PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Spotify shuts down direct music uploading for independent artists

mercredi 3 juillet 2019 à 20:12

N’utilisez pas Spotify : ils empêchent les artistes de vivre de leur art, en les obligeant de passer par une pompe à fric de major de merde.


— (permalink)

Un syndicaliste policier suspendu pour avoir offensé sa hiérarchie - L'Express

mercredi 3 juillet 2019 à 20:07

Donc pour qu’un flic soit suspendu, il faut qu’il offense sa hiérarchie. Par contre, brutaliser/frapper/mutiler/tuer des passants, des manifestants, ça ça reste possible.

C’est comme si t’avais le droit de crever les pneus ou brûler des voitures dans la rue, mais dire « ta Renault c’est de la merde ! » te valait un passage devant le juge.


— (permalink)

Proposition de loi contre la haine en ligne : déluge d'amendements pour généraliser la censure

mardi 2 juillet 2019 à 18:21

Ça part d’une idée saine, mais interdire les insultes, que ce soit sur le net ou ailleurs, ça ne marchera jamais.

Et au fond, je ne pense pas que ça soit une bonne idée d’aseptiser tout ce qui se dit partout et tout le temps.

Déjà parce que les insultes, même si « c’est pas gentil », ça fait partie de la vie (la colère, tout ça, c’est quand-même naturel), et ensuite surtout, que n’importe quelle phrase peut être mal prise. Il suffit qu’on dire un truc pour qu’il y ait un illuminé pour y voir de l’ironie ou n’importe quelle autre figure de style qui transformerait n’importe quelle mot en insulte.
Et inversement, on peut très bien insulter quelqu’un sans insultes, en utilisant de l’ironie, par exemple.

Là où je veux en venir, c’est que ce n’est pas mettant un filtre sur les gros mots que ça empêchera les gens de s’insulter.
Au lieu de « Espèce de connard ! » les gens diront « tu n’est qu’un méprisable individu ! ». Si y a bien un truc qui évolue vite, ce sont les insultes…

C’est la porte ouverte au n’importe quoi…


— (permalink)

Les devs JS quand il n’y a pas eu de nouveau framework depuis 5 minutes

mardi 2 juillet 2019 à 18:16

Tellement ça.


— (permalink)

Brèves de presse sur Twitter : "🔴🇨🇵INFO - Les grandes #fortunes françaises se sont enrichies plus vite que toutes les autres dans le monde au cours des 6 derniers mois. 6 mois marqués par la fronde des gilets jaunes et les manifestations contre les #inégalités croissantes... (Bloomberg) https://t.co/0HnFsIMQ51"

lundi 1 juillet 2019 à 18:47

C’est le ruissellement à la française, ça.
Et après on se demande encore pourquoi il y a les gilets-jaunes et un mouvement « anti-macron » ?

Justement parce qu’il n’y a PAS de ruissellement. Ce sont les mêmes qui accumulent tout, ne partagent rien et laissent les autres crever.


— (permalink)

Une sénatrice propose de créer une « autorité de régulation des algorithmes » - Next INpact

lundi 1 juillet 2019 à 12:07

Et pourquoi pas une autorité de régulation des lois de la physique, aussi ? Ou des recettes de cuisines ? Ou des équations mathématiques ?

Le terme "algorithme", tout comme "blockchain" et un tas d'autre sont employés à tort et à travers, y compris (bientôt visiblement) dans la loi.

Mais bon, c'est digital, tout se passera bien :)


— (permalink)

Le déni - Standblog

dimanche 30 juin 2019 à 22:38

Perso je suis bien plus pessimiste.

On peut agir, oui, mais ce sont des coups d’épée dans l’eau.
À chaque fois que je prends le train ou le vélo au lieu de la voiture, y a un politicien qui monte dans un jet pour fait 120 km, ou un bobo qui monte dans un paquebot (qui pollue plus par passager qu’une personne lambda sur des années).

L’autre jour, alors qu’il faisait 41 °C à l’ombre, j’ai vu les arroseurs dans les champs tourner plein pot. J’avais l’impression que l’eau s’évaporait avant même de toucher le sol : avec la brise, ça formait une petite brume qui ne retombait pas. Je sais bien que c’est faux, car en réalité c’est seulement 80-90 % de l’eau qui s’évapore avant d’infiltrer le sol.
Et ces trucs là, ils balancent des douzaines de litres d’eau par minute, heure après heure, jour après jour… Je sais bien qu’on doit manger, mais y a pas moyen de n’arroser que la nuit ? (et encore : ce maïs est majoritairement destiné à des vaches enfermées qui auraient pu brouter dans le pré occupant le champ de maïs)…

