PROJET AUTOBLOG


shaarli-Links

Site original : shaarli-Links

⇐ retour index

Vice-Versa : Bande-annonce officielle - YouTube

vendredi 12 décembre 2014 à 13:33
Ça ressemble à un gros plagia de François Perusse.
-> https://www.youtube.com/watch?v=RuvhVp79Ojc

via https://www.margaux-perrin.com/serendipity/?aMSqmA
(Permalink)

PlayCanvas 3D HTML5 Game Engine

jeudi 11 décembre 2014 à 18:12
via http://sebsauvage.net/links/?EbkuuA
(Permalink)

Performance - Stack Exchange

mercredi 10 décembre 2014 à 21:41
Pas mal
via https://www.morgangeek.be/shaarli/?c9XKwg
(Permalink)

Vous voulez apprendre le développement ? Mettez vous à Minecraft :) - HowTommy | Liens et actu en vrac

mercredi 10 décembre 2014 à 16:31
mod à tester : Tech World 2
(Permalink)

Shaarli Communauty

mardi 9 décembre 2014 à 22:38
Création de shaarli ouvert à tous
via https://www.shaarli.fr/shaarli/?_DWHSw
(Permalink)

Démonstration d'une attaque par login social - Korben

mardi 9 décembre 2014 à 15:53
Ahahah LOL
(Permalink)

Réponse à un commentaire sur « Emprunter un ebook à la bibliothèque »

mardi 9 décembre 2014 à 15:24
Pour ma part, je partage totalement ton incompréhension de ce système qui nous semble absurde. C'est pour ça que j'ai posé la question.

Je pense que nous avons tous un gros travail à faire pour apporter un nouveau modèle économique viable avec le numérique permettant de rémunérer tout les acteurs du livre.
Et là dessus les intermédiaires entre l'auteur et le lecteur n'ont pas du tout envie d'évoluer.
(Permalink)

Random generated movie project — LibreIdea - liens de http://herveleblouch.free.fr

mardi 9 décembre 2014 à 11:43
Vev recherche du monde pour un de ses projets python.

irc: chan irc du projet >> si vous n'avez pas de client irc: https://kiwiirc.com/client/irc.freenode.net/#li-pj-random_generated_movie
(Permalink)

Unicode emoticons list - Imgur

mardi 9 décembre 2014 à 08:30
via http://www.petitetremalfaisant.eu/shaarli/?x05Q-Q
(Permalink)

Comboot/menu.c32 - Syslinux Wiki

lundi 8 décembre 2014 à 23:08
(Permalink)

Moi, Petit Lutin, 3 ans et demi, je n’ai jamais cru au Père Noël | Clémentine la Mandarine

lundi 8 décembre 2014 à 20:22
Dans ma famille, tout le monde de ma génération est devenu adulte.
Chaque années, mes 4 grands parents et mes cousins sont là (l'on est plus de 20)
Tout le monde sais que le Père Noël, tel que décrit dans les compte n'existe pas.
Pourtant l'on parle quand même de Père Noël. Mais pour nous, cela désigne la personne qui a poser le cadeau pour nous.
On est tous le Père Noël ou Mère Noël de plusieurs personnes sans savoir qui son nos Pères ou Mères Noël.
Chacun son tour se débrouille pour déposer des cadeaux discrètement le soir
Et au petit matin, tout le monde va déballer les cadeaux ensemble.
C'est toujours amusant de voir la réaction de chacun d'entre nous. Que l'on soit grand ou petit, l'émerveillement est toujours là.
Une fois tous les cadeaux ouvert, tout le monde remercie tout le monde pour ces échanges de cadeaux.
Et l'on passe une agréable journée tous ensemble :-)

Donc il suffit juste d'expliquer les choses tels qu'elles sont et ça passe très bien.
C'est un échange anonyme de cadeaux en fonction de listes de Noël qui ont été transmise entre nous.
(Permalink)

