PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Image du trou noir : pourquoi l'avion a été préféré à Internet pour transférer les données - Sciences - Numerama

vendredi 12 avril 2019 à 11:51

Une question de sécurité ? Non, non :

Il y avait 5 pétaoctets de données recueillies, soit « plus d’une demi-tonne de disques durs »

:-D

(5 Po = 5 000 000 Go)

ÉDIT : intéressant : voyant tous ces disques, on s’est demandé comment les lire en parallèle : c’est du RAID ?
Du coup j’ai cherché un peu les limites des systèmes de fichiers. En ce qui concernant Ext4, la limite est 1 Tio par fichier, et 1 Eio (2^30 Gio) par partition.
NTFS a à peu près les mêmes limites (16 Eio par partition).

Je n’ai pas trouvé de limite pour le nombre de disques en parallèle. Ça doit plutôt être une limite matérielle, que ces supercalculateurs n’ont probablement pas.

Il reste une question très importante : sous Windows, une fois qu’on a épuisé les C:\, D:\, E:\… Z:\… il se passe quoi ?

La réponse, c’est que le disque devra être monté manuellement dans un dossier vide d’un autre lecteur.
Un peu comme un dropbox-like : on accèdera à la 27e clé USB à partir d’un dossier dans un autre lecteur.

Notez qu’on peut faire ça pour n’importe quelle volume de stockage. C’est d’ailleurs comme ça qu’on sait utiliser un disque dur entier pour C:\Windows et un autre disque dur pour C:\Documents (pratique pour, par exemple, utilise un petit SSD très rapide pour le système et un gros HDD classique, moins rapide, pour les documents ou l’archivage). Totalement comme on fait sous Linux, en fait, avec $mount /dev/disk1 /dossier.


— (permalink)