PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène en Allemagne : "Une alternative au diesel qui va décarboniser le transport"

dimanche 12 novembre 2017 à 12:52

Je pense vraiment que l’hydrogène est une énergie d’avenir.

Déjà parce que c’est renouvelable : on brise des molécules d’eau en H2 et O et on récupère le H2 (l’hydrogène).
Ensuite, le moteur brûle cet H2 et ça reforme de l’eau : ça fonctionne en cycle fermé.

Il faut simplement de l’énergie pour briser la molécule d’eau. Si cette énergie est d’origine propre, alors le cycle entier l’est aussi.

Le seul problème de taille de l’hydrogène c’est qu’il ne se stocke pas facilement. La molécule de dihydrogène est très petite, tellement en fait qu’elle arrive à se faufiler à travers l’acier et les autres matériaux.
L’hélium a le même problème, et c’est pour ça que les ballons d’hélium vendues sur les foires sont en alu peint et non en latex ordinaire : l’espace entre les polymères de latex est suffisant pour que l’hélium s’échappe en quelques heures. Les molécules dans l’air subissent moins ce problème (même si c’est la raison qui fait qu’on ballon se dégonfle tout seul quand-même).

À la place, pour le stockage, on utilise des matériaux poreux, où l’hydrogène est stocké directement entre les atomes du matériau de stockage. Ça a l’inconvénient de réduire la simplifié de fabrication mais ça réduit aussi la capacité de stockage.

L’avantage de l’hydrogène après c’est que c’est un combustible avec une très densité énergétique extrêmement dense (dix fois celle de l’essence/gazole, et la plus haute des combustibles non-nucléaires).
Et comme j’ai dit, c’est propre, facile à faire (casser une molécule d’eau est simple : il suffit d’appliquer du courant à de l’eau) et versatile.


— (permalink)

A Successful Nuclear Step For New Molten Salt Reactors

samedi 11 novembre 2017 à 23:10

Bien, une entreprise canadienne est en bonne voie pour pouvoir produire des centrales nucléaires au thorium (à sels fondus).

Je rappelle que contrairement aux centrales utilisant l’uranium (U) ou le plutonium (Pu), dont toutes celles en France, elles n’ont pas de risque d’exploser : leur état par défaut est l’arrêt (alors les réacteurs U/Pu ont un état par défaut instable qui est l’emballement du réacteur).

Voir tout ça : https://lehollandaisvolant.net/?q=thorium+nucléaire&mode=links


— (permalink)

Bionic Eye Trial Approved | Hackaday

samedi 11 novembre 2017 à 16:27

La boîte où je bosse a travaillé avec/pour Pixium :)
Marrant de retrouver ça sur ces sites là^^.

En gros, leur truc permet de redonner la vue aux aveugles, en implantant un capteur CCD dans l’œil. Le capteur est vraiment tout petit (pour en avoir vu un).

Ma boîte conçoit et fabrique (entre autres) les outils et instruments qui vont permettre au chirurgien à implanter le CCD dans l’œil du patient.


— (permalink)

Firefox Quantum Release Campaign

vendredi 10 novembre 2017 à 20:22

\o/

N’oubliez pas : NOUS sommes la seule force de frappe communicative de Mozilla.


— (permalink)

censure - image - 1255x990px

vendredi 10 novembre 2017 à 17:11

Et ben putain, Quelle persévérance :o

Le mec va quand-même demander à Google de désindexer du cache Google des images de mon site…

Et ceci, ça vient évidemment s’ajouter aux multiples :

– messages / menaces de mort par email (une vingtaine de fois, pour laquelle une plainte a été déposée) envers moi et ma femme et mes enfants (que je n’ai pas — et ce qui font aujourd‘hui office d’une private joke récurrente dans mon entourage :D) ;

– usurpation d’identité auprès de mon hébergeur pour demander la suppression de mon site. Heureusement Webou-Pro (mon hébergeur) me connaît et sait que ce n’est pas moi (ils sont cool :D) ;

– contact de mon hébergeur demandant de censurer posts de mon site (pareil : mon hébergeur a été clair et je l’en remercie : tant que ça reste en fransé de mayrde aproksymatiph et que ça ne vient pas réellement d’une autorité judiciaire, il ne bougera pas — et moi non plus :p). Ce n’est pas moi qui suis en tort ici et le gars le sait (d’où ses méthodes) ;

– tentatives de hack forçage de mon compte chez mon hébergeur

– créations de sites entiers destinées à copier mes articles en ajoutant des trucs comme « timo van neerden est un mec dangereux et un escroc » histoire de baisser ma position dans les moteurs de recherche, je suppose.
Sauf que je fais à mon tour fermer ces sites là (étrangement, c’est plus efficace quand on a des arguments et des preuves à présenter aux hébergeurs des sites…)

– se faire passer pour moi sur des forums afin de me décrédibiliser.