ZATAZ Magazine » Piratage de cartes bancaires sans fil avec une application Android

lundi 8 décembre 2014 à 15:56
via http://sebsauvage.net/links/?uPGT9w
(Permalink)

Emprunter un ebook à la bibliothèque

lundi 8 décembre 2014 à 13:29
J'ai posé la question à une bibliothécaire quoi une bibliothèque applique le prêt des ebooks de la même façon que les livres papier.
Voici ça réponse :

« Par où commencer... ?
Je vais commencer par te récapituler le contexte de base, avant le numérique.
L'auteur a une idée originale d'histoire, avec l'éditeur (et les imprimeurs) ils vont en faire un livre. Livre qui sera stocker chez un distributeur qui aura la charge de l'acheminer vers les points de ventes. En parallèle, l'éditeur fait appel à un diffuseur (=commercial) qui va promouvoir le livre auprès des libraires. Libraires qui vendront ensuite le livre au lecteurs.
Étant donné que notre société valorise la lecture, on considère comme une discrimination le fait de ne pas avoir accès aux livres, donc, l’État met en place des bibliothèques. Le rôle des bibliothèques est de proposer des collections représentatives de l'édition française. Son rôle s'est de proposer une accès représentatif, et non pas de fournir gratuitement à tous l'ensemble de ce qui se fait. A partir de ça, la bibliothèque organise l'accès à ses livres comme elle peut (nombre de livres empruntables à la fois, date d'emprunt...) pour permettre le meilleur accès possible au plus grand nombre.
Les bibliothèques travaillant avec les libraires, elles ne sont pas trop considérées comme de la concurrence pour eux. En revanche, les éditeurs et les auteurs peuvent considérer que chaque personne qui emprunte une livre à la bibliothèque est un acheteur en moins et donc un manque à gagner. C'est pour ça qu'en France il existe le droit de prêt. Pour chaque inscrits en bibliothèque l’État reverse 1,50€ à la SOFIA (organisme qui gère les intérêts des auteurs), et pour chaque livre vendu à une bibliothèque, les libraires reversent 6% du prix de vente à ce même organisme. Les fonds ainsi récoltés sont ensuite reversés aux auteurs. Car s'il n'y avait pas d'auteurs il n'y aurait pas de livre. Et pour écrire les auteurs ont besoin de temps, mieux ils gagnent avec leur livres et moins ils ont besoin de travaillé à côté donc plus ils ont de temps pour imaginer et écrire.
Ça va jusque là ?

Maintenant, les livres numériques. Je suis pas hyper au point sur l'achat de livres numériques par les bibliothèques, alors je ne vais pas pouvoir entrer dans des détails super techniques.
As-tu conscience de l'état de l'édition musicale en France ? As-tu une idée des conséquences du piratage sur les labels de musiques indépendants et les discothécaires ? C'est pas glorieux et on espère que le livre ne subira pas le même sort ! Je soutiens le partage et l'accès gratuit à la culture mais ça doit se faire dans le respect des créateurs.
Concernant les livres numériques le circuit du livre n'est pas très différent, le distributeur gère des serveur à la place des palettes de livre, le libraire, peut-être virtuel, mais c'est le même principe. Et tout ce monde là est terrifié par le piratage. Surtout que les gens ne veulent pas mettre beaucoup d'argent dans l'achat de choses immatérielles. Sous prétexte qu'il n'y a pas de papier les gens pensent que ça ne coute rien. Mais le travail de l'auteur et l'éditeur est le même. Il faut des serveurs pour contenir les fichiers. Serveurs qui nécessites du courant électrique, de la maintenance,... Il faut de bonnes connexion pour faire transiter les fichiers, il y a toujours des dépenses pour en faire la promotions, ils faut des gens pour gérer les plate-formes, les sites internet,... Donc le livre numérique à tout de même un coût qu'il faut amortir.
Pourquoi les gens achèteraient-ils un livre numérique s'ils ont la possibilité d'obtenir le même fichier par la bibliothèque, (de manière légale) et de copier à l'infini pour l'entourage ?
Peut-être qu'il y aurait moyen d'organiser les choses différemment, idéalement tout le monde devra avoir un accès gratuit et illimité des ressources numériques, mais vu les budgets alloués à la culture ça se fera pas demain la veille. Donc en attendant, pour se prémunir de la faillite les éditeurs/distributeurs font 2 choses :
- ils mettent des DRM sur les fichiers des ebooks (je suppose que tu sais ce que c'est), pour éviter les copies et limité la durée de vie des fichiers.
- ils imposent des conditions de ventes complètement abusives, onéreuses et très restrictives aux bibliothèques.

