PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Expérimentation sur la limitation temporaire de puissance électrique dans le Puy-de-Dôme - Consultation du public - Publications - Les services de l'État dans le Puy-de-Dôme

mercredi 7 février 2024 à 17:28
A la demande des pouvoirs publics, Enedis mettra en œuvre une expérimentation sur le territoire du Puy-de-Dôme entre le 12 février et le 31 mars 2024.

Née du retour d’expérience de l’hiver 2022-2023, marqué par un risque ponctuel de déséquilibre entre la production et la consommation d’électricité, cette expérimentation consistera à limiter la puissance électrique disponible de clients résidentiels à 3 000 watts (W) durant deux heures, un jour de semaine, afin d’obtenir un levier supplémentaire en cas de tensions futures.

Lire : « Vous consommez trop, et on n’investira pas dans d’autres centrales. Donc on vous limitera. »

Ainsi, la réduction de puissance au niveau des compteurs des clients résidentiels s’inscrirait dans un esprit de solidarité des usagers du réseau public.

Lire : « Les entreprises ont besoin d’électricité pour leurs actionnaires, c’est pour ça que vous, vous aurez froid ! »

Je suis mauvaise langue : c’est une bonne idée au fond.
Et en vrai, c’est déjà en place sur la base du volontariat avec ceux qui souscrivent l’option HC/HP et surtout Tempo, d’EDF (dont mon explication est là, et pour lequel j’aurais bientôt un retour à faire car ça fait 1 an tout juste que j’utilise ça), qui, avec le principe des heures et jours plus chères que d’autres force déjà les gens à décaler ou limiter leur consommation.

Par contre c’est l’exemple typique de l’idée qui adresse les symptômes et pas les causes. Le demande est trop important par rapport à l’offre : plutôt qu’augmenter la production, on force la réduction de la demande.
Mais bon, d’un autre côté que ce soit des champs d’éoliennes, des champs solaires, de barrages ou des centrales nucléaires, dans ce pays, ça finit toujours en manifs et en dégradations par des associations en tout genre. Bizarrement, quand il s’agit de rallumer le charbon ou une centrale à gaz, y a pas de débordements, allez comprendre.

En tout cas, pour l’instant c’est une phase d’expérimentation et mon domicile fait partie du lot qui aura cette limite à 3 kW durant deux heures. Honnêtement, je n’ai absolument pas peur : 3 kW c’est largement assez, même avec une plaque à induction pour cuisiner (la limitation se fera entre 18 et 20 h).
Et si réellement besoin — ce qui n’arrivera pas — je branche une multiprise sur ma voiture et j’ai 3,6 kW supplémentaires.

Aussi, pourquoi je trouve que ce système est malgré tout une bonne idée ? Parce le pic de consommation est toujours entre la sortie des bureaux et la fin de soirée (entre 17 et 21 heures environ). Après, la consommation diminue et est très basse, à l’échelle d’une journée. Jamais ils ne limiteront la consommation la nuit : au contraire. La production dépasserait la consommation durant la nuit, s’ils ne la limitaient pas. Et limiter la production, pour EDF, ça a des inconvénients dont ils se passeraient.

À la maison, pour peu qu’on programme son chauffe-eau et sa voiture électrique (dans mon cas) pour chauffer ou charger la nuit, c’est bénéfique à tous les niveaux.

Un autre truc : les hausses des prix d’électricité récemment sont des taxes au kilowattheure, que ces derniers soient consommés la nuit d’un jour bleu, ou en plein jour rouge, la hausse est la même. Leur 10 %, donc, c’est du flan pour ceux qui sont en Tempo : la hausse est de plus de 20 % en jour bleu. Autrement dit, ceux qui font l’effort de décaler leur conso pâtissent le plus des nouveaux tarifs. Aussi, les prix HC se rapprochent des prix HP, et j’en ai déjà entendu dire que si ça continue, ces efforts ne valent plus le coup par rapport aux économies.
En d’autres termes, s’ils ne changent pas leur politique, ça va être contre-productif.
Mais bon, c’est pas dans les bureaux à la Défense qu’ils seront dans le noir, donc ils s’en foutent du moment que le pognon rentre. Tempo, la conso et le reste, c’est pas pour l’écologie, c’est pour éviter un blackout qui serait mauvais pour l’économie.

M’enfin.


— (permalink)