Tout ça pourquoi ?

Parce qu’un jour j’ai dit que j’avais une mauvaise expérience avec son site de vente en ligne (bizarrement, je n’étais pas le seul du tout).

Je suis presque admiratif devant tant d’obstination. Admiratif et mort de rire.


— (permalink)

What if Earth Was Hit by a Giant Solar Flare? - YouTube

vendredi 10 novembre 2017 à 13:11

Passionnant, mais un peu flippant quand-même, de savoir que le réseau électrique actuel est totalement non-prévu pour résister à des vents-solaires trop puissants…


— (permalink)

Une fusion de quarks bat la fusion de la bombe à hydrogène !

vendredi 10 novembre 2017 à 12:26

Oh merde…

La libération d’énergie, quelle qu’elle soit, c’est de la masse qui se transforme en énergie.
Les bombes chimiques, c’est ~10^-6 % qui se transforme.
Les bombes atomiques, c’est plutôt 1%.
Les bombes à anti-matière auraient une conversion de 100%.

Les bombes à quark, ce serait plutôt déjà entre 10 et 30%, voire plus. À comparer avec la bombe atomique.


— (permalink)

Quelles sont les pratiques qui vous poussent à détester un site web en 2017 ? Voici une liste à éviter d'urgence

vendredi 10 novembre 2017 à 12:19

Lol : excellente liste !

(Seems légit : ils ont cité la source et ma licence l’autorise :p
Mais bon du coup, perso je me serais pas embêté à tout reformuler ^^ )


— (permalink)

Les sites sans mise en page font leur grand retour | Dans des cas où il est nécessaire d'échanger immédiatement un contenu simple, on voit des personnes privilégier des sites sans mise en page, avec seulement du contenu texte. - Bertrand Keller

jeudi 9 novembre 2017 à 23:22

Je n’aime pas ça. C’est moche.
Il est donc impensable pour les designers de trouver un juste milieu entre un site tout bling-bling avec des animations absolument partout et une page sans CSS ?

Quant au fameux « ressenti utilisateur » il faut bien à un moment arrêter là aussi de se branler sur les Go de RAM dans les serveurs. Ajouter un super CPU et mettre 128 Go de RAM, c’est inutile si le script derrière est codé avec les pieds.

Apprenez à coder et à optimiser votre code !

L’ordre d’imbrication des boucles (for puis if, ou if puis for, ça peut tout changer…), le choix du moment où l’on fait son echo/appendChild, l’utilisation méconnue des "break" ou "continue", etc. ce sont ces choses là qu’il faut optimiser. Non je ne parle pas de grappiller des millisecondes. Inverser deux boucles imbriquées, ce sont parfois 300 ms de plus ou de moins. Sur un temps de chargement de 1s, c’est énorme.

Pendant 15 ans le web et le code a été écrit pour faire le truc le plus complet, le plus compatible et le plus fancy possible, sans tenir compte de la consommation des ressources système, tout simplement parce qu’on s’en foutait : il y en avait assez quoi qu’il arrive.

Aujourd’hui, l’ajout de hardware et la qualité du réseau ne suit plus bien. Il faut réapprendre à coder avec ta tête : non on n’a pas besoin d’un framework qui couvre toutes les fonctionnalités du monde. Un site web qui juste 3 boutons a besoin de 3 fonctions, pas 50 000 fonctions !

Faut apprendre à réutiliser sa tête, et ça c’est pas gagné…


— (permalink)

If Satan Were A Web Designer Then His Website Would Look Like This - 9GAG

jeudi 9 novembre 2017 à 23:19

Holly shit… Un autre top 10 !

Visiblement, certains sites semblent avoir pris ça comme un tutoriel.


— (permalink)

Firefox qui rame et pas envie de le relancer ? Essayez cette astuce. - Korben

mercredi 8 novembre 2017 à 20:40

À essayer, ça ne coûte rien.


— (permalink)

L’Azerbaïdjan perd son procès face à deux journalistes de « Cash Investigation »

mercredi 8 novembre 2017 à 20:29

Dommage qu’il n’y ait pas eu de jugement sur le fond : j’aurais bien aimé savoir ce que la loi peut dire lorsque l’on dit « dictature » un état qui se révèle en être une (manifestement).

