PROJET AUTOBLOG


shaarli-Links

Site original : shaarli-Links

⇐ retour index

Le miel, c’est du vol | Société végane française

mercredi 16 septembre 2015 à 09:23
Ce que mes parents qui sont apiculteurs m'ont appris sur le sujet :
(au passage, ils ne sont pas apiculteurs dans un cadre professionnel mais en tant que particulier)

« L’homme profite du travail des abeilles. Il les exploite en prélevant une part de leurs provisions et en multipliant leurs colonies [3]. »
Ouai... et en échange, les apiculteurs protègent les abeilles contre leurs prédateurs et envahisseurs, les soignes, les nourries lorsqu'elles n'ont pas pu faire suffisamment de réserve avant la fin de l'hiver.
En ce moment, le plus gros prédateur des abeilles est le frelon asiatique. Ils sont capable de décimer une ruche très rapidement. Les abeilles ne peuvent pas se défendre contre ce frelon. Donc si une ruche se fait attaquer par plusieurs frelons, les abeilles se font liquider et du coup n'osent plus sortir. Ce qui les empêche d'aller chercher du pollen.
Du coup, s'il n'y a pas d'apiculteurs pour tuer les frelons, les abeilles meurent !
À titre indicatif, mon père qui est apiculteur arrive à tuer entre 20 et 50 frelons par jour alors qu'il n'est présent présent tout le temps ! De plus un frelons mange plusieurs abeilles par heures.


« Les abeilles sont élevées et manipulées, le miel qu’elles produisent pour elles-mêmes leur est dérobé »
Petites précisions :
Pendant l'été, les abeilles ne s'arrêtent jamais de produire du miel. Elles ont donc un stock bien supérieur à leur consommation. Et si elles n'ont plus de place pour stocker le miel, l'essaim se divisent et va chercher un nouvel endroit pour s'installer.
Les apiculteurs ne récupèrent qu'une partie du surplus et non les ressources utile pour passer l'hiver.
Il arrive l'hiver que les apiculteurs donnent à manger aux abeilles. C'est généralement dans le cas de petit essaim qui n'a pas pu accumuler assez de ressources pour l'hiver (prédateurs, maladie, essaimage, ...)(Je précise quand même pas assez de ressources -> pas de surplus -> pas de récolte de miel). Donc les apiculteurs leur donnent des pains de glucoses et de l'eau chaude sucrée pour les réchauffer.


« Lorsque l’abeille a piqué, elle laisse donc son dard, les glandes à venin et une partie de son abdomen. »
Alors ça ce n'est valable que pour les humains car notre peau trop élastique ce qui empêche le dard de s'extraire facilement. C'est con pour nous et les abeilles.
Lorsque les abeilles piquent d'autres animaux, elles ne meurent pas ! Et elle peuvent piquer plusieurs fois.


« Quelles que soient l’assurance et l’habileté du praticien, l’apiculture ne va pas sans piqûres. À la récolte, une trentaine de piqûres par jour et par personne représente une ration ordinaire, quoique très variable d’un jour à l’autre [9]. »
WTF. Je ne sais pas comment ils se démerdent mais pour mes parents, c'est entre 0 et 3 piqûres.

...
(Permalink)