PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Ce matin, j'ai traversé la rue pour faire F11 chez une voisine - arnaque au TechScam - Arfy'z tranche du Net

mardi 2 mars 2021 à 06:33

De bons conseils ~

M'enfin, faire F11 chez la voisine, j'espère qu'elle paye au moins le F5 pour ça ? (vous l'avez ?)


— (permalink)

good-cookie.png (image)

lundi 1 mars 2021 à 22:28

Les miracles ça arrive parfois : enfin un site avec un popup cookies où l’on peut refuser facilement les cookies :o

Bon ils disent toujours que c’est pour « améliorer » notre navigation (ce qui est un mensonge), mais le popup reste ce qu’il faudrait pouvoir trouver partout.

Pour info, refuser les cookies par le biais du bouton « refuser » installe un cookie avec la seule valeur « 0 », pour mémoriser le refus par la suite (le choix doit bien être mémorisé, et ceci est un usage légitime et normal d’un cookie).

M’enfin le mieux reste encore de ne pas mettre de popup RGPD. Comme sur, au hasard, mes sites. Pourquoi j’en ai pas ? Car je n’ai aucun traqueur. Votre vie privée ne m’intéresse pas.


— (permalink)

::after (:after) - CSS : Feuilles de style en cascade | MDN

lundi 1 mars 2021 à 20:01

Dans la série #ChromeIsTheNewIE. Je cite la page de Mozilla

les pseudo-éléments générés par ::before et ::after sont contenus dans la boîte de mise en forme de l'élément.

Qui traduit ce que dit la spec officielle :

The :before and :after pseudo-elements interact with other boxes as if they were real elements inserted just inside their associated element.

J’insiste bien sur le « dans ».

Là j’ai du code (un peu complexe, certes, avec des flex et des positionnements absolus).

Où est-ce que Firefox place le ::after ? Dedans.
Où est-ce que Chrome place le ::after ? Après.

Va.
Chier.
Chrome.

Webkit, en fait (ou Blink). Tu m’emmerdes. Ouais j’ai l’impression d’être retrouvé à l’époque d’IE6 : celui où tous les navigateurs respectaient les standards sauf le ouistiti complètement con de Microsoft, IE6.

Sauf que maintenant ce primate décérébré, c’est Chrome/Chromium… et tous les navigateurs dans lequel son code de merde pourri le web depuis 10 ans (Opera, Vivaldi, Edge…).


— (permalink)

The small web is beautiful

lundi 1 mars 2021 à 19:04

Un article sur le concept de « petits sites » en poids total.

J’y découvre ce genre de listes :
https://1mb.club/ (liste de sites faisant moins de 1 Mo)
https://512kb.club/ (liste de sites faisant moins de 512ko)
https://10kbclub.com/ (sites de moins de 10 ko (!!))

C’est amusant :D

~

Pour info, pas besoin de beaucoup d’espace disque pour faire beaucoup de choses.

Je ne dis pas que mes outils sont hyper optimisés, et je me permets d’être relativement « fancy », mais voici quelques exemples d’outils en ligne légers : https://lehollandaisvolant.net/tout/tools/

J’avais démarré ces outils juste parce que j’en avais plein le cul d’avoir des outils simples dans des pages de 5 Mo pleines de pub, de trackers, et codés avec les pieds (genre celui-ci par exemple : l’outil initial utilisait jQuery et était lent comme les pieds ; j’ai refait l’interface sans jQuery et là c’est rapide).

Typiquement, une page pour créer un QRcode, décoder du Base64, ou calculer une MD5 en ligne. Ce genre d’outils. Si vous ne les connaissez pas, la grande majorité de ces outils fonctionnent dans le navigateur (rien n’est alors envoyé chez moi ou en ligne).

Je suis le premier utilisateur de ces outils et je suis content de les avoir fait.


— (permalink)

Non vraiment, j'adore la sécurité selon les banques - Liens en vrac de sebsauvage

lundi 1 mars 2021 à 06:37

+1

Et tout ça ce sont des mensonges de la banque (en même temps, une banque sans mensonges…) : la DGSP2 ne demande PAS aux banques de passer par une application mobile. Juste d’utiliser de la 2FA, et seulement pour les transactions supérieurs à 50 €.

C’est. Tout.

Quant à la méthode de 2FA, la DSP2 ne spécifie rien. C’est au choix de la banque : un yubikey pourrait faire l’affaire, par exemple.