Je ne sais pas exactement quel contrat la bibliothèque en question dans l'article s'est vu proposé. Peut-être quelque chose de ce goût là (tu m'excuseras la simplification de la partie technique) :
- On vous vend 10 fichiers avec DRM du dernier bouquin de Marc Levy, chaque fichier s'autodétruira au bout de 25 jours, pour [une fortune]€. Donc une fois que la bibliothèque a passer 10 fois le fichier, si elle veut pouvoir à nouveau "prêter" le livre elle est obligée de racheter des fichiers. Sachant que si un lecteur n'a pas eu le temps de finir son livre en 25 jours et qu'il redemande le livre la bibliothèque est obligé de lui redonner un fichier.

Concernant les droits d'auteur, je ne sais pas exactement comment ça se passe. Je ne sais pas si les fichiers dépendent du droit de prêt ou du droit de copie ou si c'est un système similaire à celui des DVD (les films n'ont pas le même système de rémunération concernant les droit de prêt, un DVD que tu peux trouver entre 5€ et 25€ à la fnac peut coûter entre 50 et 200€ à une bibliothèque). S'il le système de droit de prêt est appliqué de la même façon que pour les livres papiers, les auteurs ont intérêt à ce que le fichier soit vendu plusieurs fois.

Je comprend l'agacement du type qui a écrit l'article, mais le fautif c'est pas la bibliothèque, les bibliothécaires ne sont pas des êtres débiles et arriéré, on connaît les possibilités qu'offre le numérique, mais nous ne sommes pas des informaticiens et encore moins des pirates informatiques. Nous ne sommes pas des robins des bois de la culture, on ne peut pas trafiquer les fichiers pour retirer les DRM et proposer des copies libres à tout le monde. Et de toute façon en parallèle de l'offre au plus grand nombre on se soucie également du sort des auteurs.
De manière locales il existe quelques initiatives, notamment pour la musique qui propose des fichiers en creative commons sans DRM, mais ça reste des initiatives isolés et coûteuses.

En Bibliothèque Universitaire l'offre numérique est très importante (revues et base de données en ligne essentiellement), les conditions pour le lecteurs sont donc beaucoup moins restrictives par rapport à ce que propose cette bibliothèque mais ça a un coût absolument faramineux et ça pose beaucoup de problèmes à différents niveaux. »


réponse à suivre https://chabotsi.fr/blog/reponse-a-un-commentaire-sur-emprunter-un-ebook-a-la-bibliotheque.html
(Permalink)

Submarine Cable Taps

lundi 8 décembre 2014 à 13:05
via https://shaarli.cafai.fr/?zXFZFA
(Permalink)

BPG Image format

lundi 8 décembre 2014 à 09:48
Wouaw un nouveau format d'image plus compacte et de meilleur qualité que le jpg et le png !
Comparaisons :
http://bellard.org/bpg/lena.html
http://bellard.org/bpg/gallery1.html
http://bellard.org/bpg/gallery2.html

via http://sebsauvage.net/links/?XCOagg
(Permalink)

WebHistoryPics

dimanche 7 décembre 2014 à 14:31
Ahah pas mal.
via http://lehollandaisvolant.net/?id=20141207142316
(Permalink)

