente de 10 km à 110 km/h dans une (très longue) descente en ligne droite, en Haute-Loire : inutile de dire que j’adore cette route : non seulement les 10 km de descente sont gratuites, mais les 10 suivantes aussi !!


— (permalink)

Turquie : une quarantaine de morts après l'explosion dans une mine

dimanche 16 octobre 2022 à 18:26

Le charbon : l'énergie qui tue.


— (permalink)

Les TER, trains fantômes des Hauts-de-France

dimanche 16 octobre 2022 à 10:43

Voir là pour le commentaire : https://twitter.com/BB27000/status/1581557983112482817

Et après on vient nous dire « prenez le train, pas la voiture ». Ce qu’ils veulent dire, c’est « ne prenez pas le train, ne prenez pas la voiture [mais allez quand-même travailler, je sais pas comment, mais démerdez-vous] ».

Très récemment, en pleine pénurie de carburant, c’était (c’est toujours) la galère pour trouver du gazole. Problème : je dois faire 1100 km de trajet pour le travail, avec la voiture du boulot. Mon déplacement a été compromis mais un plein a pu être fait la veille du départ à 80 km de là (le plein de la voiture fait 1600 km). Prendre ma voiture (qui consomme moitié moins, et pour lequel j’avais le plein) n’était pas une option : ils ne veulent pas. Là aussi on nous parle d’écologie, mais là aussi on va pas y arriver avec des mentalités pareil — question d’assurance, ils paraît. Tout le monde veut et pourrait faire des gestes, mais t’as toujours, quelque part et bien caché, un bout de paperasse qui dit « nope ».

Du coup j’ai quand-même regardé pour le train entre les deux villes qui ont des gares. Le résultat est là : https://twitter.com/lehollandaisv/status/1580056768092155904

Du coup j’abandonne.


— (permalink)

US sanctions on Chinese semiconductors ‘decapitate’ industry, experts say | The Independent

samedi 15 octobre 2022 à 20:38

Donc POTUS Biden dit que tous les ingénieurs qui bossent en Chine pour l’industrie des semi-conducteurs ont le choix entre :
– rester là-bas mais perdre leur nationalité américaine
– démissionner

Tous ont démissionné. En une nuit, l’industrie chinoise des semi-conducteurs a été décapitée.

C’est… wow.

Par contre on va encore en chier :
– qui va faire les puces utilisées dans le monde entier ?
– Taïwan a un énorme savoir-faire dans le domaine : la Chine a désormais une raison de plus de les attaquer.
– les USA veulent revenir dans la course, et vont le faire, mais la Chine ne va pas abandonner. Si les ingénieurs américains faisaient des puces en Chine « à l’américaine », la Chine va les faire à sa façon, et ça peut faire très mal : faut pas croire qu’ils n’y arriveront pas. Je pense plutôt qu’une fois qu’ils seront à la hauteur, ils vont bouffer Intel, AMD, Apple et tout le reste. Et quand seront assez bon, il y a fort à parier que les rôles seront inversés : ce sont eux qui vont décider d’expulser tous les américains qui ne voudront pas prendre la nationalité chinoise. Je le vois comme ça.


— (permalink)

Cinéma : le comédien Robbie Coltrane, connu pour son rôle d'Hagrid dans la saga Harry Potter, est mort à l'âge de 72 ans

vendredi 14 octobre 2022 à 19:52

:-(


— (permalink)

Dans quels cas la voiture électrique est plus écologique qu'un modèle essence ? | TF1 INFO

vendredi 14 octobre 2022 à 06:40

Tldr : dans la condition où la batterie n'est pas trop énorme (max 60 kWh, soit autour de 400 km d'autonomie sur une charge).

Dans cette condition, les EV est 2 à 3 fois moins polluante (en CO2) qu'une voiture à pétrole. Dans les autres cas, la rentabilité n'est pas garantie (d'après leur étude).

Je nuancerai en disant qu'ils font cette comparaison en considérant une durée de vie "type" égale à celle des véhicules aujourd'hui (très faible).
Notons qu'on parle de la durée de vie du véhicule, sur différents propriétaires. Une EV d'occasion que vous avez rentabilisé en CO2 et que vous vendez à quelqu'un qui jette son SUV au gazole, c'est encore plus positif.

Le truc c'est qu'une EV émet environ 20-30% de CO2 en plus lors de sa conception, mais environ 95% de CO2 en moins quand elle roule.
L'idée est de conserver la voiture assez longtemps en circulation pour qu'au final on rattrape ces 20-30% : alors on aura émis moins qu'un véhicule thermique avec le même usage.

En effet, il arrive un point de basculement des émissions cumulées de CO2. Si on jette la voiture à la casse avant, ce n'est pas rentable. Si on la garde assez longtemps, c'est rentable.

Bien sûr, plus la voiture est petite, plus le point de basculement arrive vite, et plus l'énergie électrique est decarbonnée également.
En France grâce au nucléaire, c'est atteint dès 6 mois d'usage moyen pour une petite EV et jusqu'à 2-3 ans pour une grande.

En Allemagne ou dans certains états des USA, ça peut monter à 7-10 ans si l'électricité est particulièrement sale. Notons que ces calculs incluent le fait de devoir changer une fois de pack batterie complet après X années (ce qui est une surestimation grossière : ça ne sera pas plus commun que de changer un bloc moteur dans une thermique).

Dans tous les cas, si le véhicule est conservé assez longtemps, il n'y aucun scénario où l'EV est plus polluant, sauf à en acheter une sans en avoir l'usage.

Le problème n'est donc pas tellement la technologie, mais l'obsolescence du matériel (comme très souvent).