Perso j’ai changé de banque à cause de ça : La Banque Postale demandant (via le mensonge, donc) à installer une application aux permissions totalement abusives : https://lehollandaisvolant.net/?d=2018/12/22/13/12/24-certicode-plus-chez-la-banque-postale-plus-dintrusion (ça et d’autres trucs aberrants chez eux ont fait que je suis parti).

Je suis depuis chez ING Direct (banque en ligne). Ils ne me font pas chier avec ça : actuellement et depuis le début ça passe toujours par un code à usage unique reçu par SMS (et bien-sûr toujours un code à 6 chiffres pas du tout sécurisé).

(J’ai d’ailleurs un code de parrainage ING Direct, si ça intéresse : ça fait de la thune pour vous et pour moi, en supposant qu’il fonctionne encore et si vous voulez switchez chez eux. Perso j’en suis content : 0 frais de tenue de compte, ni aucun autre frais d’ailleurs ; il n’y en a que si on a un soucis de découvert, de perte de carte, bref, en cas de problème seulement, ce qui ne m’est jamais arrivé ni chez eux ni ailleurs)

ÉDIT : Jean me signale que Boursorama propose l’authentification par Yubikey. C’est un bon point.


— (permalink)

Mémoire vive — Wikipédia

dimanche 28 février 2021 à 20:07

RAM, pour « random access memory ».

Parfois, on traduit « random » par « aléatoire », et donc RAM par « mémoire à accès aléatoire ».

Sauf que ça ne veut pas dire la même chose : le système n’accède pas de façon aléatoire aux bits enregistrés dans la mémoire. Vous imaginez le bordel, s’il sortait des informations de façon aléatoire ?

En vrai, leur « random » se traduirait par « désordonné » ou « déséquentialisé », dans le sens où l’on supprime l’ordre d’accès ou la séquence d’accès au bits.

Ça veut dire quoi ?

Vous vous souvenez des vieilles cassettes audio ? Ben pour avoir accès à la 6e chanson, il fallait d’abord passer la chanson 1, la 2, la 3, la 4, la 5 et enfin lire la 6.

Dans la façon dont fonctionnait ce support de stockage, on devait faire défiler la bande magnétique du début jusqu’à l’emplacement désiré.

À l’inverse, sur un disque dur, un CD, on peut accéder pratiquement instantanément à n’importe quel endroit du disque. Il n’y a plus tellement de notion de « début du disque » ou « fin du disque ».
Bien-sûr, il y a la piste n°1 sur un CD, mais c’est purement un truc logique, voir marketing. L’artiste avait décidé que telle chanson serait la première, du coup les métadonnées sur le CD disaient « lire cette piste en premier ». Mais c’était un choix logique, pas une limitation matérielle.
Si l’on a envie de commencer par la dernière piste du CD, on peut le faire. Sur un PC par exemple, il suffit de double cliquer sur la dernière piste et elle est lu. Il n’y a pas besoin de lire toutes les autres pistes avant.

Sur une cassette, la mémoire est séquentielle : on doit faire défiler le début avant d’accéder à la fin. Sur un CD, la mémoire est à accès directe : on accède immédiatement au bit que l’on souhaite, peu importe sa position sur le disque.

~

D’un point de vue plus technique, les anciennes mémoires (à accès séquentielles) peuvent se voir comme un empilement (ou « stack », en anglais) de cases mémoire.

Y avait deux façons de faire : LIFO et FIFO.

— LIFO : « Last in, first out », soit « le dernier entré, le premier sorti ». Ici, les informations sont stockées en les empilant les uns sur les autres, et la seule information accessible est celle du dessus.
Un peu comme quand on fait une pile de crêpes : la dernière crêpe que l’on pose sur la pile sera la première à être servie. Si l’on veut avoir la toute première crêpe qui a été cuite, on doit d’abord dépiler toutes celles posées dessus. Dans le cas de la mémoire c’était ça : si on voulait la première information enregistrée, il fait tout dépiler les informations stockées après.

— FIFO : « First in, first out », soit « le premier entré, le premier sorti ». Ici, les informations sont toujours empilées les unes sur les autres, mais la seule information accessible est celle du dessous.
Une analogie pour ça peut être la queue à la caisse d’un supermarché : la première personne à arriver sera aussi la première à sortir du magasin avec ses courses payées. De la même façon, la première information stockée, même si elle est sous une pile immense d’autres informations, sera la première et la seule à pouvoir être lue : les informations sont lues d’un côté, mais les nouvelles informations sont ajoutées de l’autre côté.