Parenting life hack

dimanche 7 décembre 2014 à 13:55
Est-ce que quelqu'un s'est posé la question "Pour quelle raison passent t'ils du temps sur leurs appareils électroniques ? ".
S'ils le font c'est que ça répond à des besoins. Trouvez des alternatives à leurs appareils.
Pour ma part, si je passe autant de temps sur des PC, c'est que cela me permet de :
- communiquer
- m'instruire
- inventer des choses en programmant
- écouter de la musique
- regarder des vidéos

Pour quitter les PC, ce que je fais, c'est :
- de la marche à pied
- de la lecture de livres papier

Par contre, comme je vie seul dans une ville de vieux, si l'on me supprime les PC, je me fais chier à mort. Je n'ai plus personne avec qui communiquer.

via http://shaarli.callmematthi.eu/?96gTkA
(Permalink)

T411 pourrait être aussi bloqué en France

dimanche 7 décembre 2014 à 11:44
Si jamais http://www.t411.me/ se retrouve bloqué en France, l'IP est http://141.101.125.26/
Par contre l'accès directe à l'IP est bloqué par CloudFlare.
Donc il vous faut installer le plugin firefox Modify Headers ( https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/modify-headers/ ).
Puis dans la conf de Modify Headers, en action sélectionnez "Add" et entrez :
- Header name : Host
- Header value : www.t411.me
- Descriptive : T411

Une fois que c'est fait, allez sur http://141.101.125.26/
:-p

N'oubliez pas de désactiver ce header lorsque vous allez sur d'autres sites !
(Permalink)

Firefox 34 : obtenir la nouvelle barre de recherche | Le Newbie

dimanche 7 décembre 2014 à 09:44
Pour revenir à l'ancienne barre de recherche sous firefox :
about:config
puis passer browser.search.showOneOffButtons à false
via https://shaarli.tech-blog.fr/?ki16RQ
(Permalink)

Note : caf, fail, wtf… - Le Hollandais Volant - Le Hollandais Volant

samedi 6 décembre 2014 à 17:02
<troll>Hey fais gaffe avec une réponse aussi longue, tu consommes beaucoup d'encre !</troll>

Je prend note de ta réponse, ça peu me servir ;-)

« Madame, Monsieur,
Veuillez trouver ci-joint ma réponse à la demande d’informations que vous avez demandé.

Par ailleurs, et dans le but de réduire le délais du traitement de mon dossier (qui date tout de même de l’été dernier — nous sommes en décembre), je vous donne mon adresse e-mail que vous pouvez utiliser pour la prochaine demande de renseignement du genre : [mon e-mail ici] .

Nous sommes en 2014, bientôt en 2015. L’e-mail existe depuis quarante-trois ans maintenant et il est selon moi totalement ridicule de s’en priver quand on voit les avantages qu’il offre par rapport au courrier :

— la gratuité : pas de timbres à utiliser pour la transmission d’une seule information — l’aller et le retour a coûté le prix de deux timbres, soit environ 1,20€, ce qui à terme devrait réduire un peu la facture de la sécu et des autres entités administratives qui (nous rabâche-t-on à la télé) sont assez salées et pour lequel nous payons de plus en plus d’impôts, de charges et de taxes ;
— la rapidité : j’ai reçu votre courrier le 6/12 et il est daté du 27/11, ce qui fait 10 jours pour l’aller simple du document que vous m’adressez et que je dois vous retourner. La réponse à un email prend environ 5 secondes à vous parvenir, surtout dans un monde hyper-connecté comme celui où nous vivons en 2014 ;
— la simplicité :pas de timbre à coller, pas de courrier à poster, pas d’enveloppe à déchirer et à jeter et à faire recycler ;
— la préservation de l’environnement : pas de papier ni d’encre à imprimer, pas d’enveloppe à gaspiller, pas d’essence à brûler pour transporter tout ce papier ;


Il me semble que tout le monde est plus ou moins agacé par les délais d’attente des procédures administratives un peu partout, que tout le monde est pour la réalisation d’économies et que tout le monde est préoccupé par la préservation de l’environnement. Nous avons pourtant à disposition un moyen accessible et simple pour satisfaire tout cela à notre niveau. »
(Permalink)