Je résultat du jugement qui a eu lieu est encourageant cependant.

Élise Lucet est une des rares journalistes françaises à faire son travail au péril de sa vie ou de sa liberté. Et dénonce ce qu’il faut en appelant un chat un chat et ça fait clairement mal aux fautifs. Bravo.


— (permalink)

The Da Vinci Code Hans Zimmer Live Violin Cello Wells Fargo July 22, 2017 - YouTube

mercredi 8 novembre 2017 à 17:48

L’image est pourrie, mais le son est correct.

C’est là une de mes OST préférées de Hans Zimmer : Chevaliers of Sangreal.

Une version plus longue et plus correcte est visible là aussi : https://youtu.be/UpovuxIY-rQ?t=1m45s


— (permalink)

Radiowiki

mercredi 8 novembre 2017 à 16:52

Une web-radio tournée vers le Libre.

En plus des chroniques à propos du web et du Libre, ils diffusent également de la musique (du libre et du non-libre — ils ont un contrat avec la Sacem, y a rien d’illégal), mais restent sans pub.

Ils m’ont fait découvrir leur web-radio parce qu’ils ont mentionné mon blog (cet article) dans un des épisodes :D.

Ce matin (en découvrant mes emails) j’ai vite fait écouté la fin d’une des chroniques : ils abordaient le sujet du cloud et parlaient évidemment de Framasoft et des C.H.A.T.O.N.S. ^^.
Je pense y revenir plus régulièrement, j’aime bien écouter des choses au taf.


— (permalink)

Note : La science dans Ant-Man

mardi 7 novembre 2017 à 22:53

J’ai toujours respecté le côté « fiction » de « science-fiction ».
Je considère que si l’on pose correctement ses prémisses et qu’on manipule notre univers fictif de façon cohérente, il n’y absolument aucun problème.

Dans Ant-Man, il s’agit d’une combinaison spéciale qui permet à un humain de se rétrécir jusqu’à la taille d’un insecte (voire plus). Dans le films ils disent qu’ils font ça en réduisant l’espace entre les atomes.

Ceci n’est pas irréaliste du tout.

Ainsi, pour parvenir à faire fusionner de l’hydrogène, il faut approcher deux noyaux d’hydrogène de façon très importantes : dans un tokamak (accélérateur de particules dédié à la fusion nucléaire), on réalise ce rapprochement entre deux noyaux en chauffant la matière et en comptant uniquement sur la température (ie : la vitesse des atomes) pour provoquer une collision suffisamment violente pour fusionner les noyaux d’hydrogène. Bref.

Mais on peut aussi faire autrement : comme créer une molécule de dihydrogène plus petite que la normale.
On fait ça en créant des atomes exotiques, en l’occurrence ici de l’hydrogène muonique, où l’électron est remplacé par un muon (particule de même charge que de masse bien plus élevée que l’électron). La masse du muon étant plus grande, il orbite plus près du noyau et l’orbitale muonique de la molécule tout entière est également plus petite. Du coup, les deux noyaux d’hydrogène sont plus rapprochés et la fusion nécessite des températures bien moins hautes. On parle alors de « fusion froide ».

Cependant, appliquer ça à un être humain, ou même à n’importe quel échantillon de matière solide, ce n’est pas trop possible : dans un solide, l’espace entre les atomes est déjà minimal et comprimer le tout est impossible sans provoquer un effondrement de la matière similaire à ce qu’on observe dans une étoile à neutrons : les protons et les électrons y sont tellement comprimés qu’ils « fusionnent » pour former des neutrons. L’étoile à neutron est hyper-dense (dans le sens : 1 cm3 de matière d’étoile à neutron est aussi massif que l’Himalaya).
Ceci est purement de la fiction, donc et je passerai sur ça ^^.

Dans le film Ant-Man, il y a alors juste deux choses qui ont fait titiller mon science-o-mètre.

La première, c’est tout à la fin : quand Ant-Man se rétréci de façon infinie. Il est dit que s’il fait ça, il va se rétrécir pour l’éternité.
Si en soi ce n’est pas impossible de rétrécir pour toujours, on pense par contre qu’il n’est pas possible de rétrécir indéfiniment. L’univers et la structure de l’espace-temps elle-même ne peut en effet pas être divisible infiniment.

Il existerait une longueur minimale pour les « objets » : cette longueur serait la distance de Planck (de 1,6 × 10^−35 mètres).
La même chose existe pour le temps : la durée minimale d’un événement dans l’univers serait la durée de Planck (de 5,3 × 10^−44 secondes).
Si Ant-Man rétréci pour toujours, alors ça se fera donc de façon asymptotique, mais sa taille ne pourra pas passer en deçà de la longueur de Planck.