Ça c’était (et c’est encore) les formes de mémoire utilisées dans un ordinateur à des niveaux très bas dans la logique machine. Bien-sûr, quand on tape du texte ou joue à un jeu, on s’en fiche de tout ça.

Mais tout ça s’oppose à la mémoire à accès direct, comme la RAM, où l’information n’est pas enregistrée sous une forme empilée, mais plutôt sous une forme de matrice (un tableau X*Y).
La RAM, on peut accéder à n’importe quel bit, sans avoir à dépiler toutes les autres informations situées avant, ou après.

Le « Random » vient de là.
Si l’on tient réellement à employer le mot « aléatoire », disons que dans le cas de la RAM, on peut choisir un nombre aléatoire (par exemple 42) et accéder directement au bit n°42 dans la mémoire, sans avoir à dépiler et déplacer les 41 bits précédents.


— (permalink)

Timo sur Twitter : "À votre avis, ce genre de danger des barrages hydroélectriques, plus ou moins de victimes que le #nucleaire ?… "

dimanche 28 février 2021 à 17:31

Je me suis baladé dehors tout à l’heure.

Je passe à côté d’un cours d’eau où y a un panneau qui dit de faire attention car l’eau, même calme, peut très soudainement monter en débit, violence et hauteur, si le barrage hydroélectrique situé en amont (plusieurs dizaines de km) se met en marche.

Dans mon tweet je trolle ironiquement en demande si ce genre de dangers ont fait plus ou moins de morts que le nucléaire (en général).

Je n’ai pas de chiffre, mais des accidents sont déjà arrivés, forcément :
— sous mon tweet, on me montre un article de 1995 : un groupe scolaire s’est fait surprendre ; EDF n’a pas respecté la procédure habituelle : les ouvriers était en grève et les managers ont lâché toute l’eau d’un coup ; résultat : 6 morts).

— sinon y a cet article de 2018 où un journal rappelle les principes de précautions.

— et ici, un article du 2 février 2021, il y a dont à peine trois semaines, où EDF a fait un lâché d’eau au cours d’un épisode de forte pluie. Résultat, l’un dans l’autre : un village inondé et 73 personnes évacuées.

Donc bon.

Je ne dis pas que les barrages sont le maaaal, mais de là à dire que c’est sans danger c’est aller un peu vite.

Insistons bien sur le fait que l’on parle ici de dangers présents en cas de fonctionnement normal des installations.

Une centrale nucléaire qui explose, c’est pas un fonctionnement normal et on cherche à éviter ça.
Un barrage qui fait un lâcher d’eau, que ce soit pour du délestage (niveau trop haut), ou pour une simple mise en route, c’est tout à fait courant et normal : on ne cherche pas éviter ça du tout.


— (permalink)

Sable du Sahara radioactif dans le ciel français : retour à l’envoyeur ? - ouest-france.fr

dimanche 28 février 2021 à 10:44

Je sens un vent de panique se lever.

En fait, 80 000 Bq par km2, c'est rien.

Un humain, par exemple, c'est environ 8 000 Bq. La France c'est en moyenne 120 hab/km2, soit 960 000 Bq au km2. Et ça c'est juste les êtres humains. L'environnement normal l'est encore plus et vient s'ajouter à ça : sol (uranium, thorium, potassium), air (radon, carbone 14...), eau (radon, tritium, potassium dissout...), cosmos (rayonnement cosmique)...

Mais ça a le mérite d'être détectable et intéressant à mesurer, identifier et expliquer.

Pour info : un becquerel (symbole Bq) représente une activité radioactive de 1 désintégration par seconde.
Et 1 Bq en désintégration alpha n'a pas la même dangerosité que 1 Bq en gamma.

Voir : https://couleur-science.eu/?d=3afd00--becquerel-gray-sievert-les-unites-de-la-radioactivite


— (permalink)

Rodrigo Monteiro sur Twitter : "How old were you when you realised it's called "firmware" because it's halfway between "hardware" and "software"?"

dimanche 28 février 2021 à 10:32

:O :O :O

Ben heu... 30 ans du coup 😂


— (permalink)

Une "écriture excluante" qui "s’impose par la propagande" : 32 linguistes listent les défauts de l’écriture inclusive

vendredi 26 février 2021 à 14:35

Je n’aime pas non plus cette écriture. Je trouve que c’est un truc pour les feignasses qui ne savent pas écrire « toutes et tous » en toutes lettres. Ah pour les gens qui voient le mal (et le mâle) partout, aussi.