Voir : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20211026123911


— (permalink)

Jean-Phi (@JPhi8787): "Quand une notif commence par un sport, généralement c'est pour annoncer un résultat.… / Twitter

mercredi 12 octobre 2022 à 12:34
Quand une notif commence par un sport, généralement c'est pour annoncer un résultat. Quand ça commence par "Football" c'est pour parler d'une affaire. Ras le bol 😠

Tellement ça.


— (permalink)

Le nucléaire, l'option la moins coûteuse pour rendre la Belgique neutre climatiquement d'ici 2050 - La Libre

mardi 11 octobre 2022 à 21:25

C’est dingue, quand y a un VRAI risque que les gens aient froid en hiver, trop chaud en été ben les lumières s’allument et on sort la tête du sable. Même Greta Tunberg semble s’être réveillée :O


— (permalink)

"J'ai été ébloui par le soleil": le chasseur qui a blessé une mère et ses enfants dit "ne pas avoir fait d'erreur"

mardi 11 octobre 2022 à 19:21

Le type de 81 ans ne voit rien, mais dans le doute tire. Raté, c’était pas un lapin mais une famille.

Tiens, au fait, quand on dit « ne pas avoir fait d’erreur », c’est équivalent à « si c’était à refaire, je le referais ».

Quel en-situation-de-sobriété-subie connard.


— (permalink)

Guillaume Champeau (@gchampeau): "Cette séquence de @olbesancenot est un must-see absolu. Rien à ajouter, juste… / Twitter

mardi 11 octobre 2022 à 17:48

Voilà. C’est #old, cette séquence d’Olivier Besancenot, mais c’est toujours à écouter.

Je commence également à entendre des gens dire que les grévistes de Total exagèrent, qu’ils devraient arrêter, etc. bref, répéter exactement le discours de Macron.

Les gens de chez Total, ils subissent les réductions de primes (comme tout le monde) les années où les chiffres sont mauvais, et ils se n’en touchent pas plus quand les années sont excellentes (comme actuellement). Total (et pas que) sont en train de s’en mettre réellement plein les poches là, et les employés, même si leur salaire semble pas trop mal, n’en voient pas la couleurs. Et ça, oui, c’est une injustice, ce n’est pas normal.

Aussi, n’oubliez pas : obtenir des primes, ce n’est rien. Ce qui compte, c’est les hausses de salaire. C’est ça qui va déterminer ton pouvoir d’achat sur la durée, c’est ça qui va déterminer ce que les banquent voient quand tu leur demande un prêt. Être payé au smic avec 15 000 € de primes à la fin de l’année ? C’est simple : l’année prochaine, la prime tu pourras très bien ne pas l’avoir. Soucis : c’est aussi l’an prochain qu’il faudra payer les 3 000 € d’impôts sur ces 15 000 € de primes. C’est bête, mais c’est casse gueule.

Les primes, c’est de l’argent de poche, ce n’est pas un salaire : on fait rien avec.
Donc les mecs de chez Total, ils ont bien raison de refuser les primes et d’exiger des hausses de salaire.

Je considère (à titre personnel) que la rémunération d’un travail devrait être indexé sur l’emmerdement provoqué si le travail n’est pas fait.

Les types chez Total qui s’arrêtent ? C’est tellement le chaos dans ce pays que même le président de la République dit ce qu’il pense.

Les éboueurs ? Les infirmières ? Les profs ? qui font grèves ? C’est des déchets et des odeurs de merde qui s’accumulent devant toutes les maisons, un système de santé qui s’effondre et des millions de gens qui peuvent pas bosser car il faut garder les enfants.

Les postiers qui font grève ? Votre courrier n’arrive plus. Les pompiers ? Vous pleurerez en cas d’accident ou d’incendie.

Ce sont eux, ceux qui bossent, ceux qu’il faut payer.

Un actionnaire qui bosse pas, tout le monde s’en branle : il ne bosse déjà pas de toute façon. Or ce sont bien eux qui amassent tout le pognon.

Où ils sont ceux qui disaient « mais les milliardaires font tourner le pays » ? Car ils disent de la merde : ce ne sont pas eux qui font tourner le pays. Ceux qui font tourner le pays, ce sont ceux dont une simple grève arrive à plonger le pays dans le chaos.


— (permalink)

Gabriel Kevlec (@GabrielKevlec): "#DansMaClasse6ème, 13h- Prenez vos affaires, on va en salle informatique.- Ouais!!!- Alors,… / Twitter

lundi 10 octobre 2022 à 12:49

Omg 😳
Quand on parle de l'illettrisme informatique, on pense généralement aux vieux, mais les jeûnes semblent généralement bien pires.

Au moins les vieux savent *utiliser* la machine, même si ça manque des réflexes de sécurité, de maintenance ou de réparation.
Ici, les élèves de sixième semblent même pas être capable d'utiliser un clavier pour taper une majuscule.


— (permalink)

Marques Brownlee (@MKBHD): "I'm sorry but this is hilarioushttps://www.theverge.com/2022/10/9/23395222/iphone-14-calling-911-rollercoasters-apple-crash-detection"|nitter… / Twitter

lundi 10 octobre 2022 à 06:36

Donc la nouvelle fonction de détection des accidents de l'iPhone 14 détecte les roller-coasters comme des accidents et appelle alors automatiquement les secours.

Idée : arrêter de mettre des options pas au point dans un appareil qui n'est pas fait pour ça. Mettre plutôt un détecteur de collision avec appel des secours dans les voitures (ça se fait déjà aujourd'hui dans les véhicules neufs).

Sinon, c'est "marrant" qu'ils détectent les accidents pour appeler les secours, mais pas qu'ils détectent la conduite pour couper le téléphone au volant.


— (permalink)