La seconde chose étonnante, c’est justement quand il est tout petit. Ce qu’on aperçoit quand il rétrécit est de la fiction : on voit la cellule, ok, l’atome, bien. Puis les particules sub-atomiques, ok ok, et après… Après on ne sait pas trop ce qu’on voit. Au delà du proton/neutron puis des quarks, on ne sait pas ce qu’il y a ni s’il y a quelque chose.
Comme dans le film Interstellar où l’on aperçoit ce qui est censé représenter ce qui se trouve dans un trou-noir, ici ce sont juste des images de synthèse sans réelle valeur scientifique.

Mais ce n’est pas ce qui me « bugue ».

Le truc c’est que Ant-Man entend alors le cri de sa fille (qui se trouve dans la pièce et qui se demande où il est passé, vu qu’il se met à rétrécir d’un coup sans réapparaître).

Je tenais juste à dire que si on était plus petit qu’un atome, alors le son n’a pas de réalité : vu que ce sont les atomes qui transmettent le son de proche en proche, si on est dans un atome, alors on ne peut pas capter le son.

C’est comme être dans une voiture, un train ou un avion : si il n’y a pas de fenêtres, alors il est impossible d’avoir une notion de la vitesse. Qu’on roule à 100 km/h ou 10 km/h ou même 0 km/h, alors on ne sent rien du tout. La vitesse n’est pas perceptible dans ces cas là, seule l’accélération l’est.

Pour Ant-Man qui se trouve dans un atome, s’il vibre avec l’atome, alors il ne peut pas savoir que l’atome vibre et donc qu’il y a du son qui se propage quelque part.
Il ne pourrait donc pas, normalement, entendre la voix de sa fille.

Voilà, c’est tout pour moi :D

#LaScienceDesFilms

Les États-Unis sont désormais le seul pays en-dehors des accords de Paris sur le climat - Politique - Numerama

mardi 7 novembre 2017 à 19:28

C’est ce qui arrive quand ils élisent un plouc à leur tête.

Le problème quand-même, c’est que la CO2 et les autres polluants n’ont pas de passeports avec eux : ils s’arrêtent pas aux frontières (sauf pour Tchernobyl et le CO2 allemand). Si les USA continuent de faire les cons, c’est tout le monde qui va payer.


— (permalink)

Next INpact : 8 ans d'abonnements et plus que jamais besoin de votre soutien

mardi 7 novembre 2017 à 17:04

Un bon site, Next Inpact !


— (permalink)

MINIX — The most popular OS in the world, thanks to Intel

mardi 7 novembre 2017 à 12:50

Oo

Les CPU intel contiennent un micro OS qui a un accès total à la machine sans que nous ne puissions y accéder nous-mêmes.
Google prévoit de se passer des CPU Intel.

C'est vraiment très moche...


— (permalink)

Tous les parsers JSON sont mauvais - LinuxFr.org

lundi 6 novembre 2017 à 19:57

Nan, c’est juste qu’ils ne permettent pas d’analyser des objets qui ont un trop grand nombre de niveaux d’imbrications. Le parseur en lui-même n’a aucun problème (je ne vois pas ça comme un soucis du parseur à proprement parler, c’est à dire le code qui va lire le JSON en entrée, bit par bit, et déclencher les fonctions qu’il faut au bon moment).

Selon l’article, Ruby plante à partir de 100 imbrications. C++ à 13 786.

C’est gênant, mais il faut bien une limite quelque part :/.

Il ne m’est jamais arrivé d’atteindre la limite sur le parsage du JSON. Par contre, j’ai déjà poussé à bout le moteur SQLite en PDO (qui a une limite de 1000 pour le nombre de variables que l’on peut mettre dans le prepare()).
Il me suffit alors de faire plusieurs requêtes plus petites au lieu d’un énorme.


— (permalink)

Problème d’envoi de mail avec Thunderbird sous Hotmail/Live/Outlook (SMTP) - Lokoyote

lundi 6 novembre 2017 à 19:48

Si vous avez un mail chez Microsoft et que vous utilisez Thunderbird (ou tout aussi client email), il faut changer le nom du serveur SMTP :

Nom du serveur : smtp.office365.com
Port : 587
Sécurité : STARTTLS
Méthode d’authentification : Mot de passe normal
Nom utilisateur : votre mail complet

(les anciens noms de serveur SMTP ne marchent visiblement plus)

Merci Lokoyote !


— (permalink)