Ici, dans l’article, quelques critiques techniques, pratiques et historiques vis à vis de l’écriture inclusive.

M’enfin, dès la première phrase on peut être sûr d’une chose :

Ce qui est écrit :

Bien que favorables à la féminisation de la langue, plusieurs linguistes estiment l'écriture inclusive profondément problématique.

Ce qui sera lu :

Bien que favorables à la féminisation de la langue, plusieurs linguistes estiment l'écriture inclusive profondément problématique.

Parmi les critiques :
— c’est un faux problème ; aucun texte grammairien n’a jamais dit que le masculin l’emportait. Historiquement ce n’est même pas vrai. Certains mots sont masculins, d’autres féminins, qu’ils renvoient à des hommes, à des femmes ou à des gens qui ne sont ni l’un ni l’autre ;
— jamais la grammaire n’a imposé ses règles. Elle constitue un cadre destiné à ce comprendre, mais c’est l’usage qui fait la langue (ce qui, entre nous, peut comme même posé problème dans serre tain cas) ;
— il n’y a pas une écriture inclusive, il y en a plein. En soit ça peut être résolu, si on avait une autorité sur ça, mais vu l’ouverture d’esprit de ceux qui veulent l’imposer, ça sera aussi efficace que d’imposer Vi ou Emacs comme « LE » logiciel d’édition de texte de référence : ça finira en guerre civile ;
— enfin on parle bien « d’écriture » inclusive. Et pas de « langage inclusif » : c’est impossible à vocaliser.
— plutôt que de regrouper tous les genres sous un pavillon, il les dissocie. Peut-on encore parler d’inclusion dans ce cas là ?

Comme j’ai dit au début : pour moi c’est un truc de feignasse.
Y a déjà des moyens normaux et existants pour régler les problèmes, en particulier l’emploi d’expression neutres :
— au lieu de dire « toutes et tous », dites « tout le monde » ;
— au lieu de dire « ceux et celles », dites « les personnes qui », ou « les gens qui » ;
— au lieu de parler de « droits de l’Homme », dites « droits humains », mais si la majuscule dans le premier cas devrait suffire à distinguer les l’espèce humaine de la moitié mâle de l’humanité ;
— etc.


— (permalink)

Tech Burrito sur Twitter : "175 year old fan made by the East India Company - when there was no electricity.https://t.co/6ypZZbGZWv"

vendredi 26 février 2021 à 14:20

Magnifique : un ventilateur de 1845.

Donc avant l’ère de l’électrique.
Il fonctionne avec un moteur de Stirling !


— (permalink)

Alerte pollution dans le Puy-de-Dôme : la vitesse réduite sur les routes

vendredi 26 février 2021 à 06:48
Travailleurs ! Vous irez faire vos courses entre 17h30 (sortie du boulot) et 18h (couvre-feu), en même temps que les retraités avec un masque sous le nez et les étudiants sortant d’école, puis vous rentrerez sagement chez-vous en vous traînant comme des limaces pour laisser le temps aux flic de vos verbaliser à 18h 00min 03 s à cinquante mètres de chez vous.

De rien.
#traduisonsLes

Je ne tiens pas forcément à aller vite, à vrai dire, je m’en fous (et encore : le soir je rentre chez moi il est 17h50 : si je roule plus lentement, ça va devenir compliqué !).

Mais autant je comprends parfaitement ce genre de mesure pour les centre-villes et les voitures les plus polluantes en période caniculaire sans vent où la pollution stagnante provient majoritairement des activités humaines, autant là, j’ai du mal à suivre : quel est le rapport entre le sable et la vitesse ? Pourquoi réduire les voies rapides (en dehors des habitations) et pas les centre-ville (avec des gens autour) ? Ça n’a pas de sens.

D’autant plus que le sable est enfin retombé et que le ciel est visiblement plus clair qu’en début de semaine (et qu’avec un masque ça évite quand-même pas mal d’en inspirer aussi, je suppose).

Ah et : je roule en électrique, je suis concerné aussi ? Sans déconner. C’est de pire en pire leur politique du « travailleur-vaches-à-lait ». Ça devient ridicule.