Et puis… vous avez déjà vu les immeubles de bureaux, à Paris ou ailleurs ? La clim tourne h24 dedans, les PC aussi et parfois la lumière également. Ceux qui louent ces bureaux sont des boîtes du Cac40 : ils ont trop de fric et s’en branlent du climat. Pourtant, un seul immeuble qui éteint ses lumières ou ses PC, c’est autant qu’une petite ville entière qui ferait attention à sa consommation électrique. Sauf que dans un des cas, y a un interrupteur général à activer. Dans l’autre, 50 000 personnes à éduquer. Bizarrement, avec les spots débiles à la TV, ils préfèrent essayer la seconde méthode…

Enfin, vous savez combien d’eau est perdue dans des tuyaux dégradés, en France ? Environ 15 %.
Ça représente 1 300 milliards de litres d’eau. Ou bien 18 mètre-cube par personne et par an (ça représente plus de la moitié de ma consommation en eau annuelle).

Pour le dire autrement, d’un point de vue pollution :
– prendre son vélo, c’est se donner bonne conscience.
– éteindre la lumière, c’est se donner bonne conscience.
– ne pas laisser couler l’eau, c’est se donner bonne conscience.

C’est cool sur le papier, c’est cool pour votre porte-monnaie ou votre santé (pour le vélo) mais au fond, ça doit représenter 0,1 % de ce qu’il est possible de faire : c’est risible et inutile.

C’est bien de couper l’eau ou éteindre la lumière… mais pour votre porte-feuille seulement. Si je le fais, c’est uniquement pour ça : c’est la seule chose sur laquelle ces actions agissent réellement.

La planète, elle, s’en sortira. La vie aussi. L’homme non. Qu’importe : notre espèce a choisi la mise à mort par suicide collectif et ne semble pas, dans son ensemble, bouger ne serait-ce que le petit doigt.

Y a qu’à voir : ça fait 20 ans que j’entends parler des écolos (j’étais trop jeune avant), autant de temps que j’entends parler du CO2 et d’autres trucs…
… et autant de temps que je ne vois strictement RIEN changer.

Y a toujours plus de voitures, qui sont par ailleurs toujours plus grosses, toujours plus d’énergie consommée, toujours plus de CO2 émis chaque année, toujours plus de forêts coupées et brûlées, toujours plus de centrales à charbon créées, toujours plus de plastique/chewing-gun/mégots par terre, toujours plus d’emballages à la con pour tout et n’importe quoi…

Bref, on sait pertinemment qu’on doit changer de mode de vie.
Mais personne ne le fait.

Tant pis.


— (permalink)

Droits voisins de la presse : les « GAFA » ne seront pas les seuls à devoir payer

dimanche 30 juin 2019 à 13:51

Franchement, pourquoi les sites de presse seront les seuls concernés ?

Je passe des heures entières, toutes les semaines, à écrire pour mes blogs, et les articles sont cités/liés/repris partout, y compris dans des cours, des bouquins, des sites marchands.

Ce travail vaut-il moins que le business du copier-coller des sites de presse en ligne ?

Y a bien une raison à ça : la totalité de la presse française (hormis le Canard et Médiapart) appartiennent à une douzaine de milliardaires (Niel, Bouygues, Arnault…).


— (permalink)

If you want to work somewhere, just ask - UX Collective

dimanche 30 juin 2019 à 13:36

+1
(et pas juste en prog/UX comme ici)

Mes deux derniers emplois sont consécutifs à une candidature spontané. Le premier parce que j’habitais à côté et que je connaissais la boîte via mon frère, et le second, c’est une boîte de recrutement qui a envoyé mon CV à une boîte sans qu’ils n’aient de postes ouverts, juste parce que j’étais susceptible d’intéresser.

Quand y a des offres d’emploie, on n’est jamais le seul à postuler (donc on risque de perdre son temps). Alors que si on postule directement, s’ils nous font passer un entretien sans qu’ils recherchent activement du monde, c’est déjà que votre profil intéressent (autrement ils n’auront probablement pas répondu). Comme on dit : qui ne tente rien n’a rien : y a rien à perdre, sinon un timbre poste ou un coup de fil.


— (permalink)

🔻Heintol Kien🔻 sur Twitter : "La pensée du jour d’un ami juriste « Le code pénal est ce qui empêche les pauvres de voler les riches et le code civil ce qui permet aux riches de voler les pauvres »Rien à ajouter."

dimanche 30 juin 2019 à 08:41

— (permalink)

Timo sur Twitter : "@mataucarre voici les photos(je rép ici car sinon je peux pas un ssfffftread).Y en a tout un tas.(liens d’explication tout à la fin ; demandez si vous voulez les liens pour les acheter)"

samedi 29 juin 2019 à 14:34

J’ai une petite collection personnelle d’objets scientifiques.

