PROJET AUTOBLOG


le hollandais volant links

Site original : le hollandais volant links

⇐ retour index

Note : aux partisans de Mélenchon qui râlent

lundi 24 avril 2017 à 23:56

JLM n’a pas voulu donner de consigne de vote. Et ça vous plaît pas.

Putain.

Je vous pensais quand même plus intelligents que ça : vous avez donc besoin d’un guide pour vous dire quoi faire ? C’est à ce niveau là que vous êtes tombés ?

JLM a fait son devoir. Ça n’a pas suffit car la majorité des gens préfère rester soit dans le marasme actuel, soit refaire les erreurs du passé.

Est-ce que c’est sa faute ? Est-ce que c’est celle de Hamon ? Non et non.

Ça s’appelle la République : chacun vote pour qui il veut et compte les voix à la fin.
Ça peut-être soit pour la personne qu’il préfère, pour le parti qu’il préfère, soit pour les idées qu’il préfère, soit pour une combinaison des trois qui reflète ses intérêts ou bien celles du Pays où il vit ; ça n’a pas d’importance. Chacun fait comme il veut, mais tous sont tenus de respecter ça.

Mais on dirait que vous n’avez pas compris cela.

En ne donnant pas de consigne, JLM fait un geste assez intelligent, qui fera, je pense, avancer la société bien plus que s’il avait donné une consigne.
En ne donnant pas de consigne, il pousse en effet les gens à choisir par eux-mêmes. À s’informer. À assumer.

Les candidats qui s’attentent à ce que leur partisans les suivent à la lettre ne veulent pas gouverner une assemblée de citoyens. Ils veulent diriger une bergerie pleine de moutons, prêt à suivre le berger jusque dans la gueule du loup.

Ouais, vous faites ce que vous voulez : entre voter Macron, voter LePen, voter blanc ou nul et ne pas voter, vous êtes libres. Vous faites ce que vous voulez. C’est pas beau ça ? Si.

Alors réveillez-vous : lisez les programmes des deux guignols qu’il reste à départager. Regardez, et faites une liste de ce qui vous plaît, ce qui vous est favorable, ce qui est favorable à la France. Pondérez tout ça et voyez émerger le candidat qui vous convient. Votez enfin, en regard de tout ça, dans 15 jours.

Franchement, est-ce vraiment à moi de vous apprendre la liberté ? le vote ? d’être responsable devant ses propres choix ?
Faites honneur à vos cours d’éducation civique, bordel. On n’en a pas eu beaucoup, sûrement autant qu’on nous demande de participer à la vie politique, mais c’est pas une raison pour ignorer tout et s’attendre à ce que les autres vous disent quoi faire.

Soyez libres, pour une fois. On le peut encore.

ÉDIT :
Enfin, je dirais que ne pas savoir quoi faire à ce stade, ce n'est pas grave.
Je sais bien que depuis tout petit on puni, humilie et juge celui "qui ne sait pas", mais ici c'est la vraie vie, pas celle anxiogène et basée sur la compétition qu'on nous apprend à l'école.

Ne pas savoir, ce n'est pas grave. S'en foutre l’est un peu plus.

Comme j'ai dit, chacun a le pouvoir de lire, se renseigner, discuter, réfléchir pour arriver à se décider.
Même si c'est avec un papier et un crayon en listant les "pour" et "contre" de chaque candidat : c'est comme ça que ça devrait se faire, c'est simple et efficace.