— (permalink)

Cdiscount condamnée à près d’un million d’euros d’amende administrative

mercredi 24 février 2021 à 19:39

Cdiscount, c’est plus jamais pour moi non plus. Je hais ce site.

Je suis bien content que ces pratiques à la con soient enfin prises au sérieux par la DGCCRF.

Maintenant, la SNCF ("oui.sncf", je crois) et la Fnac font pareil en proposant des « recevez un bon d’achat de 18 € ! »

… sauf que si on lit les petites lignes, ça implique de leur donner votre nom, numéro, clés de chez vous, accès à votre frigo et un droit de cuissage sur votre chien…

… et seulement pour la prochaine commande passée sur 3 produits parmi cinquante mille, pour un minimum de 100 000 € dépensé.

Bref, c’est une bonne nouvelle, mais c’est une goutte d’eau dans un volcan.


— (permalink)

Le parachute du rover Perseverance de la NASA contient un message caché en binaire | Les Joies du Code - Humour de développeurs : gifs, memes, blagues

mercredi 24 février 2021 à 19:34

Oh, jolie geekerie <3


— (permalink)

Simulation of a Nuclear Blast in a Major City - YouTube

mercredi 24 février 2021 à 12:57

— (permalink)

Pourquoi et comment les clients victimes de la boulette du Crédit Lyonnais pourraient être poursuivis par leur banque… et condamnés ? – ☠ Bluetouff's blog

mercredi 24 février 2021 à 05:57

Voir les deux questions à la fin...


— (permalink)

APOD: 2021 February 23 - Video: Perseverance Landing on Mars

mardi 23 février 2021 à 18:39

:D

J’avoue que Flock résume bien ce que je disais y a pas longtemps : https://cdnx.nextinpact.com/data-next/image/bd/168133.png (voir là pour les autres).


— (permalink)

European Web Archive

mardi 23 février 2021 à 18:27

archive.eu

Le « archive.org » Européen.

Y a déjà presque 350 millions de sites dedans. C’est cool :-)


— (permalink)

Grâce à l’IA, la vidéo du rickroll est désormais disponible en 4K | Les Joies du Code - Humour de développeurs : gifs, memes, blagues

mardi 23 février 2021 à 18:09

La vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=2ocykBzWDiM

Vidéo non disponible
Cette vidéo inclut du contenu de SME, qui l'a bloquée dans votre pays pour des raisons de droits d'auteur.

Allez crever dans votre vomi, SME.


— (permalink)

YouTube sur Android passe à la 4K HDR (même sur des écrans 1080p et inférieurs)

mardi 23 février 2021 à 06:45
Il est ainsi possible de régler la qualité sur 4K même avec un écran 1080p par exemple.

Pitié…

On croirait un discours d’un ado qui se masturbe d’avoir atteint 14 531 FPS dans un jeu… sur son écran 60 Hz.
Ou alors le hipster qui porte un casque à 3000 € pour écouter du WMA 128k.
Ou encore Michu qui cherche absolument un câble HDMI blindé plaqué or pour relier le lecteur DVD à côté de sa télé.
Ou encore Jackie-Fibre qui est content de sa « bande passante » à 900M↓/500M↑ sur son PC en Wifi-G situé dans le jardin.

Bref, encore une décision absurde.

Après qu’on ne ne vienne pas me dire :
– que le réseau sature
– que les batteries de smartphone ne tiennent pas
– que l’image est saccadée

PS : avant de me faire incendier… Oui, j’imagine que downscaller du 4K en 1080 peut donner un meilleur rendu que du 1080 natif. Mais c’est une mauvaise solution face à un vrai problème.

Ça serait comme dire « Mon fond d’écran 720p en qualité JPEG 10 % est moins joli que mon RAW en 8K » : si on utilise un codec de merde pour le 1080, c’est sûr que le 4K encodé de façon à avoir une qualité d’image plus plus importante donnera un rendu meilleur. Mais ça ne vaudra pas un bon encodage directement en 1080.

Donc ouais, je maintiens : sur le plan technique, ceci reste une solution de sagouin pour faire croire au consommateur qu’il a un super affichage alors qu’en réalité non. Mais bon, tout le monde se fiche de la technique, ce qui importe c’est le marketing.

PPS : je ne serais pas surpris que Youtube fasse tout ça afin de rendre la 4K payante dans le futur, une fois que tout le monde sera habitué, et qu’ils auront dégradé volontairement la qualité du 1080p. Comment ça, mauvaise langue, moi ?


— (permalink)