Voici un petit thread rapide.
Je pourrais faire une page plus complète si ça intéresse (il y en a vraiment tout un tas).


— (permalink)

Canicule dans le Val-de-Marne : le don de ventilateurs à une école tourne à la farce administrative - Le Parisien

samedi 29 juin 2019 à 14:14

Purée mais c’est hallucinant :

Mais dans la journée, l'inspection académique du Val-de-Marne l'a prié de les remballer. Motif : tout matériel scolaire d'une « école du premier degré doit être soumis à un règlement », et ce « pour se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel ».

Ce vendredi matin, le parent d'élève est donc invité par la directrice de l'école à venir récupérer les ventilateurs. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Le père souhaite d'abord rapprocher sa camionnette du hall d'entrée. Impossible, lui répond-on. Il exige ensuite un mot écrit et explicatif de la direction. Nouveau refus.

La directrice le renvoie alors vers l'inspection académique. Qui, elle-même, l'invite à consulter… la directrice. Entre-temps, Philippe Bouriachi constate que le bâtiment scolaire appartient à la municipalité. Contactée, la mairie d'Orly nie toute responsabilité. Elle évoque, à son tour, une décision de l'inspection académique. Un imbroglio incompréhensible pour le père de famille.
Les professeurs ne veulent pas les rendre

« Ces ventilateurs sont perdus au milieu d'un no man's land administratif ! enrage Philippe Bouriachi. Tout le monde se refile la patate chaude. Au final, ce sont les enfants qui en pâtissent. »

Sur les dix ventilateurs, près de la moitié n'a pas été déballée des cartons. Mais, malgré la défiance de l'administration, l'autre moitié a été répartie dans les salles de classe par certains professeurs. Qui n'entendent pas particulièrement les rendre. Et menacent même d'appliquer leur droit de retrait. Il faut dire qu'à 11 h 30 ce jeudi, le thermomètre grimpait à près de 40 degrés dans l'une des classes où les stores, tout juste installés, venaient de se décrocher.

Comment ne pas faire le rapprochement avec les vogons (dans H2G2) :

Sans être méchants, ils sont déplaisants et papelards, cyniques et zélés. Ils ne lèveraient pas le petit doigt pour sauver leur propre grand-mère des griffes du Hanneton Glouton de Tron sans avoir au préalable un ordre écrit, contresigné en trois exemplaires, expédié, renvoyé, requis, perdu, retrouvé, soumis à enquête publique, reperdu et finalement enterré durant trois mois dans la tourbe avant d'être recyclé comme allume-feu.

… et l’image qui va bien : https://lehollandaisvolant.net/science-abuse.net1/img/a1/Monsters-Inc-4.jpg (tirée du dessin animé Pixar « Monstres & Cie »).

Je me souviens, au collège, quand il faisait trop chaud, que le prof décidait de mettre une table et le vidéo-projecteur dehors, à l’ombre sous le chêne de la cours de récré et qu’on faisait cours dehors sous la brise assis dans l’herbe.

J’imagine que s’il fait ça aujourd’hui, t’as la police de l’académie qui arrive avec une armée de bûcherons pour retirer l’arbre d’une catégorie non homologuée par le ministère du monde à l’envers et y planter un tilleul de 1,20 mètres approuvé en nous disant de reporter le cours dehors à t+40 ans…

ÉDIT : voir aussi ce billet de Ploum : https://ploum.net/formulaire-dadmission-pour-lenfer/


— (permalink)

La CNIL veut autoriser les sites Internet à nous tracer sans notre consentement – La Quadrature du Net

samedi 29 juin 2019 à 14:10

*pour les sites des médias français.

En gros, lemonde.fr et autres pourront nous pister tranquilement pendant que Google sera puni d’une amende.


— (permalink)

Pour les employés en costume-cravate, l'enfer de la canicule | Slate.fr

vendredi 28 juin 2019 à 13:19

Hahaha !

J’imagine que nous, les prolétaires, devons les plaindre ?

Pour info, voilà la température qu’il y avait à mon taf l’an dernier : https://lehollandaisvolant.net/img/ee/chaud.jpg
Et pour en rajouter façon « c’est moi qu’à la plus grosse » :
– pas de clim
– pas de rideaux, car supprimés pour en étudier la nécessité
– bâtiment, pièce et établi exposé plein sud
– le ventilateur était personnel, car notre CA à 7 chiffres ne suffisait pas pour acheter des ventilos à nous autres bouseux
– travail physique
– la médecine qui n’en avait que faire
– et rien n’était légalement possible car le Code du Travail en France ne prévoit rien à ce sujet (et de toute façon, le CE et le reste des huiles étaient climatisés, eux, ils s’en tapaient). Il y a juste quelques recommandations d’instituts de santé, sans réel pouvoir.

Et ça c’était l’an dernier, où il n’y avait pas de « plan canicule », il me semble.

Et le pire c’est qu’il y a bien pire ailleurs (on n’avait ni forge ni rien, par exemple), et ils fermaient les yeux sur la bouteille d’eau à notre place.

Depuis j’ai changé de boîte (pour plein de raisons, dont celle là) et là je suis dans une pièce climatisé.
J’en suis pas mécontent, franchement.

La clim n’est pas un « must-have », mais je pense que c’est tout de même un avantage qu’une direction un peu soucieuse du confort, de la santé et de l’hygiène de ses employés pourrait proposer, même si c’est à 28 ou 29 °C, c’est déjà largement mieux que 35+.

En tout cas, qu’on ne viennent pas me dire qu’elles ont chaud, les huiles en costard. Ils ne font pas un travail physique, eux.
Si les prolos peuvent nager dans leur sueur à dix dans une pièce, je vois pas pourquoi ça serait un drame qu’ils suent durant leur réunions qui servent à déterminer comment gaspiller l’argent qu’on produit..


— (permalink)

Réchauffement : les Français accusent le nucléaire - Le Point

mercredi 26 juin 2019 à 19:41

Ouais bah dans ce cas, les français sont CONS.

À part le bois, le nucléaire est l’énergie la plus décarbonnée (à kWh produit).


— (permalink)

NodeJS pour un kill... mais tuez-moi ! >

mercredi 26 juin 2019 à 19:06

Bah, depuis le jour où ils ont commencé à faire des systèmes de repos pour le dèv web, c’est devenu la misère.

Regarde cette chiée de trucs : https://stackoverflow.com/questions/35062852/npm-vs-bower-vs-browserify-vs-gulp-vs-grunt-vs-webpack

Avant tu écrivais ton .js et ton .html et ça marchait. Maintenant faut installer 3 gestionnaires de téléchargement, 2 éditeurs de texte, 5 outils de virtualisation pour je ne sais quoi et encore d’autres trucs à la con qui ne marchent que dans Chrome.

… pour au final se retrouver avec une page web qui tombe en miettes dès qu’il y a une nouvelle version d’un des outils utilisés.

C’est pas ça que je veux faire en tant que « web dév » :(


— (permalink)

Ruben & Associés sur Twitter : "Après avoir été agressée par son date tinder, elle appelle la police. Elle finira en garde-à-vue.  A dérouler si vous voulez comprendre pourquoi je suis hors de moi aujourd'hui.  1/ @simoneduchmole @valerieCG @le_Parisien"

mercredi 26 juin 2019 à 17:48

C'est pas l'Arabie Saoudite qui emprisonne des femmes parce qu'elles se font agresser ? Ou l'EI ? Bref, un pays dans lequel, si ça continue à ce rythme, on devra aller se réfugier de la police macronienne...


— (permalink)

Paris : les goélands attaquent les drones de la police - Le Parisien

mercredi 26 juin 2019 à 11:53

"engins de surveillance"

Tiens, je pensait que c'était de la vidéo-protection ?

Sinon, merci les mouettes :D


— (permalink)

jean marc manach sur Twitter : "#FacePalm "En quelques mots le dark web, c’est l’ensemble des pages internet introuvables via les moteurs de recherche classiques comme Chrome qui permet de communiquer, d’échanger et d’acheter de façon anonyme des produits illégaux."… https://t.co/RjolQekAJo"

mercredi 26 juin 2019 à 06:34

Wow.

Autant de bêtises en 240 caractères...


— (permalink)

Le Nitinol : métal à mémoire de forme - Couleur-Science

mardi 25 juin 2019 à 18:33

J’avais déjà vu le petit moteur (en bas de l’article) grâce à Arfy : https://www.arfy.fr/dotclear/index.php?post%2F2018%2F11%2F12%2FThermobile%3A-Nitinol-wire-loop-heat-engine

Par contre, j’ai découvert qu’il existait un moteur de 5 MW qui fonctionnait de la même façon. Je me demande si on ne peut pas en faire des générateurs.
Même petits, ou ponctuels, pour recharger un téléphone par exemple, ça peut être utile : au bord d’une rivière (source froide) et en plein soleil (source chaude).

Y a tellement de solutions pour obtenir du travail (même juste un peu) : cherchez « roue de Minto » par exemple, fonctionnant avec 4 oiseaux buveurs, ou encore le moteur de Stirling, ou les modules Peltier.


— (permalink)